Mercedes-Benz Classe GLA 2015: Promis à un brillant avenir

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2015

Le Mercedes-Benz GLA est élaboré sur la nouvelle plate-forme MFA qui sert de base à la Classe A –une voiture n’est pas disponible en Amérique du Nord –, à la classe B ainsi qu’à la récente berline CLA. Côté style, le GLA frappe un grand coup avec son allure musclée mise en valeur par des bossages, lesquels constituent une caractéristique sportive et structurante du capot moteur. À cela, on peut ajouter la calandre verticale à deux lamelles, les rétroviseurs latéraux profilés ou encore le déflecteur de toit. Tous ces éléments contribuent à doter le GLA d’une allure très sportive qui se trouve rehaussée d’un cran sur le modèle GLA 45AMG. Ce dernier jouit d’une calandre qui lui est exclusive, d’un déflecteur avant de couleur titane mat, de jantes en alliage de 19 pouces à cinq rayons de série (des jantes de 20 pouces sont disponibles en option) et d’un échappement double à quatre embouts. L'ensemble donne une impression de vitesse même lorsque le GLA 45AMG est immobile.

Inspiration CLA

L’habitacle du GLA est très semblable à celui de la berline CLA. Le conducteur fait face à deux cadrans localisés de part et d’autre d’un écran couleur de 4,5 pouces, à un volant à trois branches comportant 12 boutons de commande et deux paliers de commande de changement de vitesse. Sans oublier le sélecteur monté sur la colonne de direction pour commander la boîte à double embrayage à sept rapports. Au centre de la planche de bord se trouve un écran couleur mesurant 5,8 ou 7,0 pouces (le plus grand des deux est jumelé à l’option de navigation) et dont la résolution graphique est remarquable.

Le rouage intégral 4Matic est de série de même que le On/Off Road Package qui rehausse la caisse de 30 millimètres et modifie les paramètres de la commande de l’accélérateur, des points de changements de vitesse ainsi que l’intervention des systèmes ABS et ESP afin de permettre la conduite hors route. Toutefois, il y a fort à parier que la majorité des acheteurs de GLA ne quitteront jamais les routes balisées. En prenant place à l’arrière, on remarque immédiatement que l’ouverture des portières n’est pas très grande et que le dégagement pour les jambes et la tête est un peu juste pour un adulte, mais le GLA conviendra bien à une famille comptant deux adultes à l’avant et deux enfants à l’arrière.

Sur la route, le GLA 250 s’est avéré très confortable, sauf à haute vitesse alors que le bruit de roulement et de vent affecte inversement le niveau de confort. Sur les routes montagnardes, la direction se montre directe et précise. La conjonction de 208 chevaux et des 258 livres-pied de couple, disponibles entre 1 250 et 4 000 tours/minute, signifie que le GLA 250 accélère avec un certain aplomb et le sprint de 0 à 100 kilomètres/heure se fait en 7,1 secondes.

Un multisegment d’exception
Le GLA 45AMG est une tout autre proposition. Il décolle furieusement en produisant une trame sonore évocatrice, jumelant le bruit d’admission et celui d’un moteur de course à plein régime en route vers un chrono de 4,8 secondes vers les 100 kilomètres/heure… La puissance impressionne et, comme la transmission a été modifiée pour interrompre momentanément l’allumage lors du passage au rapport supérieur, un backfire court et sonore ajoute une autre dimension au plaisir de l’accélération franche. La transmission commande également la montée en régime du moteur au rétrogradage afin d’éviter la compression, ce qui permet au conducteur de donner l’impression qu’il maîtrise parfaitement la technique du talon-pointe même s’il n’a aucune idée de quoi il s’agit! Ajoutez à cela un système de départ canon automatisé (Race Start) qui permet d’optimiser le régime moteur et la motricité afin de décoller le plus rapidement possible, ainsi qu’une fonction de chronométrage intégrée à l’écran central et le portrait est complet pour ce multisegment d’exception.

Le comportement routier du GLA 45AMG diffère beaucoup de celui du GLA 250 dans la mesure où la version gonflée aux stéroïdes roule sur des suspensions aux calibrations résolument plus fermes, comportant des barres antiroulis de diamètre supérieur. La tenue de route en virage est tonique et le GLA 45AMG fait preuve d’un aplomb remarquable en virage où l’on peut compter sur une direction relativement ferme qui permet de bien sentir la route. Le seul facteur limitatif de la vitesse de passage en virage est un centre de gravité qui est plus élevé que celui d’un coupé ou d’une berline sport.

Avec un style accrocheur, des performances plus qu’adéquates et toute une panoplie de systèmes de sécurité en dotation de série, le GLA est promis à une brillante carrière.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsInfiniti QX30 2017 : la victoire en tête
SEATTLE (Washington) – La démultiplication des modèles par écusson, ce que l’on appelle badge engineering en anglais, a tout sauf décimé les trois grands constructeurs nord-américains. Prendre une Chevrolet Cavalier et y apposer un ornement de Cadillac sur le capot il y quelque 30 ans était une grosse erreur, au …
Commentaires