Volvo C70, élégance scandinave

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2009

Depuis plusieurs années, la compagnie Volvo tente de se faire une place au soleil dans la catégorie des cabriolets. Malheureusement pour elle, les premiers efforts ont été des échecs, et la version dévoilée au cours des années 90 aura été abandonnée faute d’intérêt de la part des consommateurs. À Göteborg, on s’est retroussé les manches et on a développé, de concert avec le carrossier italien Pininfarina, une nouvelle version de la C70, qui est arrivée sur notre marché il y a trois ans maintenant.

Curieusement, c’est le carrossier qui a développé une par- tie de la mécanique, à savoir le toit rigide articulé, tandis que ce sont les stylistes du constructeur suédois qui ont réalisé la silhouette de la voiture. Vous avouerez avec moi que c’est le monde à l’envers.

Une belle voiture

Il faut reconnaître que les designers affectés à ce coupé cabriolet ont fait du bon boulot. Ils ont su conserver les caractéristiques visuelles des automobiles Volvo tout en donnant une élégance raffinée à la silhouette. Et précisons que la C70 est tout aussi élégante le toit en place ou remisé dans le coffre. Parlant de ce toit, sa mécanique de fermeture et d’ouverture me semble fort complexe avec plusieurs commutateurs déclenchés par des ressorts ou des câbles. Cela explique sans doute la présence, en équipement de série d’une bâche de recouvrement du véhicule placée derrière l’accoudoir central arrière, au cas où une défaillance du mécanisme de fermeture se produirait.

L’habitacle est similaire à celui de la berline S40 avec sa console centrale dégagée de la planche de bord, une astuce dont les stylistes de Volvo sont très fiers. Par contre, comme la plupart de mes collègues, je ne suis pas tellement enthousiasmé par l’utilisation généralisée des grands espaces de plastique gris de la planche de bord, qui sont plutôt tristounets. Avant de l’oublier, je dois souligner que les places arrière sont spacieuses pour la catégorie et deux adultes de taille moyenne pourront s’y asseoir. À l’avant, les sièges sont confortables et offrent un excellent support lombaire et latéral. La position de conduite est également très bonne.

Il est possible de commander, en option, un système de navigation par satellite ; l’écran d’affichage se déploie sur la partie supérieure de la planche de bord, quand même assez impressionnant comme gadget. Malheureusement, il est souvent arrivé lors de notre essai que le soleil vienne oblitérer l’écran de notre navigateur miracle. Nous avons apprécié le système audio optionnel concocté par la marque danoise Dynaudio. Finalement, la qualité des matériaux et de la finition est supérieure à la moyenne.

Moyenne sans plus

Avant de continuer notre analyse, il est important de souligner que ce coupé cabriolet est dérivé de la berline S40. La plate-forme a été modifiée et renforcée, mais il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une version cabriolet de cette berline. Cela signifie que le groupe propulseur de série est un moteur cinq cylindres turbocompressé de 2,5 litres d’une puissance de 227 chevaux. Étant donné que le véhicule pèse 1 731 kg à sec, c’est un peu juste. La plupart du temps, ce moteur doit travailler très fort pour donner du pep à cette suédoise décoiffée. La présence de 50 chevaux supplémentaires ferait toute la différence, sans accroître la consommation de carburant, bien au contraire. La boîte manuelle à six rapports équipe le modèle de base, tandis qu’une boîte automatique à cinq rapports est offerte en option.

12 mois par année

Compte tenu de son faible empattement, la C70 est une voiture agile capable de négocier assez facilement une route sinueuse. Par contre, la direction manque carrément de précision et, en plus, le diamètre de braquage est très important. Il me semble que cette voiture est destinée davantage à des randonnées boulevardières par de belles soirées d’été. Il est vrai que son toit rigide étanche nous permet de rouler en tout confort à longueur d’année, mais je ne croirais pas que sa conduite sera appréciée 12 mois par année.

La C70 est élégante et confortable, en plus de proposer une cote de sécurité supérieure à la moyenne. Ajoutez à cela la réputation de la marque Volvo et vous avez de bonnes raisons d’être attiré par cette voiture. Malheureusement, dans cette équation, les qualités routières et de performance de la C70 ne sont pas à la hauteur et risquent de décevoir certaines personnes. Finalement, sachez que quelques lecteurs se sont plaints du fait que leur Volvo décapotable laissait entendre de nombreux craquements et bruits de caisse.  

FEU VERT

Finition impeccable
Silhouette élégante
Sièges avant confortables
Toit rigide étanche
Tableau de bord pratique

FEU ROUGE

Effet de couple
Bruits de caisse
Tenue de route moyenne
Direction engourdie
Performances décevantes

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires