BMW X5 2016: Écologie et performances

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

Les ventes du VUS de luxe de BMW, le X5, continuent d’être au beau fixe. Sa silhouette dynamique, son habitacle luxueux sans oublier un comportement routier vraiment supérieur à la moyenne de la catégorie sont autant de raisons pour les acheteurs d’opter pour ce modèle. Ceux-ci ont également l’embarras du choix en ce qui concerne la motorisation puisque deux moteurs six cylindres en ligne et un V8 sont au catalogue, tous les trois associés à une boîte automatique à huit rapports.

Malgré ces succès, le constructeur bavarois n’a nullement l’intention de se reposer sur ses lauriers et cette année, il commercialise une nouvelle version. Cette dernière sera propulsée par une motorisation hybride pouvant être branchée, donc branchable ou, selon le terme anglais mieux connu « plug in ».

Il s’agit du premier véhicule du genre à être commercialisé par BMW. On souligne que ce sont les connaissances apprises lors du développement des voitures i3 et i8 qui ont permis de développer ce modèle. Et sans être prophète, il est certain que cette motorisation écologique va se retrouver sous le capot de plusieurs autres modèles au cours des années à venir.

Un quatre cylindres?

Puisque le X5 est au sommet de la pyramide des modèles X et jouit conséquemment des moteurs les plus puissants, il est surprenant d’apprendre que le nouvel ajout à la famille, le xDrive40e, sera propulsé par un quatre cylindres turbo. D’une cylindrée de 2,0 litres, il produit 241 chevaux et 258 livres-pied de couple. Le reste de la puissance provient d’un moteur électrique intégré dans la boîte automatique à huit rapports et alimenté par une batterie de 9 kWh. L’ajout de ce moteur électrique permet de porter la puissance totale à 308 chevaux et 332 livres-pied de couple. Comme la dénomination de ce modèle l’indique, cette puissance le place entre les modèles 35i et 50i.

Par défaut, lorsque le moteur est lancé, c’est le mode Auto eDrive qui prévaut. Ce qui signifie que les moteurs thermique et électrique travaillent de concert et de la façon la plus harmonieuse qui soit afin d’optimiser la conduite écologique. En mode Max eDrive, soit 100 % électrique, il est possible de franchir une distance d’environ 20 km, tandis que la vitesse maximale est limitée à 120 km/h.

On pourra recharger la batterie sur une prise de courant domestique, mais ce sera encore plus efficace avec la station de recharge propriétaire i qui permettra d’obtenir une pile entièrement rechargée en moins de 3 heures. Ce modèle se démarque également des autres de la gamme X5 par une instrumentation différente qui inclut un nouveau compte-tours ainsi que des cadrans indicateurs de charge et de rayon d’action. Comme tous les autres véhicules de ce genre, un graphique animé informera le pilote et ses passagers du flot d’énergie à la batterie ou provenant de celle-ci.

Par ailleurs, les modèles à moteur thermique xDrive35d, xDrive35i ainsi que le puissant xDrive50i sont de retour. Sans oublier le spectaculaire X5 M qui partage la même motorisation que le X6 M.

X6 M : la sportive

Lorsque le X6 de série a été dévoilé au Salon de Detroit en 2008, nombreux ont été ceux qui lui prédisaient une très courte carrière. Pourtant, ce VUS aux allures de coupé sport signe et persiste. Il semble attirer les personnes qui désirent un VUS pour sa polyvalence, mais qui ne veulent pas s’associer à la silhouette carrée de la catégorie et du X5 en particulier. 

Cette silhouette audacieuse permet donc de bénéficier de toutes les qualités du X5 puisque le X6 partage sa mécanique avec ce dernier. On retrouve donc le six cylindres en ligne de 3,0 litres et le V8 de 4,4 litres, les deux associés à une automatique à huit rapports. Puis, on retrouve la version M avec un V8 de même cylindrée que le xDrive 50i. Ce 4,4 litres produit 567 chevaux, de quoi assurer des performances spectaculaires, surtout pour un VUS. Le 0-100 km/h est l’affaire de 4,2 secondes, tandis que la vitesse de pointe est de 250 km/h. Et selon les données de BMW, la consommation moyenne combinée de ce bolide serait de 14,6 L/100 km. C’est beaucoup et encore là, pour arriver à une telle moyenne, il faut assurément conduire sur une route parfaitement plane, avec des pneus gonflés à la perfection, tout en suivant scrupuleusement la limite de vitesse par une journée où la température et le taux d’humidité sont parfaits.

Quoi qu’il en soit, le X6 M est un véhicule d’exception tant pour ses performances que par ses formes. Et si vous voulez conserver ces prestations dans un véhicule plus pratique, le X5 M se charge de répondre à vos besoins.

Partager sur Facebook
Commentaires