Ford F-150 - Indétrônable?

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

Pour Ford, le F-150 représente le pain et le beurre. Certes, la Mustang est la plus populaire de son segment, mais on est très loin des chiffres de ventes de la camionnette pleine grandeur. Il ne fait aucun doute qu’il s’agit du véhicule le plus important pour ce géant américain.

Bien que l’on constate une diminution des ventes de la Série F entre 2017 et 2018, la camionnette pleine grandeur de Ford trône au sommet du palmarès avec au-delà de 145 000 unités écoulées. Ça dépasse la combinaison des ventes du Chevrolet Silverado et du GMC qui totalisent 111 000 unités. De son côté, Ram a enregistré des ventes de 84 000 camionnettes. Bien que Ram soit le dernier des géants américains, il reste loin devant les constructeurs japonais comme Toyota avec son Tundra (11 700) et Nissan avec son Titan (5 400).

Il est pratique que les assises de la banquette arrière des versions à cabine double et SuperCrew puisse se replier vers le dossier, ce qui permet d’y placer des objets trop fragiles ou précieux pour être déposés dans la boîte de chargement. Le plancher plat est aussi apprécié.

Offert depuis quelques années déjà, le système Pro Trailer Backup Assist est un véritable atout pour celui qui doit manœuvrer avec une remorque. Il demande un peu d’adaptation, mais une fois qu’on a apprivoisé le système, il est difficile de retourner à la traditionnelle façon de reculer.

Toujours au chapitre de la technologie, on ne peut passer sous silence l’efficacité du système Ford SYNC 3. Désormais compatible avec Waze pour connaître les différentes embûches sur votre trajet, ce système est intuitif et vraiment facile à manipuler.

Une panoplie de moteurs offerts

L’une des forces du F-150, c’est la variété de moteurs qu’il propose. De base, il est livré avec un V6 de 3,3 L. Pas EcoBoost ni rien d’autre. Juste un V6 bien ordinaire dont Ford ne vante aucunement les mérites. On aime son approche traditionnelle. Il est le seul de la gamme à être jumelé à une boîte automatique à six rapports. Les autres moteurs sont accouplés avec une automatique, mais à dix rapports. Des moteurs V6 EcoBoost de 2,7 L et de 3,5 L sont également offerts. Le plus volumineux des deux, qui développe 375 chevaux et 470 livres-pied, peut remorquer jusqu’à 5 987 kilogrammes. Il est aussi possible d’opter pour un V8 atmosphérique de 5,0 L. Déployant 395 chevaux et 400 livres-pied, celui-ci est réputé pour sa charge utile qui s’élève à 1 483 kilogrammes.

Depuis 2019, un moteur à six cylindres turbodiesel de 3,0 L figure aussi dans le catalogue. Bien qu’il soit fort comme un bœuf tout en n’étant pas plus ivrogne qu’il ne le faille, il faudra débourser une surprime qui peut dépasser 8 000 $ en fonction de la version choisie.

En fait, il ne manque qu’un bloc à quatre cylindres, comme l’offre GMC dans son Sierra 1500.

Étant donné les coûts d’entretien élevés liés à la turbocompression, nous recommandons de vous diriger vers un moteur atmosphérique. Quant au volet de la consommation, il est important de noter que lorsqu’on lui demandera de travailler, le V6 turbocompressé aura tendance à consommer autant que le V8.

Outil de travail ou alors bien de luxe?

Étiqueté à environ 32 000 $ dans sa livrée de base, le Ford F-150 est à peine plus cher que son petit frère, le Ranger. Ce dernier comprend toutefois un rouage 4x4 de série. À une époque pas si lointaine, une camionnette intermédiaire était carrément une brute de travail. En 2020, force est d’admettre que c’est aussi un bien de luxe et presque un objet de mode.

En optant pour la version Limited, la plus cossue de la gamme, vous aurez droit à un système audio B&O, à un toit ouvrant à deux panneaux et à des jantes de 22 pouces. Son prix de base dépasse toutefois 80 000 $. On est loin du vieux pickup de ferme, mais si les manufacturiers conçoivent des déclinaisons luxueuses, c’est tout simplement parce que la demande est là. Disons qu’il convient à certains entrepreneurs d’avoir des factures salées…

Si pour vous trop n’est jamais assez et que vous êtes en quête de masculinité, sachez qu’il existe la version Raptor. Cette mouture extrême du F-150 est animée par le V6 EcoBoost de 3,5 L déployant 450 chevaux et 510 livres-pied. En plus d’une calandre, de pneus tout-terrain et des jantes qui le distinguent, il est doté d’amortisseurs facilitant le travail en conduite hors route ainsi que de plaques de protection. Il faut toutefois dépenser près de 75 000 $ pour en obtenir une copie.

Feu vert

  • Vaste étendue de moteurs offerts
  • Souplesse du moteur V8
  • Système SYNC 3 convivial

Feu rouge

  • Fiabilité et coûts d’entretien des moteurs turbocompressés
  • Moteur diesel coûteux à l’achat et en entretien
  • Consommation élevée (3,5 L et 5,0 L)

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires