Toyota 86 2017: Une vraie petite sportive!

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

S’il y a bien un segment qui a disparu au fil des ans, c’est celui des coupés sport. Alors que l’Amérique était dominée par les gros muscle cars et les pony cars, en Europe, on retrouvait plein de petits coupés et de roadsters pas mal sympathiques. L’Angleterre, entre autres, était la mère patrie de plusieurs constructeurs qui aujourd’hui n’existent plus.

C’est dommage, parce qu’aussi intéressantes que puissent être les grosses voitures puissantes, elles n’arriveront jamais à nous faire apprécier la route comme une agile petite bagnole. Oui, ces voitures manquent souvent de puissance, voire d’adhérence, mais c’est justement lorsqu’elle est à la limite de ses capacités qu’une sportive s’apprécie le plus. Et vous savez, les petites autos sport pas trop puissantes, on peut souvent les pousser à leur limite, sans risquer de perdre son permis ou d’aller en prison pour conduite dangereuse.

En 2017, des voitures du genre, il n’y en a plus beaucoup. On pense à la Mazda MX-5, à la nouvelle Fiat 124 Spider, à la MINI, même si elle est de plus en plus grosse, et au duo Scion FR-S / Subaru BRZ. Scion FR-S? Pardon, je voulais dire Toyota 86. Scion, c’est fini. Toyota, propriétaire de cette marque peu populaire, a tiré la « plug », comme disent les Anglais.

Toyota récupère donc quelques modèles Scion, et par quelques modèles, on parle de la Scion iM, qui devient la Corolla iM, et de la FR-S, rebaptisée Toyota 86. Autrement dit, ce coupé sport a maintenant la même dénomination que dans le reste du monde, puisque Scion était une expérience nord-américaine uniquement.

Pour profiter de l’occasion, Toyota a décidé d’en revoir légèrement l’esthétisme, tout comme Subaru, et nous offre quelques chevaux de plus… tout comme Subaru. Il faut dire que la Toyota 86 et la Subaru BRZ sont nées d’un projet commun entre les deux constructeurs. Entre autres, Toyota avait dessiné la plateforme tandis que Subaru avait contribué le moteur et la suspension.

Pratiquement identiques, ces deux véhicules méritent toute votre considération si vous recherchez une expérience unique en 2017.

Mécanique simple, efficace, mais assez puissante?

Comme Subaru a conçu le moteur, il fallait s’attendre à un moteur à plat! C’est-à-dire qu’au lieu de voyager de haut en bas, les pistons voyagent de gauche à droite, horizontalement. Cette configuration limite la perte de puissance, puisque les pistons ne combattent pas la gravité comme c’est le cas dans la plupart des moteurs. Elle permet également un centre de gravité plus bas, ce qui autorise une meilleure tenue de route, c’est pourquoi Porsche l’utilise aussi.

Dans ce cas-ci, il s’agit d’un quatre cylindres de 2,0 litres qui développe 205 chevaux, cinq de plus que l’année dernière. On s’entend, ce n’est pas une grosse différence! Ceux qui possèdent un modèle qui date de quelques années, ne vous lancez pas dans le refinancement de votre maison pour mettre à jour votre auto!

Pour envoyer sa puissance aux roues arrière, cette mécanique peut-être accouplée à une boîte automatique, mais si vous optez pour celle-ci, honte à vous, vous vous priveriez de toute l’expérience qu’a à offrir cette auto. En effet, la boîte manuelle à six rapports est un délice avec lequel on peut composer tous les jours.

Les BRZ et 86 ne sont pas très rapides, par contre. En ligne droite, vous vous ferez facilement éclipser par la plupart des autres véhicules sport abordables. Même par une Camry V6.

Les puristes diront que ce duo n’a pas besoin de plus de puissance, que son mandat a toujours été d’offrir une tenue de route exceptionnelle, pas d’effectuer le quart de mille en 10 secondes. Peut-être, mais 40 petits chevaux additionnels auraient été les bienvenus, d’autant plus que depuis le lancement de ce modèle, il y a quelques années maintenant, on parle d’une version STI plus puissante pour la BRZ, et d’une version COOL (un département que je viens d’inventer) pour la FR-S / 86. Tout comme le cabriolet que l’on nous avait promis… Tant que ces coupés ne se vendront pas mieux, il serait surprenant que « Toyobaru » veuille investir davantage.

Laquelle choisir

Maintenant, laquelle choisir? Comme mentionné un peu plus haut, les deux voitures sont très semblables. Leurs habitacles varient en style, mais dans les deux cas, des matériaux bon marché envahissent un habitacle étroit, centré sur le conducteur, qui nous rappelle le cockpit d’une auto de course!

La force de ce duo réside justement là, soit de nous donner l’impression d’être au volant d’une auto de course! Sur une belle route sinueuse, peu de véhicules peuvent rivaliser son agilité, et la précision avec laquelle on peut la piloter.

Alors, laquelle? Bonne question! Essayez les deux, et faites-vous votre propre impression.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéUne édition spéciale de la Toyota 86 est prévue pour 2019
La Toyota 86, ainsi que sa sœur jumelle, la Subaru BRZ, demeure à ce jour une des autos sport les plus adorées par les amateurs de conduite sportive, et ce, même si plusieurs se plaignent qu’elle mérite un moteur plus puissant. Pas besoin d’être plus puissante De notre côté, nous …
Commentaires