Jaguar E-PACE 2019: Bondir sur la concurrence

Ce petit Jag a tout pour plaire et saura conquérir le cœur indécis de plusieurs consommateurs. Selon Jaguar, celui des dames en particulier.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

Il arrive à l’occasion qu’un tout nouveau véhicule qui s’introduit dans une catégorie nous convainque immédiatement de son succès. Le Jaguar E-PACE se retrouve dans cette position extrêmement favorable.

Jaguar construit des voitures de luxe, mais on s’entend sur le fait qu’elle vend avant tout des utilitaires. En fait, le F-PACE compte pour plus de 50% de toutes les livraisons de nouvelles Jag et depuis son arrivée, pour le millésime 2016, les ventes du constructeur britannique ont plus que doublé. On peut donc extirper deux conclusions de ces faits. Primo : les produits Jaguar, en particulier les VUS, sont vraiment prisés. Secundo : le E-PACE sera copieusement populaire.

Design Jaguar, mais plus juvénile

Les mots d’Adam Hatton, Directeur créatif du design extérieur de Jaguar, résument bien l’aspect physique du nouvel utilitaire : « Le E-PACE est le petit Jag. Pensez à de grosses pattes posées sur un corps plus petit. C'est presque effronté, mais très enjoué. » Cette description rappelle que cet utilitaire sport s’apparente plus à la sportive F-TYPE, qu’au F-PACE.

Les indices principaux sont les phares avant inspirés de la F-TYPE. Quoique bien à leur place, ils semblent un peu mal intégrés à l’ensemble de la carrosserie plus sérieuse, et plus Jaguar. Les grosses roues, offertes dans des dimensions allant jusqu’à 21 pouces, poussées aux extrémités, confèrent au E-PACE une allure sportive et dynamique.

L’habitacle se perfectionne grâce à son association avec la F-TYPE. La planche de bord, de même que le volant, qui proviennent du coupé, allient confort et luxe. Sur ce point, la finition intérieure est digne de la marque, tout comme le sont les matériaux et les accessoires technologiques. Le système multimédia Touch Pro, doté d’un écran tactile de 25 cm (10 po) de série, anciennement quelque peu désastreux à l’utilisation, est maintenant beaucoup plus convivial et intuitif.

Selon les options sélectionnées, le E-PACE peut être équipé d’un point d’accès Wi-Fi 4G, de l’affichage tête haute et d’un écran haute définition interactif, pour le conducteur, de 31 cm (12,3 po). On ne parle pas ici d’un véhicule « bas de gamme ».

Le volume intérieur de la cabine est d’abord intéressant pour les passagers avant. En effet, la banquette arrière semble réservée aux ados pas trop grands, car le dégagement pour les jambes est restreint. Le coffre, en revanche, est spacieux, ce qui nous laisse croire que le véhicule est destiné aux jeunes actifs, sans enfants.

Puissance et conduite surprenante

De nos jours, on peut tout faire avec un moteur quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres. Le nouveau E-PACE jouit de deux versions plutôt distinctes de ce même moteur. Les déclinaisons de base ont droit à la formule de 246 chevaux comparativement aux 296 chevaux des R-Dynamic.

Si l’écart de consommation est négligeable entre les deux versions du moteur, celui des performances ne l’est pas. D’un départ arrêté, ou en manœuvres de reprise, le R-Dynamic démontre rapidement de quel bois il se chauffe. La puissance n’est toutefois rien sans le contrôle, et c’est pourquoi le E-PACE R-Dynamic dispose d’une transmission intégrale active qui permet une distribution du couple entre les essieux avant et arrière. À la poupe du véhicule, le couple peut passer d’une roue à l’autre en imitant la vectorisation de couple, augmentant ainsi le dynamisme de la conduite.

Le système JaguarDrive Control remet au pilote plusieurs modes de conduite. Le mode « Normal » est très acceptable en toutes conditions. Le véhicule testé comportait les amortisseurs adaptatifs optionnels qui, eux aussi, proposaient un comportement plus sain en mode « Normal ».

Sur une route sinueuse, le E-PACE se débrouille merveilleusement bien. La boîte automatique à neuf rapports de série s’est démontrée apte à suivre la cadence des accélérations. La direction précise réagit rapidement une fois l’assistance enclenchée. Par contre, en ligne droite, j’ai remarqué un peu trop de jeu au centre, donnant l’impression que le train avant est un peu engourdi. À vrai dire, en conduite quotidienne, le E-PACE est superbe, et raffiné.

Aussi, n’oublions pas que le E-PACE et l’Evoque de Range Rover partagent un bon nombre de composantes. Vous ne serez donc pas surpris d’apprendre que le petit Jaguar se faufile facilement en situations hors route, si jamais le cœur vous en dit.

Le segment des utilitaires sport compacts de luxe est en pleine expansion. En un rien de temps, les BMW X2, Lexus UX et Volvo XC40, pour ne nommer que ceux-ci, se sont ajoutés. La beauté de cette catégorie est que tous ces véhicules sont excellents. Même si nous n’avons sélectionné qu’un seul gagnant dans cette catégorie, notre choix s’arrête sur ces trois derniers, et bien sûr, sur le Jaguar.

Feu vert

  • Groupes propulseurs efficaces et puissants
  • Excellente tenue de route
  • Design branché
  • Habitacle moderne

Feu rouge

  • Espace restreint aux places arrière
  • Fiabilité à long terme inconnue
  • Une recalibration de la direction serait bienvenue

Partager sur Facebook
Commentaires