Nissan cube 2009, sortir du moule !

À une époque où les véhicules partagent nombre d’éléments et surtout, se ressemblent passablement, plusieurs personnes apprécient les lignes un peu plus hors de l’ordinaire. On recherche un véhicule doté d’une personnalité propre ou d’un style moins commun. Dans cette optique, le design représente probablement le meilleur moyen d’y arriver. Même si il existe déjà quelques véhicules vous permettant de vous démarquer, il faut avouer qu’il en existe très peu qui soient abordables. Tous ne peuvent se payer une supervoiture pour s’assurer exclusivité et reconnaissance!

Le Nissan cube 2009 répond à ce besoin et il s’inscrit dans une tendance qui semble gagner en popularité. Tel que son nom l’indique, le cube (oui, cube s’écrit avec une lettre minuscule pour faire référence à l’objet plutôt qu’à un nom propre), le cube donc, s’apparente à une véritable boite carrée sur quatre roues, une mode initiée par Scion, avec son xB, un véhicule qui, d’ailleurs, devrait être en vente au Canada en 2010. Chez-nous, malgré des dimensions plus généreuses, on pourrait associer le Nissan Cube au Honda Élément, alors que son concurrent le plus direct se veut sans doute le Kia Soul, un véhicule au style similaire qui vient tout juste d’être introduit. Bref, voilà que la mode des petites boites carrée semble prendre de l’ampleur.

Un design avantageux

Le principal attrait du cube est sans aucun doute son style et à ce chapitre, il n’y aura probablement pas de demi-mesure. On apprécie ou on déteste. Quoi qu’il en soit, le cube ne laisse personne indifférent et son style, tout comme certains coloris, sont garants d’une attention certaine. On a d’ailleurs pu le constater lors de notre essai alors que plusieurs passants nous ont mitraillés de leur caméra. Voilà qui est assez rare pour un véhicule dont le prix de base devrait être sous la barre des 20 000$. Adoptant des lignes très cartésiennes, le cube dispose toutefois de plusieurs éléments lui conférant des rondeurs, à commencer par ses larges zones vitrées aux coins arrondis, ce qui permet de casser un peu la ligne. L’avant offre un style intimidant, alors que le constructeur prétend s’être inspiré d’un bulldog. L’arrière, asymétrique, offre donc des styles distincts d’un côté à l’autre, notamment la vitre de la porte arrière qui ne dispose que d’un seul montant à gauche et qui s’étire sur le flanc du côté du passager. Tout en hauteur, le cube semble s’étirer pratiquement jusqu’au sol alors que les porte-à-faux pratiquement inexistants renforcissent l’effet carré. 

À l’intérieur, le cube tranche radicalement des autres produits Nissan. On retrouve cependant quelques irritants issus des autres modèles, soit quelques plastiques durs d’apparence moins huppée. Du reste, l’espace et les dégagements sont notables, alors que le style et les larges zones vitrées contribuent à apporter une excellente visibilité. Bref, on n’a pas l’impression de se sentir étouffé et il est difficile de croire que l’on est au volant d’un véhicule aussi petit. Voilà ici l’avantage d’un design plus carré! L’instrumentation est moderne et dispose de quelques touches intéressantes, notamment avec son jeu de coloris. Du reste, la majeure partie des commandes est intégrée dans une zone circulaire située au centre du tableau de bord alors que le système de sonorisation est relégué dans la partie supérieure. D’ailleurs, ce système, malgré un bel effort, n’offre pas une qualité sonore des plus marquées. La sonorité est sourde alors que le niveau de distortion grimpe assez rapidement. Vaut mieux opter pour le système optionnel si vous êtes audiophile.

L’autre élément de style central dans le cube et omniprésent à l’intérieur est cet effet ondulatoire, typique d’une goutte qui tombe sur un plan d’eau. On retrouve ce motif à divers endroits dans le véhicule, notamment sur la voûte du toit, autour du plafonnier, au fond des porte-gobelets et sur les grilles des haut-parleurs. Voilà un élément de design qui apporte une belle touche.

À l’arrière, on note une large porte qui donne accès à l’espace de chargement. Bien entendu, ce dernier n’est pas des plus généreux, mais la profondeur du coffre permettra d’y loger tout de même des objets de bonnes dimensions. Si les sièges arrière peuvent être rabattus pour augmenter cet espace, il n’est pas possible d’obtenir un plancher complètement plat puisque les assises demeurent en place, ce qui rend le tout un peu moins pratique.

Un véhicule connu

Offert en version S et SL, le cube dispose de composantes bien connues. Il utilise en fait la plate-forme des voitures compactes de Nissan, adoptée notamment pour la Versa. On retrouve également le moteur quatre cylindres de cette dernière, soit le 1,8 litre de 122 chevaux, jumelé à une boite manuelle à six rapports ou à la boite à variation continue CVT. Bref, le cube se veut pratiquement une Versa stylisée, malgré des dimensions légèrement à la hausse.

Je dois avouer que je ne m’attendais pas à grand chose d’impressionnant quant à la conduite du cube. Il est évident que le focus est beaucoup sur le style et on aurait pu s’attendre à une conduite similaire à celle d’une voiture sous-compacte, dans un véhicule plus lourd et plus haut. Cependant, je dois avouer que notre essai s’est avéré plus intéressant que prévu. Grâce à son couple généreux de 127 lb-pi, le quatre cylindre s’avère vif et offre de bonnes accélérations, ce sentiment étant renforcé par un accélérateur répondant promptement. Le tout est également bien appuyé par la boîte CTV qui, malgré mes réserves face à ce type de transmission, s’en tire très bien. Il faut cependant avouer que Nissan a réussi à rendre sa boite CVT pratiquement aussi agréable qu’une automatique conventionnelle, Mitsubishi étant probablement au second rang à ce chapitre. De plus, la CVT apporte une bonne économie de carburant, le cube affichant une consommation moyenne de 6,5 L/100 km. Bref, le cube offre une conduite dynamique et il est tout, sauf anémique. Ses composantes mécaniques sont d’ailleurs beaucoup plus modernes que son principal rival, le Kia Soul.

Les prix du cube n’ont pas encore été dévoilés, mais on peut s’attendre à un prix de base pouvant se situer sous les 20 000$, histoire de rivaliser avec la compétition. Du reste, il faut apprécier les lignes de cette voiture et tant la conduite que les composantes mécaniques semblent à point. Le cube sera en vente dès le mois de mai 2009 et, bien entendu, une panoplie d’équipements et accessoires vous permettront de le rendre encore plus exclusif, et bien entendu, plus dispendieux.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

MontréalNissan introduit le Cube 2009 en première canadienne
Le constructeur Nissan à profité du Salon de l'auto de Montréal pour présenter le Cube 2009, un véhicule utilitaire au style inusité, vendu au Japon depuis déjà plusieurs années. Voilà que le constructeur nous confirme que cette nouvelle génération fera son apparition sur le marché canadien cette année. Voilà un …
Nouveaux modèlesNissan Canada annonce le prix du cube 2009
Nissan Canada Inc. (NCI) a annoncé aujourd'hui le prix de son tout nouveau cube(MD) 2009, qui sera lancé à l'échelle du Canada ce printemps. A un PDSF de 16 998 $, le modèle de base comporte une gamme de caractéristiques de série comme on n'en trouve rarement sur le marché …
EssaisNissan Cube 2009, les dés sont jetés
Depuis une quarantaine d’années, les chroniqueurs auto vous décrivent les voitures qu’ils essaient en termes de tenue de route, de performance et de plaisir de conduire. On vous parle de direction précise, de sous-virage, de survirage, de roulis, de tangage, de double-débrayage et de pointe-talon. N’ayez crainte, je plaide évidemment …
EssaisNissan Cube 2010, cette étrange et sympathique petite chose
Parmi la pléthore de véhicules proposés aux Canadiens, le cube de Nissan est l’un des plus osés. Il attire autant l’attention qu’une Ferrari… mais pas pour les mêmes raisons! Alors que certains détestent à s’en confesser cette cubique voiture, d’autres ne cachent pas leur admiration devant autant d’audace. L’été dernier, …
Commentaires