Un régulateur de vitesse adaptatif, ça sert à quoi?

L’un des avantages des véhicules modernes est leur plus grand nombre de technologies de sécurité active et d’aide à la conduite. Parmi celles-ci, on retrouve le régulateur de vitesse adaptatif, aussi appelé intelligent ou à radar.

Dépendamment de l’année et du modèle du véhicule que vous envisagez, ce dispositif qui plaît à de nombreux automobilistes pourrait être inclus. Mais est-ce bien utile? Et comment ça fonctionne? Nous allons explorer ces questions dans le présent article.

Comment ça marche

En gros, un véhicule muni d’un régulateur de vitesse adaptatif utilise des capteurs pour mesurer sa distance par rapport à celui qui précède. Sa vitesse s’ajuste automatiquement pour maintenir un écart constant, au choix du conducteur. Lorsque le véhicule devant quitte la voie, c’est le retour à la vitesse prédéfinie.

Si le régulateur détecte que le véhicule qui précède ralentit brusquement ou qu’un autre véhicule en provenance d’une voie adjacente vous coupe, il applique automatiquement un freinage limité et peut vous avertir au moyen d’un voyant lumineux ou d’un signal sonore.

Dans certains cas, le système est plus évolué et peut ralentir le véhicule jusqu’à l’arrêt complet, par exemple dans un bouchon de circulation, puis le relancer lorsque le trafic se met à bouger.

Photo: J.D. Power

Comment l'activer

L’activation du régulateur de vitesse adaptatif se fait exactement comme avec un régulateur de vitesse conventionnel. Cependant, le conducteur dispose d’un bouton supplémentaire (ou deux) sur le volant pour choisir l’écart à maintenir avec le véhicule qui précède. Généralement, trois ou quatre niveaux sont proposés : près, moyen, loin.

Quelle est l’utilité de ces régulateurs de vitesse? Comme plusieurs autres aides à la conduite de nos jours, le but est de réduire la fatigue et le stress du conducteur, mais aussi d’accroître la sécurité des usagers de la route, car la vitesse du véhicule s’adapte à la circulation et les risques de collision sont réduits.

Il faut le répéter, toutefois : ces systèmes sont conçus pour vous aider à conduire, mais ils ne doivent pas se substituer à votre attention ni à votre jugement. Vous devrez peut-être freiner pour éviter une collision si le véhicule qui précède freine brusquement ou si un véhicule plus lent vous coupe la route.

Enfin, rappelons qu’un régulateur de vitesse adaptatif ne devrait être utilisé que sur les autoroutes et non sur les voies urbaines. Pour en savoir plus, ne manquez pas de lire le manuel du propriétaire qui accompagne votre nouveau véhicule, notamment afin de bien connaître les capacités et les limites du système.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Dossiers et conseilsLe régulateur de vitesse: à utiliser avec modération
C’est fou, mais vrai : l’inventeur du régulateur de vitesse était aveugle. Mais ce n’est pas une raison pour utiliser le dispositif à l’aveuglette! Né en 1890, l’Américain Ralph R. Teetor a perdu la vue à l’âge de cinq ans. Ça ne l’aura pas empêché de concevoir, dans les années …
ActualitéSondage : les aides à la conduite embêtent et dérangent les Canadiens
Ce n’est pas la première fois qu’il est question des problématiques reliées aux nombreuses aides à la conduite disponibles dans les véhicules d’aujourd’hui, mais avec le déconfinement et les vacances estivales qui approchent, les automobilistes auront plus d’occasions de les utiliser. Or, seulement 35 % des Québécois affirment comprendre toutes …
ActualitéÉtude : les aides à la conduite sont trop agaçantes pour plusieurs
Les constructeurs automobiles dépensent énormément d’argent pour développer des technologies d’aide à la conduite sophistiquées, mais les alertes répétées entraînent souvent de la confusion et de la frustration. En fait, plusieurs conducteurs avouent les désactiver ou ne pas vouloir en retrouver dans leur prochain véhicule. C’est la principale conclusion de …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires