Scion xD 2015: Inutilement vôtre

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2015

L'an dernier, la marque Scion a célébré son dixième anniversaire en Amérique avec quelques éditions spéciales pas trop convaincantes. Cette année, ça fait cinq ans qu'elle est présente au Canada. C’est à se demander si on ne nous proposera une gamme « Scion 5 Release » qui imiterait le « Scion 10 Release » de l’an dernier! Quoi qu’il en soit, le xD nous revient une année de plus et il est loin de nous convaincre.

Pourtant, de prime abord, il pourrait être intéressant. En effet, sa silhouette est « funkée » à souhait,  Assez pour attirer une clientèle jeune qui apprécie également la fiabilité de la mécanique Toyota. Sans oublier qu’il est possible de l’équiper d’un système audio de bonne qualité, un atout indispensable pour attirer les jeunes. Et sans oublier le prix de vente compétitif.

Mais il y a un os dans la soupe et cet os c’est le Scion xB, un modèle similaire en apparence et en configuration. Toutefois, il est plus gros – donc davantage spacieux – tout en étant propulsé par un moteur plus puissant et tout cela pour une différence d’environ 1 000 $. On peut bien se demander quels sont les arguments des vendeurs pour tenter de convaincre un acheteur de choisir le xD par rapport au xB...

La simplicité volontaire

La division Scion a été créée par Toyota pour appâter une clientèle jeune pas tellement intéressée par des performances et un comportement routier sportif. Cette clientèle visée préfère davantage les véhicules pratiques. Le xD est fidèle aux objectifs.

Il semble également que les planificateurs croient que ces acheteurs sont des ignares au chapitre de la mécanique, ce qui leur a permis de faire appel au plus bas dénominateur commun. C’est ainsi que l’incontournable quatre cylindres 1,8 litre se retrouve sous le capot, lui qui remonte à la nuit des temps. Avec ses 128 chevaux, il assure des performances correctes tout au plus. Il est associé de série à une boîte manuelle à cinq rapports tandis que l’automatique en offre un de moins. Cette mécanique est d’une fiabilité à toute épreuve, mais fait vieux jeu face à des concurrents nettement plus sophistiqués.

Toujours dans la même veine, la suspension arrière est à poutre déformante, les freins arrière sont à tambour, tandis que la plate-forme date de plusieurs années. Une touche de modernité cependant : la direction est à assistance électrique. Surprenant qu’elle ne soit pas de type à vis et galet comme dans le bon vieux temps!

Déguisement inutile
Pour mousser les ventes de cette sous-compacte familiale, les responsables de chez Scion ont développé une panoplie d’accessoires provenant de TRD (Toyota Racing Development). Mais ce fardage est bien inutile car au lieu de rendre le véhicule plus attrayant, il ne fait que mettre en évidence ses faiblesses. Ainsi, il est possible de commander un pot d’échappement sport qui rend la sonorité du silencieux plus forte et plus gutturale. Cet accessoire a certainement sa place sur une Mustang par exemple, mais sur une voiture abritant un moteur de 128 chevaux qui s’essouffle à la moindre sollicitation, c'est presque ridicule...

Les modèles de série sont équipés de pneus de 16 pouces qui dévoilent la dureté de la suspension. Mais si l'on opte pour des jantes de 18 pouces, des amortisseurs sport et une suspension abaissée, c’est quasiment un supplice perpétuel. Il faut savoir choisir son itinéraire pour rouler sur des routes en bon état afin de ne pas souffrir.

Malgré ces bémols, le xD a au moins le mérite d’avoir toute une panoplie d’accessoires, ce que plusieurs concurrentes dans la même catégorie n’offrent pas.
Cette auto possède également d’intéressantes qualités, notamment une bonne habitabilité, un accès à bord facile en raison de sa hauteur et un coffre relativement spacieux compte tenu des dimensions extérieures. Le confort des sièges avant est correct, mais la position de conduite est difficile à trouver. Le tableau de bord arbore un cadran indicateur central de consultation facile, tandis que la climatisation est l’affaire de trois boutons placés directement sous la radio. Quant à celle-ci, ses commandes sont trop petites et énigmatiques. Même de jeunes propriétaires de xD interrogés ont avoué avoir sacré pendant au moins quelques semaines avant de s’y retrouver.

Heureusement, le prix du modèle de base est compétitif et la mécanique increvable. Serait-ce la combinaison parfaite pour un véhicule de livraison?

Partager sur Facebook
Commentaires