Nissan Titan 2014: Toujours sur la touche

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2014

Lorsque le Titan, cette grosse camionnette intermédiaire, a été présenté au public nord-américain en 2004, il fallait lire les communiqués dithyrambiques de la compagnie pour réaliser jusqu’à quel point la direction de Nissan était « pompée » par son arrivée. Même l’imperturbable Carlos Ghosn y est allé d’un discours émotif pour vanter les mérites de ce nouveau véhicule. Enfin, Nissan allait pouvoir étaler aux acheteurs américains son savoir-faire en matière de camionnette!

On n’avait pas ménagé les moyens pour faire de cette aventure un succès. On a même construit une impressionnante usine de production à Canton dans le Mississippi. En plus du Titan, la Quest, l’Armada et l’Infiniti QX56 sont produits dans cet État du sud. Et pour s’assurer que le Titan serait à la hauteur de la tâche, on a décidé d’en offrir plus que la concurrence à presque tous les points de vue, aussi bien en robustesse qu’en habitabilité.

Un gros calibre

Pour confronter une concurrence solidement établie, les ingénieurs ont conçu un châssis ultrasolide qui porte le nom de code F-Alpha. Celui-ci est de type échelle est ses longerons sont parmi les plus costauds de l’industrie. Ce qui explique en grande partie une capacité de remorquage allant jusqu’à 9 500 lb (4 309 kg) selon la configuration, l’une des plus impressionnantes de ce segment. 

Bien entendu, qui dit imposant camion, dit moteur de forte cylindrée. Encore là, on n’a pas lésiné sur les moyens : gros V8 de 5,6 litres d’une puissance de 317 chevaux. Il est associé à une boite automatique à cinq rapports. Ces chiffres étaient impressionnants lors du lancement, mais comme dans tous les autres secteurs de l’industrie automobile les choses bougent rapidement, ils le sont moins aujourd’hui. Par exemple, le V8 de 5,3 litres du nouveau Chevrolet Silverado produit 355 chevaux et est couplé à une transmission automatique à six rapports. De plus, tous les modèles concurrents dans cette catégorie proposent une version dotée d’un V6, un choix de plus en plus intéressant aux yeux de nombreux acheteurs. 

Un modèle qui est pratiquement inchangé depuis près d’une décennie sur ce marché trépidant de l’automobile est rarement en avance dans sa catégorie... Le Titan n’est cependant pas dépourvu de qualités, d’autant plus que son prix est bradé de plusieurs milliers de dollars sur de nombreux marchés en Amérique du Nord. Cela permet de réaliser des ventes acceptables en attendant une refonte complète qui devrait survenir d’ici 2015.

Habitabilité et gourmandise

L’un des éléments les plus appréciés du Titan est l’espace disponible dans la cabine, qu’il s’agisse du modèle King Cab à cabine allongée ou la version à cabine d’équipage. Soulignons que le King Cab est muni de panneaux d’accès arrière s’ouvrant à 180degrésafin de favoriser l’accès à bord ou l’insertion d’objets de toutes sortes. À ce chapitre, tous les modèles possèdent un siège arrière qui se relève pour offrir un plus grand espace de rangement. Et même s’il s’agit de la cabine la moins spacieuse de la famille Titan, les occupants des places arrière pourront prendre leurs aises sans problème. Quant à la cabine d’équipage, la section arrière est la plus grande de la catégorie s’il faut en croire les dires du constructeur. Même à vue d’œil, on voit que de l’espace, il y en a…

Malheureusement, à ses débuts sur le marché, cette camionnette a été affligée d’une finition intérieure nettement en dessous de la moyenne. Les connaisseurs n’avaient qu’à jeter un coup d’œil à la planche de bord et à la qualité de la finition pour se tourner vers la concurrence. Les choses se sont améliorées au fil des années, mais il est encore possible de faire mieux. La qualité des plastiques demeure quelque peu décevante. Quant au tableau de bord, il réussit de plus en plus difficilement à masquer ses origines relativement anciennes. Par contre, de l’extérieur, la calandre avec ses éléments chromés de même que les parechocs sont toujours de mise et ont même été adaptés sur plusieurs autres modèles à vocation utilitaire. Une autre chose à souligner est le fait que le modèle à cabine double peut être commandé avec une boite courte ou longue, ce qui n’est pas à dédaigner. En plus, le rabat de la boite est doté d’un ressort le rendant plus facile à baisser et à relever. 

Au chapitre de la conduite, cette grosse camionnette « Made in Mississippi » nous surprend agréablement par sa maniabilité et sa capacité à stationner sans trop de problèmes malgré son gabarit. Les performances du moteur sont quand même impressionnantes pour la catégorie car il faut moins de huit secondes pour boucler le 0-100 km/h. Malheureusement, l’insonorisation est vraiment perfectibleet le ronronnement du moteur qui s’infiltre dans la cabine devient lassant.

Malgré tout, ce sont de petits détails que l’on pourrait accepter au fil des jours. Mais ce qui décourage les acheteurs potentiels, c’est une consommation de carburant qui dépasse facilement 17 litres/100 km. Avec de telles statistiques, on y pense à deux fois… 

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéProjet Titan: Un Nissan pour affronter l'Alaska
Si vous suivez la page Facebook du constructeur Nissan, vous avez déjà entendu parler du projet Titan. Le manufacturier avait sollicité l'aide de ses fans pour décider quelles modifications il pouvait apporter à dix endroits sur un camion Titan pour le rendre capable de traverser les terrains les plus inhospitaliers …
DetroitNissan dévoilera le Titan à Détroit
Décidément, les manufacturiers japonais ont ciblé le Salon de l'auto de Detroit pour lancer leurs camions (une excellente décision, soit dit en passant) : le 12 janvier 2015, Nissan lèvera le voile sur la prochaine mouture de son camion pleine grandeur Titan. Le Titan tire constamment de la patte au …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires