Beijing, le Salon d'une industrie automobile en pleine ébullition

La Chine est actuellement le pays de tous les excès et l’industrie automobile mondiale en est très consciente. D’ailleurs cette dernière, se donne rendez-vous au Salon international de l’auto de Beijing, afin de faire contrepoids aux constructeurs locaux qui entendent bien profiter des retombées médiatiques mondiales de cet événement.

Des hausses  des ventes impressionnantes

En 2007, il s’est vendu au-delà de 5,5 millions de voitures de tourisme et autour des 3 millions de véhicules commerciaux, représentant des hausses de ventes de 15% par rapport aux chiffres de l’année précédente. Et c’est loin d’être terminé, puisque depuis janvier dernier, les hausses des ventes atteignent déjà les 21%. Ainsi, la Chine devient le 2ième plus important marché de l’automobile dans le monde, derrière les États-Unis et devant l’Allemagne.

Un Salon qui prend rapidement du gallon

Ce dernier qui en est cette année dans sa 10ième édition,  se tient dans un nouveau complexe, le China International Exhibition Center, immense et ultra moderne. Il offrira une fois achevé, au-delà de 670 000 mètres carrés d’espaces dits multifonctionnels, dont plus 400 000 mètres carré sont prévus en tant qu’espaces d’exposition.  Le Salon de Beijing  accueille près de 1 500 exposants, de tout acabit, venant ainsi seconder les constructeurs automobiles mondiaux et locaux, ceux qui profiteront le plus des couvertures médiatiques du Salon.  Ainsi, plus de 225 manufacturiers profiteront de la tenue de ce Salon,  pour y dévoiler une centaine de nouveautés, dont une trentaine de Premières Mondiales et Asiatiques, sans oublier la présentation d’une cinquantaine de véhicules concept. A noter que plusieurs constructeurs américains, européens et asiatiques (autres que Chinois), ont annoncés la production de nouveaux modèles en sol Chinois.

Les Américains s’émancipent à Beijing

General-Motors gagne aisément en sol Chinois, ce qu’il perd en Amérique du Nord. Le nom Buick est presque considéré comme un icône là-bas et son modèle Excelle, fait un tabac au chapitre des ventes. Ford profite de l’occasion pour promener ses nouveaux modèles Fiesta européens, qui deviendront sous peu des voitures distribuées mondialement. De son côté, Chrysler se montre plutôt timide, sans pour autant ignorer l’importance de ce marché à découvrir, notamment son association avec le constructeur Chery.

Les Européens, des habitués des salons asiatiques

Fidèle au Salon de Beijing depuis plusieurs années, le constructeur Audi nous dévoile en Première Mondiale, son véhicule utilitaire compact, le Q5. Ce dernier est un véhicule très attendu sur les marchés européens et américains. Idem pour Porsche qui annonce également en Première Mondiale, le retour d’une version Turbo S de son populaire modèle Cayenne. Mercédes-Benz  amène son VUS compact GLK et le manufacturier tchécoslovaque Skoda présente ses modèles Fabia et Octavia. Volkswagen a annoncé la production en Chine de son modèle compact Lavida.

Les Japonais et Sud-Coréens se lancent dans l’aventure

De tous les constructeurs japonais présents, c’est Nissan qui bénéficie de la meilleure couverture médiatique, compte tenu de ses nombreuses présentations.  Parmi celles-ci, nous retrouvons la berline grand luxe Nissan Teana et un tout nouveau véhicule multi segment compact, le Livina sur base de la Nissan Versa. Mitsubishi a annoncé la production en Chine de certaines versions de ses modèles Galant et Pajero. La Mazda6 chinoise s’est enfin dévoilée. Le fabricant Sud-Coréen Hyundai a dévoilé au Salon de Beijing , son modèle Elantra 2009.

Les Chinois festoient

Conscients que le Salon international de l’auto de Beïjing représente une impressionnante  vitrine mondiale pour les constructeurs locaux, ces derniers ont donc profités de cet événement pour se faire voir, en voici d’ailleurs quelques exemples…

Brillance BS6 :              Première voiture chinoise commercialisée en Europe.
BYD e6 :                      Le plus grand manufacturier de batteries en Chine.
Chery Faira :                Une gamme de cinq voitures aux aspects forts distincts.
FAW Benteng :             Berline intermédiaire de luxe,  sur base de la Mazda6.
Geely GT concept :        Un coupé hautes performances, avec ses 225 chevaux.
Great Wall Wizard :       Mini véhicule électrique, offrant une autonomie de 85 milles.
Lifan 320 :                   Là s’arrête toute ressemblance avec la populaire Mini.
Shangai Roewe :           Une grande berline intermédiaire de conception chinoise.
Shuanghuan Noble:       Copie Chinoise, non autorisée de la Smart Fortwo.
DongFeng C2 :              Conçue et assemblée conjointement avec Citroën, en Chine.

Voilà quelques exemples de véhicules  ‘made in China’ et autres, qui ont pu connaître leur heure de gloire, dans le cadre de la 10ième édition du Salon international de l’auto de Beijing.  Au cours des dernières années, plus de 600 000 visiteurs ont franchis les tourniquets de ce Salon qui lui aussi est en pleine ébullition.

Partager sur Facebook
Commentaires