Chevrolet Suburban, pachydermes sur quatre roues

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2005

Il fut une époque où les Chevrolet Suburban et GMC Yukon XL étaient perçus comme les véhicules de prédilection des sociétés paragouvernementales. Capable de transporter jusqu'à neuf passagers, il n'était pas rare de voir ces pachydermes sur quatre roues déambuler avec un seul occupant dans leur cabine. Toutefois, la rectitude politique a forcé la plupart des sociétés d'État à donner l'exemple en retirant ces dévoreurs d'énergie de leur parc automobile. Par la suite, ces gros dinosauriens en acier ont survécu grâce à la retraite anticipée des baby-boomers qui ont fait appel à leurs capacités de chargement et de

remorquage exceptionnelles.

Malgré la polyvalence des camionnettes grand format, il est surprenant de constater que le Suburban et son petit frère Tahoe demeurent encore aussi populaires. Mais que voulez-vous, il y a une image de marque associée à ces véhicules que même les camionnettes Silverado et Sierra les plus luxueuses ne pourront jamais égaler. De même, le coffre de chargement adjacent à l'habitacle et la disponibilité d'une troisième banquette sont des facteurs qui semblent influencer les acheteurs de ces bêtes de somme dont la capacité de remorquage s'étale jusqu'à 5 443 kg (12 000 lb) selon la motorisation et la grosseur du châssis (1/2 ou 3/4 de tonne). Des chiffres qui dépassent ceux des rivaux Ford Expedition et Excursion qui ont cependant le dernier mot en ce qui concerne le volume de chargement.

Si les gros Chevrolet Tahoe et GMC Yukon sont énormes par rapport aux petits utilitaires sport que sont les Ford Escape et Chevrolet Equinox, ils paraissent minuscules à côté des extragros Suburban et Yukon XL dont la longueur fait 57 cm de plus d'un pare-chocs à l'autre alors que l'empattement mesure 36 cm de plus entre les essieux. Les dimensions des Tahoe et Yukon sont similaires à celles des Dodge Durango et Nissan Armada. Alors que celles des gros Suburban et Yukon XL se comparent au Ford Excursion qui lui, fait une taille supplémentaire et porte l'étiquette de XXL !

Sous le capot

S'il existe toujours des acheteurs pour ces mastodontes, ce n'est pas essentiellement pour leur mode quatre roues motrices ou leur volume de chargement. En effet, des utilitaires de taille moyenne comme les Chevrolet TrailBlazer et GMC Envoy offrent autant de traction en terrain accidenté, alors que les fourgonnettes Chevrolet Uplander et Pontiac Montana SV6 proposent autant sinon plus d'espace intérieur. Non. Si des acheteurs acceptent de dépenser plus de 50 000 $ pour se balader en gros utilitaire, c'est avant tout pour la puissance de leurs moteurs.

Sous les capots des Tahoe et Yukon, le moteur de série est un V8 de 4,8 litres dont la puissance atteint 285 chevaux et le couple 295 lb-pi. Ce qui est amplement suffisant pour remorquer des charges sur les terrains plats de la grande région de Montréal. Cependant, il est préférable d'opter pour les 295 chevaux et le couple de 330 lb-pi du V8 de 5,3 litres si vous devez circuler sur les routes inclinées des régions de Charlevoix ou des Laurentides. Si les deux moteurs sont bien secondés par une excellente boîte automatique à 4 rapports, il serait sage de cocher l'option « remorquage spécial » qui comprend un attelage à répartition de charge, un refroidisseur d'huile à transmission, un filtre à air de grande capacité, et un connecteur scellé pour le freinage de la remorque.

Pour déplacer les Suburban et Yukon XL, les motoristes ont retenu les services du V8 de 5,3 litres. Cependant, plusieurs acheteurs n'hésiteront pas à jeter leur dévolu sur le V8 de 6 litres dont les 325 chevaux et le couple de 369 lb-pi le transforment en véritable cheval de trait. Si vous avez besoin de plus de vigueur, il existe un V8 de 8,1 litres et 320 chevaux dont le couple de 445 lb-pi s'avèrera utile pour tirer une charge dans les chemins abrupts et boueux.

Il ne faudrait pas croire que ces véhicules ne sont que des masses de muscles sans aucun raffinement. Au contraire. Les passagers profitent du confort d'une limousine comme en font foi la climatisation à trois zones et le centre de divertissement DVD optionnel. Si vous voulez tomber dans l'opulence, la version Denali des Yukon et Yukon XL vous comblera avec ses garnitures en merisier, son système de navigation, ses pédales électriques, ses sièges arrière chauffants, sa transmission intégrale permanente, son système antidérapage StabiliTrak, et sa suspension dynamique à correcteur d'assiette.

Sur le plan technologique, les Suburban et Yukon XL de la série 2500 (ou 3/4 de tonne) ont une longueur d'avance sur la concurrence avec leur système Quadrasteer qui permet de réduire leur diamètre de braquage de 13,5 mètres à 11,13 mètres soit le même (ou presque) qu'une Honda Accord. Pour ce faire, à faible vitesse le dispositif Quadrasteer tourne les roues arrière dans la direction opposée à celles des roues avant. Ce qui facilite les manoeuvres de remorquage particulièrement en marche arrière. Alors qu'à vitesse plus élevée, les roues arrière tournent dans la même direction que les roues avant. Ce qui améliore la stabilité du véhicule lors des changements de voie sur les autoroutes. À titre de comparaison, le diamètre de braquage du Ford Excursion est de 15,36 mètres!

Partager sur Facebook
Commentaires