BMW Série 7 2018: La vitrine techno de BMW

La M760Li affiche un chrono 3,7 secondes pour le 0-100 kilomètres/heure, ce qui est carrément stupéfiant pour une berline aussi lourde

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2018

Véritable vitrine technologique du constructeur bavarois, la sixième génération de la Série 7 ne se contente pas de jouer à fond la carte du luxe, mais mise également sur plusieurs autres tableaux puisque deux déclinaisons affichent des performances dignes d’une authentique sportive et qu’une autre impressionne par sa frugalité. Portrait d’une gamme complète animée par des motorisations variées comprenant, entre autres, un quatre cylindres turbocompressé assorti d’un moteur électrique et un V12 biturbo de 600 chevaux.

Pour concevoir l’actuelle Série 7, BMW a pu profiter des avancées technologiques réalisées par sa division « i », responsable de la mise au point des modèles i3 et i8, en ce qui a trait à l’usage de la fibre de carbone. Ainsi, la Série 7 affiche fièrement l’inscription « Carbon Core » signalant que sa structure monocoque comporte une quinzaine de pièces moulées en fibre de carbone fixées à des endroits stratégiques afin de la rigidifier. Côté style, la Série 7 conjugue dynamisme et élégance et l’ajout d’éléments, comme la baguette de chrome qui relie les feux arrière ou celle qui souligne les bas de caisse à partir des ouvertures Air Breather, ne manque pas de rappeler la vocation luxueuse de la plus grande berline de la marque.

Confort souverain

Pour BMW, la Chine est devenue un marché de prédilection, et c’est pourquoi plusieurs versions de la Série 7 offrent un empattement allongé, afin de permettre à la richissime clientèle de profiter d’un confort souverain aux places arrière. Assis du côté droit, le « patron » peut éloigner au maximum le siège du passager avant pour ensuite déployer le repose-pied et interagir avec le système multimédia via la tablette électronique amovible. À l’avant, il est possible d’actionner plusieurs fonctions dont la téléphonie ou certaines autres du système d’infodivertissement au moyen de commandes gestuelles, ce qui ne manque pas d’impressionner les passagers.

La version 740Le iPerformance se démarque par sa chaîne de traction hybride rechargeable composée d’un quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres et d’un moteur électrique alimenté par une batterie lithium-ion dont la capacité nette est chiffrée à 6,5 kWh. La puissance totale est de 322 chevaux et il est techniquement possible d’atteindre la vitesse de 140 kilomètres/heure en mode électrique grâce au mode de conduite Max eDrive. Avec un rayon d’action d’un peu plus de 40 kilomètres en mode électrique et une consommation moyenne de 8,8 litres aux 100 kilomètres, la 740Le iPerformance est la plus frugale des Série 7.

Performances décuplées

La Série 7 a toujours été reconnue pour ses qualités dynamiques et celles-ci sont relevées d’un cran dans les cas des modèles M760Li à moteur V12 biturbo et Alpina B7 à moteur V8 biturbo, qui développent respectivement 600 et 608 chevaux. Grâce à son rouage intégral et un système de départ-canon, la M760Li est catapultée vers l’avant avec une souplesse désarmante alors que le chrono affiche 3,7 secondes pour le 0-100 kilomètres/heure, ce qui est carrément stupéfiant pour une berline de plus de deux tonnes métriques. Le V12 devient plus sonore lorsque le mode Sport est sélectionné et que les volets pilotés de l’échappement permettent au moteur de s’exprimer avec autorité. Le paysage défile à vitesse grand V tandis que la M760Li se montre aussi rapide en accélération franche qu’une Porsche 911 Carrera S.

On apprécie la contribution du mode de conduite « adaptative » qui scrute la route par le biais d’une caméra stéréoscopique et ajuste de façon préventive la calibration des amortisseurs, histoire de bonifier le confort. On note toutefois que la M760Li est dépourvue d’éléments comme un différentiel à glissement limité ou vectoriel de couple ou encore d’une boîte à double embrayage et l’on se dit que ces équipements se retrouveront probablement sur une future M7 dont la dynamique sera plus affûtée. Côté look, la M760Li remplace les phares antibrouillards par de larges prises d’air et les volets actifs ainsi que les barres de la double calandre sont de couleur gris cérium.

L'Alpina B7 offre des performances aussi délurées que celles de la M760Li, mais le fait avec un caractère légèrement différent qui est conditionné par le choix d’un moteur V8 biturbo. La Alpina B7 se distingue également par un comportement routier remarquablement équilibré qui optimise la tenue de route sans pénaliser le confort, ce qui est un exploit digne de mention.

L’actuelle génération de la Série 7 est de loin la plus aboutie dans l’histoire de ce modèle. Avec elle, prestige, opulence et dynamique vont de pair, et le côté techno de la grande berline de BMW ne manque pas d’impressionner la galerie. Mission accomplie.

Feu vert

  • Technologie de pointe
  • Confort souverain
  • Gamme élargie de modèles
  • Moteurs puissants (B7 et M760)
  • Consommation de carburant (740Le)

Feu rouge

  • Prix démentiels
  • Tarifs des options
  • Poids élevé
  • Boîte automatique peu réactive

Partager sur Facebook
Commentaires