Hyundai Accent 2011: En attendant la prochaine

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2011

Avec un prix de base inférieur à 10 000 $, l’Accent de Hyundai est la plus abordable des sous- compactes, sans toutefois être la dernière du peloton en termes de conduite. Et même si elle prend un sérieux coup de vieux cette année avec l’arrivée des toutes nouvelles Ford Fiesta et Mazda2, elle n’en demeure pas moins un bon coup compte tenu du prix demandé. Elle offre une bonne qualité de fabrication, un confort correct ainsi que des lignes assez vivantes.

Par contre, avec un prix près de 2 000 $ inférieur à celui de la concurrence, il faut s’attendre à l’absence de quelques éléments, tels les freins ABS et les rideaux gonflables présents seulement dans la version la plus huppée. Peut-être les gens de Hyundai auront-ils corrigé ces quelques manquements à la sécurité sur la nouvelle Accent dont la sortie est prévue pour 2011.

Le luxe, ça coûte cher

L’Accent est actuellement vendue en trois modèles, soit L, GL et GLS. Cette dernière version, offerte uniquement pour la berline, est la seule à proposer une multitude d’options non disponibles sur les autres livrées. Ainsi, on retrouve les sièges chauffants, les coussins gonflables latéraux de même que les freins ABS. La version à hayon GL Sport est par contre la seule à rouler sur des roues de 16 pouces et à posséder une suspension dite « sport »…

Les lignes extérieures de la plus petite des Hyundai n’explorent peut-être pas les sentiers du jamais vu mais arborent plus de dynamisme et de charisme que celles des modèles précédents, spécialement pour la trois portes qui affiche une allure décontractée et jeune alors que la berline tend plus au calme et à la sérénité. Les rares photos publiées de la nouvelle Accent 2011 montrent une calandre se rapprochant de celle de la Sonata.

Là où l’Accent gagne des points, c’est sans aucun doute au niveau de la qualité de son habitacle. L’accès à bord est facile et la position de conduite se trouve sans problème, malgré le volant ajustable uniquement en hauteur. L’appui-bras sur le siège du conducteur ne gêne pas l’accès au levier de vitesses ou au frein à main tel qu’on aurait pu le penser pour un petit habitacle du genre. Les sièges procurent un bon confort même lors d’un long voyage mais apportent peu de soutien latéral en virage. La qualité de la finition ainsi que de l’assemblage est presque parfaite. Je dis presque, car ma voiture personnelle, une Accent Hatchback 2009, qui n’a subi aucun changement en 2010, a connu des problèmes avec son pare-brise. Ce dernier, mal collé, a laissé pénétrer une importante quantité d’eau dans la voiture par une journée particulièrement pluvieuse… Heureusement, le service après-vente de mon concessionnaire a su traiter ce problème rapidement.

Le tableau de bord n’affiche que trois jauges : compte-tours, indicateur de vitesse ainsi que niveau d’essence. La nuit, ledit tableau est éclairé en bleu, un changement par rapport au modèle 2009 qui avait alors le fameux éclairage « vert malade », fort populaire dans les années 1990. La radio a des commandes limitées, surtout lorsqu’on pense que même la Rio de Kia possède une prise USB et le système Bluetooth dans sa version de base, ce que l’Accent n’a pas. De plus, le son laisse franchement à désirer et incite l’acheteur à se procurer une unité after-market.

Toujours dans cet habitacle, on trouve quelques espaces de rangement judicieusement placés mais de capacité limitée. Par exemple, il est difficile de transporter des boitiers de disque compact sans les laisser à la vue de tous. La banquette arrière des deux versions se plie de façon 60/40, mais l’espace de chargement de l’Accent à hayon est supérieur avec une capacité de 450 litres une fois la banquette baissée contre 365 pour la berline.

Bien du bruit pour pas grand-chose…

Propulsée par un moteur 1,6 litre de 110 chevaux, l’Accent saura vous mener là où vous le voudrez sans difficulté. Ayez par contre le malheur de lui en demander un peu trop, et elle vous répondra bruyamment sans toutefois livrer des performances proportionnelles au bruit… L’embrayage de la boîte manuelle est mou et le passage des rapports se fait sans effort, malgré le manque de précision du levier de vitesses. Sur l’autoroute, à vitesse constante, la boîte manuelle fait tourner le moteur à un régime supérieur à celui de la boîte automatique, faisant ainsi augmenter la consommation d’essence. Sur la route, hormis le son du moteur, les bruits de vent se font discrets, tout comme les vibrations de la caisse. Ce qui n’est pas le cas des pneus d’origine de piètre qualité qui sont bruyants. La suspension rend la balade rebondissante, surtout sur les routes chaotiques. En virage, le véhicule tangue facilement et porte au sous-virage, les pneumatiques n’aident certainement pas à améliorer les choses. La pédale de frein a beau être spongieuse, les freins travaillent bien.

Même si l’Accent est l’une des seules sous-compactes à être vendue à un prix aussi bas, elle n’en demeure pas moins un achat sensé. Avec une refonte complète en 2011, il serait préférable pour un acheteur — pas trop pressé — d’attendre la sortie du prochain modèle. Malheureusement, très peu d’informations circulent sur cette nouvelle Accent.

Feu vert

Prix avantageux
Habitacle ergonomique
Suspensions confortables
Comportement
routier honorable
Garantie alléchante

Feu rouge

Certains éléments de sécurité
offerts seulement sur
une version
Pneus d’origine à remplacer
Radio de mauvaise qualité
Modèle tout équipé
assez dispendieux

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires