GMC Yukon et Yukon XL, grosses pointures!

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2003

J'ai toujours cru que l'engouement des Nord-Américains pour les véhicules utilitaires sport n'était qu'une excuse pour remplacer les grosses berlines d'autrefois. Celles-ci ont pratiquement été éradiquées à la suite de la crise du pétrole du milieu des années 70 et elles ne sont plus politiquement correctes de nos jours. Les activités de plein air étant plus populaires que jamais, quoi de plus naturel que de se tourner vers ces gros VUS capables de tracter votre roulotte, d'aller en forêt ou encore d'assurer une meilleure traction lorsque les éléments se déchaînent.

Et il ne faut pas oublier l'excuse traditionnelle de plusieurs acheteurs qui concluent que « plus c'est gros, meilleure sera la sécurité en cas de collision ». Si vous voulez, mieux vaut écraser son voisin avec un gros bolide que de subir l'inverse. Bref, toutes les raisons sont bonnes pour suivre les tendances. Mais si jamais vous avez réellement besoin de l'un de ces véhicules, GM a au moins quatre modèles à vous proposer : un duo de colosses appelés Chevrolet Tahoe / GMC Yukon et deux modèles encore plus gros, les Chevrolet Suburban / Yukon XL.

Pour simplifier les choses, ce quatuor partage la même plate-forme tout en se démarquant individuellement au chapitre des dimensions, des moteurs et de l'équipement. Ainsi, l'empattement du tandem Tahoe / Yukon est de 295 cm tandis que celui des Suburban / Yukon XL est de 320 cm ! Pas surprenant alors que 52 cm les départagent sur la longueur totale.

Les « petits »

À moins d'avoir des besoins très particuliers, le Yukon et le Tahoe sont suffisamment gros pour la majorité des tâches anticipées. Ils accueillent sept personnes dans un confort plus qu'acceptable tout en ayant quand même assez d'espace pour les bagages. Et si ceux-ci sont hors normes, il est toujours possible d'accrocher une remorque à l'arrière où on pourra empiler jusqu'à 3 493 kg d'objets de toutes sortes. Les 275 chevaux du moteur V8 4,8 litres expliquent de telles statistiques. Si cela n'est pas suffisant, vous pouvez opter pour le V8 5,3 litres de 285 chevaux. Vous aimez combiner puissance, luxe et factures de carburants hors du commun ? Le V8 6 litres de 320 chevaux devrait vous permettre d'atteindre ces objectifs. Soulignons au passage qu'il est de série sur le GMC Denali, le modèle le plus huppé de la famille Yukon.

Cette année, une nouvelle boîte de transfert à différentiel libre à 2 rapports Borg Warner équipe les modèles 4X4. Auparavant, on ne pouvait pas obtenir une démultipliée, ce qui limitait les capacités en conduite hors route. Parmi les autres nouveautés, il faut souligner les pédales à réglage électrique, les rétroviseurs à repli à commande électrique, la climatisation à trois zones ainsi que le système StabiliTrak à quatre canaux. Et si ce genre de détail vous passionne, vous pourrez commander des sièges baquets à la 2e rangée ainsi qu'un lecteur DVD pour amuser leurs occupants et ceux de la 3e rangée.

Ces véhicules sont essentiellement conÇus pour le travail et les loisirs. Leurs prestations sur la route se veulent un compromis entre l'autoroute et les sentiers de l'arrière-pays. Malgré tout, il est impressionnant de constater que ces grosses caisses tiennent leur bout sur des routes secondaires sinueuses et se révèlent confortables sur l'autoroute. Et même si la pédale de freins est parfois spongieuse, les freins à disque aux quatre roues ont suffisamment de puissance pour vous immobiliser en moins de 45 m. Malgré ces caractéristiques routières plutôt positives, il faut toujours se rappeler qu'il s'agit de véhicules hauts sur pattes, lourds et dotés d'une suspension arrière rigide.

Les « gros »

À moins de souffrir du complexe napoléonien, vous n'achèterez pas un Suburban ou un Yukon XL pour leurs dimensions qui sont plus encombrantes qu'autre chose. Par contre, partez à l'aventure avec six membres de votre famille et vous n'aurez pas à limiter le nombre de valises à emporter. Même un gros bateau calé sur une remorque sera tracté sans que cela n'y paraisse. Cette année, la possibilité de commander le système Quadrasteer sur les modèles Suburban 2 500 facilitera la conduite. Initialement offert sur les camionnettes l'an dernier, ce mécanisme permet aux roues arrière de tourner en harmonie avec les roues avant et simplifie ainsi le pilotage. Les autres innovations sont partagées avec les autres modèles.

Naturellement, les mêmes puissants V8 que dans les Tahoe et Yukon sont offerts à l'exclusion du 4,8 litres dont les 275 chevaux sont jugés insuffisants. Encore une fois, c'est le Vortec 6 000 avec ses 320 chevaux qui est le plus musclé de la famille. Il permet au GMC Denali d'avoir le haut du pavé en fait de performances.

Selon le modèle choisi, l'habitacle peut être quasiment austère ou donner l'impression d'être dans un salon avec la sellerie en cuir, quatre sièges baquets et une interminable liste d'accessoires. Pour 2003, le tableau de bord est tout nouveau, se démarquant de celui des « petits » Tahoe et Yukon. Avec une présentation et une disposition des commandes similaire à celle de l'an dernier, il se distingue essentiellement par un centre d'information au bas de la nacelle des instruments et le positionnement de plusieurs commandes sur le volant.

La tenue de route de ces gros gabarits n'est pas celle d'une Corvette, mais ces pachydermes motorisés possèdent quand même de bonnes manières en fait de tenue en virage et de stabilité directionnelle tandis que leurs accélérations et reprises sont plus qu'adéquates. Parmi les bémols, il faut souligner une suspension arrière rigide, une direction quelque peu engourdie et une distance de freinage assez longue. Bien entendu, ces gros V8 ont des muscles à nourrir et la facture de carburant est toujours corsée.

Par contre, si vous avez besoin de ces gros outils, ce quatuor mérite qu'on s'y intéresse.

Partager sur Facebook
Commentaires