Lincoln MKZ 2013: La voiture cobaye

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2013

Lorsque la direction de Ford a décidé de transformer du tout au tout la gamme Lincoln, l’un des premiers modèles à faire partie de cette nouvelle vague a été la Zephyr, nommée ainsi en hommage à une ancienne automobile de cette marque, reconnue à l’époque pour ses qualités routières et son design futuriste. Mais la Zephyr lancée en 2006 n'allait pas connaitre une longue carrière car dès l’année suivante elle a été remplacée par la MKZ. Il s'agissait ni plus ni moins de la même voiture, mais rebaptisée afin d'harmoniser son identification avec les autres modèles de la marque. On en a également profité pour modifier la carrosserie et refaire l'habitacle, entre autres. Voici maintenant, après quelques autres changements au cours des dernières années, qu'on nous propose une version toute nouvelle une fois de plus.

Il semble à mes yeux que la MKZ sert de voiture-laboratoire ou de cobaye pour Lincoln. Les améliorations et modifications esthétiques qui lui sont apportées cette année devraient être transférées, au fil du temps, sur les autres modèles de la marque. La direction de Ford sait que Lincoln a un problème d'image et elle travaille pour y remédier. Il est difficile de convaincre les acheteurs que les produits de Lincoln sont autre chose que des modèles Ford « pimpés » en modèles de luxe. Par exemple, dans le cas qui nous concerne, aussi bien la nouvelle que l'ancienne MKZ partagent leur plateforme avec la Ford Fusion. Puisque celle-ci fait peau neuve cette année, il en est de même pour la MKZ. Mais il ne faut certainement pas critiquer ce partage de plateforme et de mécanique; c'est une recette qui est utilisée par Lexus entre autres et avec beaucoup de succès.

Que bella machina!

Excusez mon italien de cuisine, mais c'est la pensée que j’ai eue lorsque j'ai vu cette nouvelle venue. Pour la première fois, du moins à mon avis, on a réussi à intégrer élégamment la calandre à bâtonnets que l'on tente d'incorporer aux Lincoln depuis quelques années. C'est mieux équilibré que sur les autres modèles et ça s'harmonise également à l'ensemble de la voiture. Les stylistes ont dessiné une silhouette qui épouse la tendance actuelle des berlines aux allures de coupés comme la Mercedes-Benz CLS. Avec son pare-brise fortement incliné, une vitre arrière s'allongeant vers le coffre et un pilier C de bonnes dimensions, c’est beau! La section arrière est dotée d’un déflecteur relativement important qui est intégré à la carrosserie. En outre, on trouve un feu arrière pleine largeur faisant appel bien entendu à des diodes électroluminescentes.

L'habitacle est naturellement tout nouveau et il est tout aussi réussi que l'extérieur. Il ressemble d'assez près à ce qui était proposé sur le modèle-concept qui avait été dévoilé au Salon de l'auto de Detroit en janvier 2012. Il est important de souligner qu'on a beaucoup misé sur la qualité des matériaux alors que les sièges en cuir sont de série. On retrouve des appliques en métal et en bois véritable aussi bien sur le volant que sur la planche de bord et les panneaux de portière. La console centrale est dominée par un écran tactile de 8 pouces. Toujours à propos d’écran, les cadrans indicateurs sont remplacés par un écran de 10,1 pouces en couleurs qui affiche le compte-tours, l'indicateur de vitesse ainsi que d'autres informations pertinentes comme la jauge d'essence et le thermomètre.

Un trio de moteurs

Avant de parler de la motorisation, mentionnons que le sélecteur de vitesse traditionnel a littéralement pris le bord. Il est remplacé par cinq boutons placés sur le rebord gauche de la console centrale, lesquels travaillent conjointement avec les palettes de passage des vitesses montées sur le volant. Ces commandes pourront gérer l'un des trois moulins offerts sur ce modèle. Le quatre cylindres 2,0 litres EcoBoost de 240 chevaux est le groupe propulseur de base. Pour les gens qui désirent plus de puissance et la douceur d’un V6, Lincoln leur propose le V6 3,7 litres produisant 300 chevaux, soit 37 de plus que ce que livrait le 3,5 litres sur la version précédente. Finalement, un moteur hybride sera également disponible. Les ingénieurs ont choisi un quatre cylindres 2,0 litres associé à une transmission à rapports continuellement variables et à un moteur électrique. La puissance combinée est de 188 chevaux.

Le MKZ offrira à ses propriétaires de multiples systèmes d’aide à la conduite, très sophistiqués. C'est ainsi que le Lincoln Drive Control permettra de choisir entre les réglages Normal, Confort et Sport. Chacune de ces sélections a une incidence sur l'assistance de la direction, du rendement du moteur et de la gestion de la transmission. En plus, chaque sélection modifie aussi la suspension adaptative appelée CCD. Enfin, ce Lincoln est équipé du système Lane Keeping qui prévient le pilote lorsque le véhicule chevauche la ligne blanche.

Sur papier, la nouvelle MKZ promet beaucoup. Reste à voir si son exécution et son comportement routier seront à la hauteur de nos attentes.  

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéLincoln va offrir quatre nouveaux modèles d’ici 2016
C’est Matt Vandyke, le directeur du marché global de Lincoln, qui l’a confirmé lors d’une récente visite en Allemagne. De ces nouveautés, deux d’entre elles seront des modèles représentant des niches en développement, telles: compactes de luxe et VUS compacts. À ces derniers, on note la sortie en salle pour …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires