Toyota Corolla 2017: Bon 50e anniversaire !

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

La Toyota Corolla franchit une étape marquante de sa vie puisqu’elle célèbre cette année ses cinquante ans au Canada. Depuis ses débuts, pas moins de 43 millions d’unités ont trouvé preneur un peu partout dans le monde, alors que onze générations se sont succédées. Afin de marquer cet anniversaire, la Corolla 2017 arrive avec certaines modifications esthétiques et quelques changements, selon les versions.

La Corolla se bat dans un créneau ultra compétitif dominé au Canada, depuis des années, par la Honda Civic. Depuis sa dernière refonte majeure, la Corolla s’efforce de faire oublier son étiquette de voiture fiable, mais peu emballante à conduire. Pour ce faire, Toyota s’est tout d’abord attaqué au design, en la rendant plus typée, notamment à l’avant, en lui donnant une calandre plus angulaire.

Pas la plus puissante

Il n'y a pas de changement du côté des mécaniques, la Corolla hérite toujours du quatre cylindres de 1,8 litre, qui développe 132 chevaux pour un couple de 128 lb-pi. Cette puissance est moindre que celle de beaucoup de ses rivales, notamment les Ford Focus, Mazda3, Honda Civic et Hyundai Elantra. La Corolla LE ECO est légèrement plus puissante avec ses 140 chevaux, ce qui est ironique vu sa vocation plus économique. Son moteur est environ 5% plus frugal grâce à son système Valvematic qui intègre le calage variable des soupapes, selon la révolution du moteur.

On retrouve toujours, de base, la livrée CE, qui peut être équipée d’une boîte manuelle à six rapports. Exit l’automatique à quatre rapports offerte précédemment, on l’a finalement mise au rencart pour ne conserver que la boîte à variation continue CVT comme deuxième choix.

À bord, on a droit à un habitacle modernisé depuis la dernière refonte. Toyota a grandement rehaussé la qualité des matériaux ainsi que la présentation générale. L’instrumentation marie bien les aspects classique et contemporain, alors que l’éclairage bleuté, omniprésent à bord, apporte une belle touche en soirée. Les différentes commandes sont simples à comprendre et l'on apprécie le système multimédia qui, grâce à son écran tactile, est enfantin à activer. D’ailleurs, la nouvelle version XSE profite, cette année, d’un écran de sept pouces un peu plus imposant alors que les autres Corolla conservent celui de 6,1 pouces.

Tous les occupants disposent de bons dégagements, mais, bien entendu, il s’agit d’une voiture compacte et les passagers arrière doivent s’attendre à un peu moins d’intimité. Le coffre est doté d’une bonne capacité, davantage que celui des berlines Civic et Mazda3, cependant, son ouverture étroite ne facilite pas le rangement d’objets encombrants. En outre, il n’y a pas de poignée à l’intérieur pour refermer le couvercle, on se salit alors constamment les mains en hiver.

Sécurité supplémentaire de série

Côté sécurité, toutes les Corolla sont maintenant équipées de série du Toyota Safety Sense, qui comprend quatre éléments principaux, dont le système de précollision, un régulateur de vitesse avec radar, un système d’avertissement de sortie de voie et des phares de route automatiques.

Au volant, on remarque les efforts faits par Toyota pour insonoriser l’habitacle. Celui de la Corolla est silencieux et les bruits de la route sont bien contrôlés. Malgré sa puissance inférieure, cette berline ne souffre pas d’un manque de puissance criant. Les ingénieurs ont fait du beau boulot en ce qui a trait à la transmission CVT, tellement qu’il faut porter une grande attention pour la remarquer. On a programmé des changements de rapport imitant une boîte automatique, éliminant ainsi un des principaux reproches faits à ce type de transmission.

Sous le châssis, il y a très peu de nouveautés. On retrouve le même type de suspension (MacPherson, à l’avant, et à poutre de torsion, à l’arrière) qui, selon Toyota, a été optimisée pour une conduite plus dynamique. En fait, elle est beaucoup plus axée sur le confort.

La Corolla reste une voiture facile à vivre qui assure à son propriétaire une tranquillité d’esprit certaine. Cette nouvelle mouture est indéniablement supérieure à l’ancienne génération, ce qui fait lentement remonter la Corolla dans le palmarès des véhicules agréables à conduire. Et puisqu’une partie de la production est faite en Ontario, il y a un peu de nous autres là-dedans!

Partager sur Facebook
Commentaires