Porsche regagne les 24 Heures du Mans 17 ans plus tard

Après une course très serrée où Audi et Porsche se sont souvent échangé la première position, c’est finalement la Porsche numéro 19 blanche qui a remporté la 83e édition des 24 Heures du Mans, pilotée par l'allemand Nico Hülkenberg, le Néo-Zélandais Earl Bamber et l'Anglais Nick Tandy.

La Porsche 919 Hybrid conduite par l'Australien Mark Webber, le Néo-Zélandais Brendon Hartley et l'Allemand Timo Bernhard a terminé au 2e rang.

L'Audi R18 e-tron quattro numéro 7 pilotée par Benoît Tréluyer, Marcel Fässler et André Lotterer, triples vainqueurs de l'épreuve, complète le podium.

17e victoire après 17 ans d’attente

Pour Porsche, c'est une 17e victoire au Mans, mais la première depuis l'édition de 1998, gagnée par l'Écossais Allan McNish, le Monégasque Stéphane Ortelli et le Français Laurent Aiello, dans une GT1 désormais exposée au Musée des 24 Heures.

La victoire de Porsche, au terme d'un duel intense avec Audi, s’est concrétisée dimanche matin quand les prototypes hybrides de la marque d’Ingolstadt ont connu une série d’ennuis mécaniques et cessé de mettre la pression sur les Porsche de tête.

La première voiture figurant au classement général qui n’est pas allemande, en dehors du Top 5, est la Toyota TS040 Hybrid d'Alex Wurz, Stéphane Sarrazin et Kazuki Nakajima qui a pris la 6e place, à 8 tours des vainqueurs.

Ambition de rallier l’arrivée de Nissan

L’équipe Nissan, qui faisait ses débuts avec la GT-R LM NISMO, avait simplement comme ambition de rallier l’arrivée avec au moins une voiture et cet objectif fut atteint par la voiture numéro 22 qui a terminé les 24 Heures en dernière position du classement général, mais en réalité non classée en raison d'un trop grand retard.

La Nissan numéro 22 a fait 242 tours du célèbre circuit versus les 395 de la Porsche victorieuse, un vrai gouffre…

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Événements spéciauxPorsche Rennsport V - Un rendez-vous légendaire
Laguna Seca- Les propriétaires de voiture Porsche sont des passionnés. Et il serait difficile de leur reprocher cette attitude puisqu’aux yeux de plusieurs, Porsche est symbole d’excellence technologique, de performances et d’agrément de conduite. Sans oublier un palmarès en course pratiquement sans égal qui se traduit par 17 victoires au …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires