Ford et Volkswagen songent à former une alliance stratégique

Ford Motors et Volkswagen AG en sont venus à la conclusion que l’union fait la force. Autant cette action peut paraître surprenante venant de deux concurrents, autant elle ne peut qu’être applaudie. À une époque où les consommateurs en veulent toujours plus et où les manufacturiers doivent satisfaire à tout prix les investisseurs, une union entre deux géants pourrait devenir la norme dans l’industrie.

En début de semaine, Bill Ford, président exécutif chez Ford Motors, a annoncé que les deux constructeurs exploraient une formule d’association stratégique qui n’impliquerait aucun partage financier ou de titres en bourse, seulement de technologie et de la main-d’œuvre. La logique derrière tout ça? Optimiser les connaissances technologiques et manufacturières des deux partenaires pour répondre plus rapidement à la demande croissante des consommateurs.

À ce propos, Dr Thomas Sedran, chef de la stratégie du groupe Volkswagen, a dit : « Les demandes des consommateurs dans notre marché changent à une vitesse fulgurante. Nos deux compagnies occupent déjà des positions différentes dans le segment des voitures commerciales ». Ford semble avoir le même discours. Les deux manufacturiers ne se craignent pas, bien au contraire.

Dans ce segment, les deux géants de l’automobile ne sont effectivement pas en rivalité directe. Ils espèrent donc unir leurs forces dans le but de devancer la concurrence. Si la coopération est efficiente, cette formule pourrait devenir la norme dans l’industrie. Par le passé, on a vu des manufacturiers développer des véhicules autour de quelques composantes mécaniques achetées à la concurrence, mais dans le cas qui nous intéresse, on parlerait plutôt d’une association proactive plutôt que d’une vente définitive.

Les deux partenaires semblent déjà avoir un plan en tête, mais rien d’officiel n’a encore été annoncé aux médias. On sait cependant que Ford et Volkswagen ont effectué quelques acquisitions au cours des dernières semaines sans en dévoiler la raison. À suivre …

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéVolkswagen ouvre la première usine d’assemblage au Rwanda
Mercredi dernier, Volkswagen a ouvert une usine d’assemblage au Rwanda, une première dans la région subsaharienne. Plusieurs raisons sont évoquées pour motiver ce choix. La principale étant que le Rwanda est un marché inexploité. Il n’a à peine plus de 200 000 voitures enregistrées depuis 1997 alors que le pays …
ActualitéVolkswagen annonce le lancement de sa plate-forme d'autopartage électrique
Depuis le tournant des années 2000, les manufacturiers automobiles sont préoccupés par la mobilité urbaine. Les citadins ne cesseront pas de se déplacer de sitôt, bien au contraire. Alors comment pouvons-nous créer un système de mobilité qui répond aux normes environnementales sociales, qui est efficient et qui est pratique pour …
Commentaires