Corolla 2016 : la reine des voitures usagées

Points forts
  • Places arrière confortables
  • Suspension confortable
  • Fiabilité inégalée
  • Peu chère d'entretien
Points faibles
  • Direction floue
  • Conduite ennuyeuse
  • Boîte automatique CVT rend le moteur bruyant
  • Puissance du moteur juste
  • Économie d'essence dépassée
Évaluation complète

Ah, la Corolla! Une bagnole ennuyeuse, diront certains. Que cela leur plaise ou non, la Corolla est la voiture la plus vendue dans le monde! Autant de gens peuvent-ils se tromper? L’appel au nombre étant un sophisme, un argument fallacieux, disons simplement qu’il est de l’avis de la plupart des experts, qu’en dépit d’une conduite plutôt ennuyeuse, la Corolla représente trop de valeur pour être ignorée.

L’essentiel de cette valeur repose sur sa fiabilité. Année après année, cette Toyota s’illustre, statistiquement, parce qu’elle ne brise pas. C’est une voiture sans problème, sans soucis, et sans ennuis. D’où l’intérêt de faire un texte sur la Corolla 2016, alors que la 2017 est largement disponible dans les concessionnaires.

Avec l’arrivée de cette nouvelle génération, il y aura des aubaines dans les commerces, et considérant que le modèle 2017 n’offre pas grand-chose de plus mis à part un nouveau look et des systèmes de sécurité de série, l’achat d’une Corolla 2016 pourrait être la bonne affaire de l’année.

Photo: Marc-André Gauthier

Savoir à quoi s’attendre

Il faut savoir à quoi s’attendre avec la Corolla. Premièrement, le moteur quatre cylindres de 1,8 litre n’a à peu près pas changé en 10 ans. Maintenant, il fonctionne avec de l’huile synthétique, afin de réduire la friction des pistons et ainsi améliorer l’économie d’essence, mais les chiffres de 132 chevaux et du couple de 128 livres-pied sont bien connus.

Il faut dire, cependant, que la version Eco de la voiture produit 140 chevaux, mais un couple de 126 livres-pied.

En version de base, vous avez une boîte manuelle à six rapports, mais elle n’est pas très sportive. Un point d’embrayage très haut peut causer certains maux de tête au départ, mais comme pour tout, on finit par s’y habituer. L’option « automatique » est constituée d’une boîte CVT qui fait un bon travail pour assurer une économie d’essence comparable aux autres produits de cette catégorie.

L’habitacle offre des lignes intéressantes, et l’écran multimédia disponible sur la plupart des versions est facile à utiliser!

N’étant pas un véhicule sport, la Corolla compense par une suspension et un roulement confortable, sans doute le plus confortable du segment, en fait, alors que tout le monde s’acharne à vouloir développer de véritables petites autos sport.

Certains reprocheront à la Corolla, 2016 comme 2017, de ne pas offrir de moteurs plus technologiques, tels des moteurs turbo ou des boîtes de vitesses à double embrayage. La vérité, c’est que Toyota prend son temps avec les nouvelles technologies justement pour garantir une fiabilité à ses clients. Autrement dit, le constructeur ne met sur le marché que ce qui est vraiment prêt.

Ainsi, si vous recherchez la fiabilité incarnée, et par extension la tranquillité d’esprit, une Corolla 2016 est votre meilleur choix, et par le fait même la bonne affaire du moment.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

2014Toyota Corolla 2014: L'évolution se poursuit
À juste titre, la Corolla est la fierté de Toyota. Lorsque les responsables de ce constructeur parlent de cette compacte, ils ont de l’émotion dans la voix et sont très fiers de nous dire que c’est le modèle Toyota le plus vendu au Canada et que c’est également le plus …
Commentaires