BMW Série 5 2017: Quand Mercedes-Benz force la main de BMW

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

Depuis au moins deux ans, de multiples photos de modèles camouflés de la nouvelle Série 5 ou, encore, des esquisses de la future génération se retrouvent partout sur le Web. Par contre, toujours pas de version officielle. Chose certaine, la prochaine Série 5 devrait se montrer incessamment. Non seulement ce modèle a peu changé depuis sa dernière révision en 2011, mais Mercedes-Benz vient tout juste de requinquer sa Classe E, sa redoutable concurrente directe. C’est suffisant pour forcer la main à BMW!

Malheureusement, la date de tombée du Guide de l’auto 2017 précède le dévoilement de cette nouvelle génération. Tout de même, selon les indications préliminaires, il semble que la silhouette sera une évolution du modèle actuel, mais avec des modifications qui lui donneront un caractère plus sportif. Toujours selon les photos officieuses, les légendaires naseaux de la calandre seront de retour, plus larges. La planche de bord sera nettement plus jazzée que ce que nous connaissons actuellement et l’écran d’affichage sera séparé du tableau de bord, un peu comme s’il s’agissait d’une tablette, comme le veut la tendance actuelle.

Selon des sources très fiables, le poids du véhicule sera allégé de 100 kg, ce qui réduira la consommation de carburant et, en prime, améliorera la tenue de route en raison d’un transfert des masses moins important.

Qui dit moteur, dit BMW

Ce n’est pas sans raison que l’on retrouve le mot « Motor » dans l’appellation de
BMW (Bayerische Motoren Werke), qui a vu ses fondateurs se spécialiser dans la motorisation avant de passer à la construction automobile. BMW a toujours été fidèle à ses origines et à la qualité de ses moteurs. Il est certain que la motorisation de la future Série 5 sera sophistiquée, mais bien peu de détails nous sont parvenus. Ce qui est sûr, c’est qu’on fera appel à la fabrication de moteurs modulaires afin de pouvoir offrir une plus grande diversité et une meilleure fiabilité.

Pour ce qui est de la génération actuelle, l’acheteur a l’embarras du choix alors que quatre moteurs sont au catalogue. La 528i xDrive, la plus économique, est propulsée par un quatre cylindres de 2,0 litres turbocompressé produisant 241 chevaux. Les amateurs de six cylindres en ligne, notamment ceux produits par BMW, reconnus pour leur douceur incroyable, seront comblés avec celui de 3,0 litres de la 535i xDrive, d’une puissance de 300 chevaux, ce qui permet de boucler le 0-100 km/h en 5,7 secondes. La 535d xDrive, et son moteur diesel de 255 chevaux et 413 lb-pi de couple, offre des accélérations quand même musclées avec un temps de 6,0 secondes pour boucler le 0-100 km/h, tout en consommant moins de 8, 0 l/100 km. Pour les amateurs de performances et d’un raffinement technologique encore plus poussé, la 550i xDrive leur est destinée avec son V8 de 4,5 litres, d’une puissance de 445 chevaux. Il faut également souligner que tous ces moteurs sont associés à une boîte automatique Steptronic à huit rapports et au rouage intégral.

Embourgeoisée ?

Les voitures du constructeur de Munich ont toujours été très dynamiques, privilégiant non seulement les performances, mais aussi des sensations de conduite très relevées, en raison d’une suspension efficace et d’une direction ultra précise. Ajoutez à cela des moteurs de grande qualité et il ne faut pas se surprendre que ces voitures aient été fort appréciées des amateurs de pilotage sportif, et ce, même dans le cas d’une berline intermédiaire comme la Série 5. Malheureusement, pour 2017, l’ultra sportive M5 ne sera pas de retour.

Malgré cette enviable réputation, plusieurs ont critiqué la Série 5 actuelle, lui reprochant un certain embourgeoisement, qui a quelque peu gommé sa légendaire conduite sportive. Il est vrai que les sensations sont moins vives que précédemment, mais il serait plus juste de parler de sophistication plutôt que d’embourgeoisement. Le degré de performances de même que la tenue de route sont supérieurs à ce que les versions précédentes offraient. Toutefois, le confort, l’insonorisation et les aides à la conduite contribuent à rendre l’expérience à bord un peu moins viscérale, plus feutrée, quoi.

Et il est certain que la prochaine génération, dont l’arrivée est imminente, sera supérieure à tous les chapitres, tout en étant dotée d’exclusivités technologiques qui éblouiront son propriétaire et feront rager la concurrence.

Partager sur Facebook
Commentaires