BMW X5 M 2021 : tour de force... inutile?

Points forts
  • Look réussi
  • Performances du moteur
  • Tenue de route incroyable pour un VUS
  • Présentation de l'habitacle
Points faibles
  • Suspensions trop fermes pour le quotidien
  • Trop de réglages à faire
  • Places arrière étonnement étroites
  • Dispendieux
Évaluation complète

Voilà longtemps que BMW fabrique des VUS de performance. Et dès les premiers exemplaires présentés par la marque, on sentait que la société bavaroise se distinguerait des autres constructeurs.

Chez BMW, mêmeles VUS ont une ADN résolument sportive. Surtout ceux avec un écusson M sur la carrosserie! Ceux qui magasinent des VUS veulent toutefois un certain confort, et les premiers X3 et X5 combinaient les deux  Puis vinrent les versions X3 M et X5 M, qui procuraient des sensations fortes aux conducteurs, étaient compétents sur la piste… en plus d’être confortables!

Avec les années, des rivaux sont apparus. Dans une course effrénée à la puissance, essentiellement engagée contre Mercedes-Benz, BMW a sorti des versions de plus en plus puissantes, et de plus en plus sauvages .

Le BMW X5 M moderne est tout un monstre. Imaginez alors la version Competition, que l’on pourrait considérer comme étant conçue pour la piste.

Une réalisation technique impressionnante

Le BMW X5 M Competition est évidemment, à la base, un BMW X5. On reconnaît la jolie silhouette du VUS allemand en le regardant, même si elle est un peu cachée sous des bas de caisse, des pare-chocs et autres éléments visuels pas mal différents, censés indiquer que l’on a affaire à un produit spécial.

C’est pareil dans l’habitacle. On reconnaît le BMW X5, mais on a des matériaux qui font plus sport, comme de la fibre de carbone, de l’aluminium, ainsi que des sièges recouverts d’un magnifique cuir rouge-orange.

Photo: Marc-André Gauthier

Là où le X5 M rompt le lien avec le X5, c’est au chapitre de sa mécanique. Sous son capot, on retrouve un gros moteur de 617 chevaux. C’est un V8 biturbo, accouplé à une transmission automatique à 8 rapports, qui - à l’aide d’un système d’entraînement parmi les plus sophistiqués au monde - envoie toute cette puissance aux quatre roues. Il réalise le 0-100 km/h en 3,8 secondes.

Comme c’est le cas de la majorité des véhicules de performance modernes, le X5 M Competition peut être réglé selon une multitude de modes préprogrammés. Ces derniers viennent ainsi ajuster une myriade de paramètres, allant de la réponse de la transmission à la fermeté de la suspension, en passant par la rigidité du châssis! On ne plaisante pas chez BMW.

Autre distinction : on retrouve deux boutons M sur le volant, soit M1 et M2. On peut programmer un mode de conduite personnalisé pour chacun de ces boutons. Par exemple, M1 a un mode plus doux et approprié à la conduite quotidienne, et M2 est plus adapté à la piste, ou encore à une belle route remplie de virages.

Photo: Marc-André Gauthier

C’est plutôt efficace, mais il y a quand même beaucoup trop de paramètres. Il faudrait pratiquement un cours de deux heures pour bien saisir toutes les subtilités du véhicule.

 Par contre, ça fonctionne à merveille! Même si l’on peut ressentir un petit délai au niveau des turbos, les accélérations du X5 M Competition rivalisent sans problème avec celles d’un véhicule comme l’Audi RSQ8, la version civilisée du Lamborghini Urus! Des poussées foudroyantes, une transmission qui travaille sans broncher, bref, le X5 M Competition procure une expérience qui se rapproche véritablement d’une voiture sport!

Quand on le pousse en virage, on ressent une adhérence similaire à ce que l’on ressent au volant d’une supervoiture. Malgré son poids énorme, le X5 M Competition dévore les courbes avec assurance, assurance qu’il transfère rapidement à son pilote.

Photo: Marc-André Gauthier

Mais pourquoi?

BMW voulait que le X5 M soit capable de faire de la piste. C’est réussi. Néanmoins, je persiste à dire qu’un VUS ne devrait pas pouvoir se comporter de la sorte.

La physique a ses limites. Une voiture de piste est épouvantable sur la route. Une voiture sport modifiée pour faire de la piste a elle aussi beaucoup de limitations. Les suspensions ajustables sont apparues pour ça justement, mais il y a des limites à ce qu’elles peuvent faire.

Pour être si performant sur la piste, le X5 M sacrifie beaucoup de choses. Ses suspensions sont fermes et manquent de débattement. Ainsi, pour un VUS, il n’est vraiment pas confortable. Sur une mauvaise chaussée, c’est horrible.

Photo: Marc-André Gauthier

Dans l’habitacle, les sièges baquets sont si épais qu’ils viennent réduire de beaucoup le dégagement des places arrière.

C’est un peu ça l’histoire du BMW X5 M. C’est vraiment un VUS impressionnant en termes de capacités. Mais la question c’est : pourquoi? Pourquoi concevoir un VUS merveilleux en piste, mais pratiquement inutilisable au quotidien? Qui veut ça? Qui veut absolument un VUS de près de 150 000 $ pour faire de la piste, sachant qu’on ne peut l’apprécier au quotidien? Rendu là, pourquoi ne pas vous tourner vers une véritable voiture sport?

BMW devrait s’inspirer de Jeep pour une fois, qui offre des VUS démentiels, compétents sur la piste, mais toujours confortables au quotidien!

BMW est passée maitre dans l’art de fabriquer des véhicules de performance, et le X5 M Competition en est un excellent exemple. Cependant, le constructeur allemand semble avoir oublié le premier mandat d’un véhicule utilitaire : le confort et la polyvalence. Si c’est ce que vous recherchez, allez voir ailleurs!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsBMW X5 M et X6 M 2020 : les monstres gentils
PHOENIX, Arizona - La fiche technique du X5 M est presque intimidante, à l’image de ses ailes élargies, de ses gros pare-chocs et de ses grandes roues. Imposant par sa taille, le nouveau VUS signé BMW impressionne aussi par ses performances. Sous le capot, le gros V8 biturbo de 4,4 …
EssaisBMW X5 2020 : le minimum suffit
Complètement redessiné et amélioré l’an dernier, le BMW X5 fait surtout parler de lui cette année avec sa version ultraperformante X5 M qui développe jusqu’à 617 chevaux – oui, vous avez bien lu. Et pour 2021, on nous ramène l’option hybride rechargeable avec 389 chevaux et une autonomie électrique de …
Pleins feux surOn s’en va conduire les BMW X5 M et X6 M 2020
Si vous êtes un fidèle lecteur du Guide de l’auto, vous avez sans toute remarqué que nous venons de publier un essai routier du BMW X3 M . Il est maintenant temps de prendre le volant de son grand frère le X5 M. Motorisé par un V8 biturbo de 4,4 …
EssaisBMW X4 M Competition 2021 : ils sont fous, ces Germains!
Très peu de gens ont le besoin ou encore les moyens de se procurer un véhicule comme le BMW X4 M Competition 2021, un luxueux VUS compact de type coupé qui possède une armée de 503 chevaux et toutes les qualités dynamiques pour tenir tête à bon nombre de voitures …
EssaisBMW X5 xDrive45e 2021 : l’hybride rechargeable de luxe amélioré
Pendant que les VUS hybrides rechargeables se multiplient parmi les marques populaires, les modèles 100% électriques accaparent davantage les efforts des marques de luxe. BMW fait partie de celles qui continuent de marier l’essence et l’électricité avec une batterie que l’on peut recharger. Tant le compact X3 que l’intermédiaire X5 …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires