Volvo V70/XC70, le maintien de la tradition

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2009

Les termes Volvo et familiale s’apparentent automatiquement dans l’esprit des automobilistes. Il est vrai que les berlines produites par ce constructeur suédois sont de qualité, mais les ingénieurs de Göteborg semblent avoir encore plus de facilité pour concevoir les familiales. D’ailleurs, la marque domine cette catégorie en Europe. Lancée l’an dernier, la nouvelle génération des V70 et XC70 poursuit cette tradition d’excellence et a pour mission de maintenir la dominance de Volvo dans ce segment.

Malheureusement pour Volvo, cette catégorie de véhicules n’a plus la cote auprès des acheteurs nord- américains et les ventes de familiales, toutes marques confondues, ont périclité au cours des dernières années. Reste à voir si la hausse du prix de l’essence va inciter les acheteurs à délaisser les VUS au profit des familiales, presque aussi pratiques mais moins énergivores. Il est certain que la direction de Volvo apprécierait ce renversement de situation puisque ses ventes souffrent depuis des mois.

V70 : traction seulement

Comme c’était le cas avec le modèle précédent, la gamme V70 utilise la plate-forme de la S80 qui a été lancée en 2007. Plus moderne et aussi plus rigide, elle permet d’améliorer l’habitabilité, car l’empattement a été allongé de 50 mm, la longueur hors tout de 83 mm et la hauteur intérieure a gagné 25 mm. La silhouette est également transformée, même si au premier coup d’oeil elle ressemble à sa devancière. Le capot est plus plongeant tandis que les feux arrière verticaux, signature visuelle de la voiture, ont été redessinés.

Comme ce sur toute Volvo qui se respecte, l’habitacle est confortable, avec des sièges avant qui sont toujours la référence en la matière. Et comme le veut le design scandinave, le tableau de bord est sobre et ultra pratique, alors que les stylistes ont aménagé la console verticale flottante que l’on retrouve maintenant sur presque tous les modèles.

La V70 n’est offerte qu’en version traction et le seul moteur proposé est un six cylindres de 3,2 litres de 235 chevaux couplé à une boîte manumatique à six rapports. Cette combinaison permet de boucler le 0-100 km/h en 9 secondes. Ce moteur monté transversalement est d’une grande douceur, tout comme la boîte de vitesses.

Sur la route, cette familiale est confortable et d’un comportement routier prévisible. Elle est également très pratique. La soute à bagages comporte un espace de rangement sous le plancher. On y accède par une trappe maintenue en place par des cartouches hydrauliques.

XC70 : la plus intéressante

En attendant l’arrivée d’une V70 dotée d’une transmission intégrale, c’est la XC70 qu’il vous faut si vous recherchez une Volvo intégrale. Mais il y a plus que cela ; sa silhouette est mieux réussie à mon avis. Les découpes cerclées de métal dans les pare-chocs avant et arrière permettent de l’identifier à coup sûr. Et il est intéressant de souligner que les angles d’attaque et de départ ont été révisés afin de faciliter les randonnées sur des terrains accidentés. La XC70 est dotée du même moteur six cylindres 3,2 litres de 235 chevaux que la V70. La direction de Volvo a longtemps jonglé avec l’idée du moteur T6, un six cylindres 3,0 litres turbo de 282 chevaux, dont le niveau de performance est nettement plus relevé.

Heureusement pour vous, on s’est décidé de vous l’offrir sur le modèle T6. Plus haute et lourde que la V70, la XC70 y perd quelque peu en agilité, mais demeure quand même un choix plus intéressant à mon avis, car son rouage intégral Haldex répond très rapidement tout en se montrant efficace. Et on vous offre également en équipement de série sur ce modèle un système de contrôle de descente de pente qui ajoute à sa polyvalence. Solide et rigide Sur le bitume, cette Volvo est neutre en virage, dotée de freins puissants et d’une grande stabilité en plus d’être confortable.

Elle brille aussi lorsqu’on roule sur un terrain accidenté ou sur une route en gravier mal entretenue, alors que la nouvelle plate-forme plus rigide fait sentir sa présence. La direction demeure trop engourdie à mon goût, mais c’est tout de même acceptable. Une fois encore, Volvo nous démontre son expertise dans la catégorie des familiales, souvent boudée par la concurrence. Après tout, le constructeur suédois s’y intéresse depuis 1953.

FEU VERT

Sécurité garantie
Habitacle confortable
Rouage intégral efficace
Finition soignée
Tenue de route

FEU ROUGE

Performances moyennes
Fiabilité à démontrer
Catégorie moins populaire
Consommation élevée

Partager sur Facebook
Commentaires