La 66 en Grosse Brune – Épisode 01

Les États-Unis d’Amérique forment à mes yeux l’un des plus beaux pays au monde. La richesse et la diversité culturelle, les différents climats et les grands espaces m’attirent tout particulièrement, tout comme l’histoire automobile. J’ai donc choisi de réaliser mon rêve en parcourant le trajet de la Route 66 qui évidemment, m’en a fait voir de toutes les couleurs. Et bien sûr, ma Grosse Brune était tout indiquée pour m’accompagner dans ce périple.

C’est donc plus de trois semaines que j’ai passé sur la Route 66 à découvrir des endroits mythiques, hors de l’ordinaire, parfois situés dans un décor féérique. Le voyage s’est effectué non pas sans quelques embûches, mais s’est avéré enrichissant et particulièrement riche en découvertes automobiles. Mon équipe et moi avons donc choisi de tourner une websérie pour vous permettre de m’accompagner dans ce voyage. Vous y découvrirez chaque semaine un brin d’histoire, de folie, le tout en apprivoisant une voiture qui ne s’attendait certainement pas à parcourir près de 12 000 kilomètres sur quelques semaines seulement.

Bien sûr, avant de partir à l’aventure, il me fallait cependant m’assurer de la condition mécanique que de la Grosse Brune qui, tout compte fait, avait besoin d’énormément d’amour. J’ai donc fait appel à Mike Dumont, mécanicien chevronné et expert des produits AMC, afin de passer la voiture au peigne fin. Cela m’a donc permis de partir l’esprit tranquille, ou presque, sachant que plusieurs pièces avaient été remplacées, non pas sans l’aide précieuse de Pièces d’Auto Super. Parce que des pièces d’AMC 1978, ça ne court plus les rues…

Il m’a aussi fallu faire évaluer la voiture avant de prendre la route, une exigence de l’assureur qui l’exigeait afin de me permettre de franchir à son bord les lignes américaines. Un petit tour du côté de PG Évaluation a donc aussi été nécessaire. Et devinez quoi, l’évaluateur a voulu me faire une offre !

Dans le prochain épisode, on prend officiellement la route à partir du mythique restaurant Lou Mitchell’s, direction Joliet, une petite ville rendue mythique grâce au célèbre film « Les frères Blues ». Par la suite, on se dirige vers Pontiac, qui abrite désormais un musée qui rend hommage à une marque automobile aujourd’hui disparue.

Partager sur Facebook
Commentaires