Test de pneus d'hiver du GUIDE DE L'AUTO

Le Guide de l’auto vous présente la version longue du test de pneus d’hiver dont les deux Top 10 (haut de gamme et meilleure qualité/prix) ont été tirés. Vous aurez donc accès à la quarantaine de produits qui ont été testés lors des deux derniers hivers. Rappelons que ces tests de pneus d’hiver sont faits au Québec et que l’équipe d’experts, dont Jean-François Guay et Michel Poirier-Defoy, possède plus de 30 ans d’expérience dans ce genre d’essais.

La méthodologie pour les tests de pneus d’hiver du Guide de l’auto telle qu’adoptée par nos experts est une répétition rigoureuse des mêmes exercices : accélération, freinage, slalom et différentes courbes à des vitesses avoisinant les 60 km/h sur différentes surfaces hivernales. Même voiture, mêmes dimensions et même température. Ordinateur de bord et décibelmètre. En plus des données recueillies, les impressions de conduite sont ajoutées avant d’établir le classement.

Il existe sur le marché d’innombrables marques et il est impossible de tout répertorier, mais la vingtaine de marques les plus populaires sont présentes.

Les pneus indiqués dans ce test sont montrés dans l’ordre en débutant par les meilleurs dans sept groupes. La première photo indique le pneu testé. Les autres ont aussi été mis à l’épreuve et font partie du catalogue du manufacturier. Aucun pneu muni de crampons n’a été testé, mais presque la moitié des produits mis à l’essai peuvent être cloutés par le revendeur ou le sont lors de leur fabrication.

Les prix et les garanties varient selon le manufacturier, le distributeur et la région. Des rabais saisonniers à l’achat peuvent être consentis également.

A : Les meilleurs

B : Très haut coté

C : Recommandables

D : Acceptables

E : Pour les petits budgets

F : Inférieurs à la moyenne

G : Légaux, mais non recommandables

A : Les meilleurs

Nokian et Bridgestone figurent aux premiers rangs du classement. La technologie des Hakkapeliitta et Blizzak procure les meilleures performances enregistrées lors de ces tests.

Nokian Hakkapeliitta

Nokian a établi sa réputation avec ses pneus d’hiver. La marque a gagné de nombreux tests partout dans le monde. Le Hakkapeliitta R2, légèrement supérieur au Blizzak dans certaines phases du test, fait très bien dans la neige comme sur la glace, notamment lors de freinages puissants. La semelle offre moins d’adhérence dans la neige profonde.

C’est le Hakka 8 qui s’avère supérieur à ce chapitre; il est disponible avec ou sans crampons (posés en usine), au goût du consommateur. Pour ceux qui recherchent un pneu d’hiver avec une cote de vitesse supérieure, le WR G3 est aussi indiqué. Les produits Nokian sont durables, sécuritaires et performants. On remarque des dimensions avec flancs renforcis, ou de type run flat. Des modèles pour VUS et camionnettes sont disponibles. Plus dispendieux et offerts dans un réseau limité.

Bridgestone Blizzak WS-80

Le Blizzak de Bridgestone a fait l’histoire dans les années 90 en devançant la concurrence. Le WS-80 représente la dernière génération et le meilleur Blizzak à ce jour. Il est silencieux sur une chaussée dégagée ainsi que polyvalent, doux et une référence sur la glace en tant que pneu friction. Ses performances dans la neige sont aussi représentatives. La longévité n’a plus rien à voir avec la réputation acquise à ses débuts et il passe bien les années. Le design présente de multiples lamelles dans les blocs faits d’un composé de gomme avec micropores. Sa distribution répandue, même dans les grandes surfaces.

Bridgestone offre également d’excellents pneus d’hiver pour voitures de performances dans la gamme LM et son DM V2 (illustré) pour les VUS et camionnettes sera fort apprécié.

B : Très haut cotés

Ce groupe présente six pneus d’hiver qui proviennent de fabricants majeurs. Une brochette qui fait aussi bien que les pneus du premier groupe dans bien des cas, disponibles partout et à des prix compétitifs.

Michelin X-Ice Xi3

Pour de nombreux consommateurs, Michelin demeure la marque du confort de roulement et de longévité, même si les caractéristiques du X-Ice Xi3 datent de quelques années. On reconnait ses qualités au niveau de la stabilité et du silence de roulement. La tenue de route et l’adhérence sont supérieures sur la glace plutôt que la neige profonde. Bien qu’il soit plus dispendieux, il demeure recommandé en tout point. Son réseau de distribution est le plus complet du marché. Il offre une garantie qui prend fin à 2/32e, sous le seuil de la limite fixée comme sécuritaire par l’industrie.

Michelin offre une gamme dans la série Pilot pour ceux qui demandent un produit pour voiture de performance. Et le Latitude X-Ice Xi2 est aussi recommandé pour les VUS qui exigent un pneu plus costaud.

Continental WinterContact SI

Belle continuité du ExtremeWinterContact, le Continental WinterContact SI procure les mêmes caractéristiques en virage et au freinage. Il est cependant encore moins bruyant. La bande de roulement est maintenant directionnelle, ce qui requiert des permutations : elle présente des blocs fortement lamellisés et une gomme plus adhérente qui procure une bonne tenue de route. Très bon réseau de distribution. Pour la plupart des voitures de tourisme et VUS.

Pour les voitures sport, Continental propose plusieurs versions hivernales dans sa gamme TS et pour les plus gros VUS, l’intéressant ContiCrossContact Winter.

Toyo Observe GSi5 / Garit KX
L’Observe GSi5 est devenu le cheval de bataille pour Toyo avec plus d’une centaine de grandeurs. Toujours assemblé avec des écailles de noix, il garde sa place dans les groupes de tête. Nous avons apprécié ses propriétés hivernales tant dans la neige que sur la glace. Le niveau sonore est fort acceptable. La semelle assure douceur de roulement, une bonne adhérence dans la neige profonde et évidemment de la gadoue. Moins concurrentiel sur une route sèche ou dégagée. Excellente longévité. Convient aux voitures, VUS et même des camionnettes. Excellente valeur qualité/prix.

Même s’il accuse son âge, l’Observe Garit KX procure assez d’efficacité pour les sportives. Pour les camionnettes qui exigent un pneu LT d’hiver, le Open Country est une référence.

Pirelli Ice Zero FR

Le Ice Zero FR (pour friction), lancé l’an dernier est le pneu le mieux adapté à l’hiver canadien que Pirelli ait jamais présenté. Il offre une adhérence notable et un rendement routier souple sur autoroute et mordant en virage. La semelle symétrique présente des blocs assortis de plusieurs lamelles qui assurent l’adhérence et évacue les éléments. Pirelli fait partie du club des pneus cramponnés en usine avec une version différente du Ice Zero. Pirelli est aussi un grand fournisseur de pneus pour sportives avec ses Sotto Zero, dont des versions roulage à plat. Bon réseau de distribution. Pirelli fait maintenant partie d’un conglomérat chinois.

Gislaved Nord*Frost 100 / 200

Gislaved est le spécialiste en matière de pneus d’hiver dans le groupe Continental. Si le Nord*Frost 100 est maintenant en voie de liquidation, il est remplacé par le Nord*Frost 200 qui procure un comportement similaire, même si nos essais ne se déroulèrent pas dans les tests de groupe. On apprécie le rendement routier sur route et en virage, au freinage et à l’accélération. La bande de roulement unidirectionnelle du 100 est devenue asymétrique pour le 200. Les blocs lamellisés du 100 ont été repris par de nombreux manufacturiers, mais le composé de gomme est plus efficace. Les Gislaved 100 et le 200 sont offerts également en version sur laquelle on peut y installer des crampons. Le rapport qualité/prix est intéressant. Cependant, le réseau de revendeurs n’est pas aussi étendu.

Yokohama iceGUARD iG52c / W Drive 905
Depuis quelques années, l’iceGUARD iG52c de Yokohama fait une belle carrière. Sa bande de roulement unidirectionnelle et son rendement sur la glace et dans la gadoue qui sont au-dessus de la moyenne à cause des lamelles dans les blocs. La tenue de route est agréable, de même que le confort de roulement. On peut compter sur plusieurs années de loyaux services. Pour les sportives, le W Drive 905 a vraiment bien fait lors des essais et mérite une haute recommandation. Pour les VUS et certaines camionnettes, le iG51v est aussi performant que sa contrepartie pour les voitures.

C : Recommandables

Les pneus de ce groupe représentent des achats forts intéressants; leurs performances sont un peu moins élevées à l’instar de leurs prix, si l’on compare avec le groupe. Dans l’ensemble, de bonnes valeurs qualité/prix.

Nokian Nordman 5

Nordman est la seconde marque de Nokian et représente ses produits de la génération Hakkapeliitta précédente. Le Nordman 5 est destiné aux véhicules de tourisme – il existe une version pour VUS – et disponible avec ou sans crampons. La tenue de route est très adhérente dans la neige et bonne sur les surfaces glacées, toutefois en deçà des Hakkapeliitta. Bonne longévité. Le comportement général est prévisible au freinage et en virage. Les prix sont plus bas. Le réseau de revendeurs est limité.

Hercules Avalanche R-G2

Hercules est une marque privée qui fait assembler ses gammes de produits par différents manufacturiers aux États-Unis, en Europe et en Chine. Ce qui explique un niveau de qualité changeant. Cependant, son Avantage R-G2, auquel on ne peut y installer des crampons, conserve les caractéristiques hivernales d’un excellent produit européen fabriqué en Russie. La semelle directionnelle et le composé de gomme assurent une tenue de route surprenante. La longévité est aussi au rendez-vous. Il constitue l’un des meilleurs rapports qualité/prix de ce test. Son réseau de distribution est assez vaste.

Hercules offre également des versions VUS moins performantes, mais ses pneus LT de camionnettes se situent au-dessus de la moyenne.

Vredestein SnowTrac 5

Vredestein existe depuis plus d’un siècle, mais son réseau de distribution a toujours été limité au Canada. Hollandais d’origine, il est le pendant local de marques comme Gislaved en Suède et Nokian en Finlande. Il fait partie de la multinationale indienne Apollo Tire et utilise les studios du designer italien Giugiaro pour peaufiner le look de ses pneus. Ses produits sont davantage conçus pour le marché européen et les véhicules plus sportifs : les performances sont toutefois au rendez-vous. Fabriqué en Hollande, le SnowTrac 5 est concocté pour les hivers européens moins rigoureux. La tenue de route est agréable, prévisible et intéressante sur une route glacée et à l’arrêt. Un produit de niche destiné aux véhicules européens haut de gamme.

Cooper Weather Master WSC / ST-2 / SA-2

Le WSC de Cooper est le meilleur représentant de la gamme d’hiver de ce manufacturier américain. Il est fabriqué en Grande-Bretagne par une filiale britannique. Les résultats sont surprenants. Une très bonne adhérence dans la neige lourde et des arrêts sécuritaires sur la glace. Le WSC procure une bonne tenue de route sur pavé sec et une douceur de roulement. Les prix sont alléchants et la longévité au rendez-vous. L’autre proposition, le ST-2, accuse le poids des années, mais demeure très agressif dans la neige. Dans les deux cas, des crampons peuvent être ajoutés en atelier par le revendeur. Le SA-2 est en voie de liquidation, mais de nouveaux produits sont en développement. Des versions Discoverer d’hiver pour les VUS et camionnettes procurent un bon rendement.

Goodyear Ultra Grip Ice / WRT

La marque de commerce Ultra Grip est utilisée à toutes les sauces chez Goodyear et se retrouve sur le flanc de nombreux produits, question de bien confondre le futur acheteur. Le meilleur et celui mis à l’essai est le WRT, nettement supérieur. Il demeure prévisible autant sur la glace que la neige et sa longévité est impressionnante. Sa semelle directionnelle est assortie de nombreuses lamelles. Il évacue bien la neige et autres éléments. Les freinages sont constants, même sur les surfaces glacées. Il est moins confortable sur le sec. Les autres versions ont moins de mordant parce que le composé de gomme est moins technologique. On peut cependant lui ajouter des crampons en atelier. Bon réseau de distribution, dont des centres Goodyear.

General AltiMAX Arctic

General Tire est une compagnie à l’origine américaine et réputée pour ses pneus de camionnettes Grabber. Maintenant dans le groupe Continental, elle bénéficie de bonnes technologies pour les pneus d’hiver. Son AltiMAX Arctic représente un heureux compromis en tout point et se débrouille fort bien dans toutes les conditions hivernales. Ses épaules carrées procurent une bonne adhérence dans la neige lourde et les arrêts sur glace sont sécuritaires. Sa bande de roulement directionnelle demandera des permutations pour ne pas devenir bruyante. Destiné aux véhicules de tourisme plus que les sportives. On peut lui ajouter des crampons en atelier. Large réseau de distribution, dont CTC.

Pirelli Carving Edge

Pirelli avait fait du Carving Edge sa meilleure proposition pour les voitures de tourisme avant le lancement du Ice Friction. Son rendement est honnête, mais le composé de gomme manque de mordant, démontrant qu’il montre des signes de vieillesse. Le rendement du Carving Edge est prévisible, mais il devient sous-vireur en virage lorsque poussé à sa limite. Son rendement est satisfaisant dans la neige et sur la glace, il est doux sur des routes sèches et sa conduite est agréable. Il peut être cramponné en atelier. Pirelli propose aussi un Winter Carving Edge avec crampons posés en usine pour les VUS ainsi que le Scorpion Winter.

Dunlop Winter Maxx

Dunlop est une marque qui est un peu tombée dans l’oubli, dans l’ombre de Goodyear qui le propose à travers son réseau nord-américain. Pourtant, le Winter Maxx est assemblé par le groupe Sumitomo au Japon. La bande de roulement est asymétrique et demandera des permutations régulières. Les blocs sont amplement lamellisés et la gomme demeure flexible par temps très froid. Les performances sont plus au-dessus de la moyenne, comme sur la glace, et l’on apprécie le mordant en virage. Bonne durabilité. Prix souvent avantageux considérant sa fabrication au Japon. La gamme d’hiver SJ est bien appropriée pour les VUS.

D : Acceptables

Les pneus de cette catégorie ont en apparence le look de pneus d’hiver comme les autres, mais les composés de gomme ne tiennent pas de la technologie la plus avancée. Certains sont sur le marché depuis belle lurette, ce qui ne les empêche pas de profiter de bonnes ventes à cause de leur réputation. Ils profiteraient à passer à une génération plus récente.

Hankook Winter i*Pike RS / i*Cept Evo2
Hankook fabrique quelques produits conçus pour l’hiver européen et ses pneus atteignent leurs limites plus rapidement sous les rigueurs de l’hiver canadien. Disponible depuis quelques saisons, l’i*Pike directionnel se tire d’affaire dans la neige et en virage, mais les freinages sont plus longs. Son comportement routier sur l’autoroute est très bon et le niveau sonore assez bas. Le sous-virage et le manque d’adhérence latérale demeurent les principales lacunes. Le Winter i*Cept Evo2 asymétrique est destiné aux sportives et les performances sont semblables.

Toyo Observe G3 ICE

Afin d’appuyer le Observe GSi5 qui est son cheval de bataille hivernal, Toyo propose le Observe G3 ICE en tant que produit d’entrée de gamme à des prix plus alléchants. La bande de roulement arrondie limite son adhérence latérale, ses performances étant convenables si on ne le pousse pas. Les freinages doivent être anticipés et les accélérations ordinaires, mais le comportement routier est intéressant. Le G3 Ice offre la particularité d’être cramponné en atelier par le revendeur ou en usine par le manufacturier, ce qui peut allonger la vie utile d’une ou deux saisons. Disponible un peu partout.

Firestone Winterforce

Firestone, jadis une grande marque américaine, est devenue un joueur de second plan pour Bridgestone qui pourrait lui transférer un peu de technologie. Le Winterforce connaît encore une belle carrière, mais son design est dépassé et le composé de gomme est d’une autre époque. Sa bande de roulement se comporte bien dans la neige, mais les freinages sont plus longs. Les blocs inégaux peuvent provoquer une usure inégale si les permutations ne sont pas effectuées. Le niveau sonore augmente avec l’usure. Mieux approprié aux propulsions américaines et aux VUS. On peut aussi le cramponner en atelier.

BFGoodrich Winter Slalom KSI

BFGoodrich est une autre marque de second rang, cette fois chez Michelin et sa réputation est notoire pour les pneus de camionnettes et véhicules hors route. Le Winter Slalom KSI de dernière génération procure un comportement routier sain comme on sait le faire chez le numéro 2 mondial, mais les performances dans des conditions plus sévères sont plus limitées. La bande roulement est conventionnelle, mais pourrait présenter une usure inégale avec le temps. Sa durée de vie est cependant plutôt bonne. Le réseau de distribution est important. Le déboursé exigé est souvent un peu élevé.

Goodyear Nordic Winter

Il arrive dans l’industrie qu’un manufacturier fabrique un produit spécifique pour un client. C’est le cas du Goodyear Nordic qui est assemblé comme pneu exclusif pour la chaîne Canadian Tire depuis plusieurs années. Si le dessin de la semelle est différent, il rappelle le comportement routier du Snowtrakker de Kelly, une marque d’entrée de gamme chez Goodyear. Le look est accrocheur, mais la gomme est plutôt dure : il livrera quelques années de service, mais son rendement dans des conditions climatiques plus sévères sera limité. Lors de certaines phases du test, le Nordic perdait son adhérence et manquait de prévisibilité. Chez CTC, il est souvent en vente spéciale, mais la chaîne offre des produits de meilleure qualité.

E : Pour les petits budgets

Dans le prochain groupe, la décision du consommateur se base trop souvent sur le prix demandé. Il s’agit ici de produits chinois qui ont connu un certain développement au cours des années et qui peuvent devenir une solution pour les automobilistes dont le budget est restreint, pour une dernière année de bail dans le cas d’un véhicule loué ou comme produit installé gratuitement lors d’un achat. Au Canada, aucun test n’est fait pour vérifier le comportement des pneus et les manufacturiers sont tenus d’observer une certaine règlementation, sans plus. Si un produit offre un rendement 10% supérieur à un classique quatre saisons, il devient homologué comme pneu d’hiver.

GT Radial Champiro IcePro

Le manufacturier indonésien Giti Tire est probablement le plus crédible des fabricants asiatiques hors Japon. Il dirige maintenant une usine d’assemblage aux États-Unis et d’autres en Chine. Sa gamme de pneus d’hiver est assez élaborée et son Champiro IcePro représente un accommodement raisonnable, relié à un prix alléchant. Côté rendement, son comportement est prévisible et les performances raisonnables. On peut faire ajouter des crampons par le revendeur. La bande de roulement unidirectionnelle avec des épaules carrées est le lot de bien des produits de ce type. Le niveau sonore est plus élevé et il est moins stable sur l’autoroute. L’espérance de vie est normale. Valeur qualité prix à prendre en considération. Bon réseau de distribution.

Eskay Winter X

S’il est encore disponible dans le marché, l’Eskay Winter X est une proposition faite au consommateur comme des douzaines de marques qu’on retrouve sur le marché : mais ce fut une agréable découverte pour un produit peu visible. Le rendement sur neige et glace avait des résultats intéressants, en virage comme au freinage. La semelle directionnelle est des plus classiques et semble copiée sur des produits similaires. Le rendement routier est acceptable. Sa durabilité et sa longévité demeurent des points d’interrogation. Il s’agit d’un pneu souvent offert en dernier recours pour satisfaire des contraintes financières. C’est le genre de produit qui peut disparaitre ou changer de nom sans avertissement. Longévité indéterminée. Distribution restreinte.

Starfire RS-W 5.0

Le manufacturier américain Cooper a lancé sans tambour ni trompette Starfire, une marque d’entrée de gamme en 2016. On peut prévoir que le produit sera sur le marché nord-américain pour un long moment. La production se fait en Chine. La semelle directionnelle présente une certaine évolution et se démarque du courant traditionnel. Toutefois, les résultats lors des tests sont demeurés similaires aux concurrents de ce groupe. Le manque d’agressivité des épaulements induit le pneu en sous-virage. On ne peut installer de crampons sur ce pneu. Le prix demandé est souvent la meilleure motivation à l’achat.

Sailun Ice Blazer WST1

Sailun est un fabricant dont la présence chez nous est assez récente, mais dont les produits montrent une amélioration constante. Il sollicite le consommateur avec des pneus au design intéressant comme le Ice Blazer WST1, toutefois, les performances lors des essais sont demeurées bien ordinaires. Il faut s’habituer à un type de conduite préventive afin de l’apprécier. On doit s’attendre à une longévité normale de quelques saisons. Il peut être assorti de crampons posés par le revendeur, un choix intéressant lorsqu’on demeure en campagne. Le réseau de distribution est plutôt limité.

Uniroyal Tiger Paw Ice & Snow II

Autrefois une marque réputée, Uniroyal est devenue une gamme d’entrée de marché puisque son catalogue de produits est assemblé en Chine. Le consommateur devrait être conscient de cette forme de branding. Donc, la deuxième génération du Tiger Paw offre une bande de roulement unidirectionnelle, un look classique dont résulte des performances timides, signe de technologies moins poussées. Sa longévité et l’usure inégale avec le temps restent à déterminer. Le prix plus bas demeure son meilleur atout. Disponible à travers de nombreux réseaux, dont des concessionnaires. Nous avons bien hâte d’essayer la troisième génération...

MaxTrek Trek M7

Le MaxTrek Trek M7 est un nom mieux approprié quand le manufacturier chinois se nomme Zhaoqing Junhong, une compagnie assez jeune qui n’a que deux pneus d’hiver dans son catalogue, le M7 auquel on ne peut installer de crampons, et un autre avec crampons. Disponible dans une bonne gamme de grandeurs, le rendement du Trek M7 est raisonnable pour le déboursé, mais il faudra se faire à son adhérence limitée. Fait mieux dans la neige que sur la glace même si c’est un produit friction. Il est assez sonore sur une route dégagée et le pas des blocs n’est pas assez irrégulier. La distribution est limitée.

Laufenn I FIT Ice

Laufenn est une autre marque qui a été lancée en Amérique cette année. Laufenn (qui signifie conduire rapidement en allemand) représente la branche chinoise de Hankook et vient remplacer le nom Aurora qui disparait de notre marché. Pour commencer, la gamme de produits est courte, mais offre un pneu d’hiver, le I FIT Ice. On peut donc être assuré que la marque ne disparaitra pas et que les produits ne pourront que s’améliorer. Cette mouture initiale attirera le client par un prix alléchant et un design accrocheur. Toutefois, comme bien d’autres, les performances ne sont pas au rendez-vous : le pneu est prévisible, mais il ne faut pas trop le pousser, surtout en virage appuyé et au freinage intensif. Distribution généralement là où les produits Hankook sont offerts.

F : Inférieurs à la moyenne
Hercules HSI-S / Avalanche X-Treme

Comme certaines marques, Hercules n’assemble pas de pneus, mais il est un distributeur qui fait manufacturer ses produits par d’autres. Certains produits sont au-dessus de la moyenne, tels le RG2 et certains pneus de camionnettes. Le HS-I a été abandonné et remplacé chez le distributeur par un produit chinois similaire, l’Avalanche X-Treme. Le design est agressif et les résultats indiquent qu’il se débrouille bien dans la neige profonde, mais peine dès que les surfaces sont glacées. On peut le cramponner en atelier. Il représente un substitut d’entrée de gamme pour les budgets plus limités. Son espérance de longévité est moyenne. Réseau de distribution limité.

Westlake F606 / SW606

Voici le genre de produits comme il en existe des douzaines : appelé à débarquer dans notre marché avec un design attirant, à passer quelques années, puis à changer de nom ou de look, sinon à se transformer sous un autre vocable. Westlake est une marque de commerce du fabricant Hangzhou Zhongce, une importante firme chinoise. Ce pneu arrive rapidement à ses limites, car le composé de gomme assez dur manque d’adhérence. Il est homologué hiver et abordable. Il faut l’utiliser avec circonspection. Il peut devenir sonore et sa longévité n’est pas connue. L’ajout de crampons assurera plus de sécurité et de longévité. Distribution limitée.

Nexen WinGuard 231 / Win Spike

Second manufacturier coréen, Nexen équipe en monte d’origine beaucoup de véhicules neufs. Le WinGuard 231 de Nexen semble en voie de liquidation et remplacé par le Win Spike qui peut lui aussi recevoir des crampons. La bande de roulement est unidirectionnelle avec un design en chevrons. Ce WinGuard, fabriqué en Chine, a été décevant parce que son composé de gomme rigide limitait l’adhérence et seule la conduite sur une route dégagée était satisfaisante. Nexen devra accentuer la recherche et le développement pour que ses pneus d’hiver soient à la hauteur de notre climat. Réseau de distribution variable.

G : Légaux, mais non recommandables

Ce dernier groupe est la preuve roulante que des pneus d’hiver munis du logo requis peuvent être inefficaces et à peine meilleurs que des quatre saisons de base. De plus, ce ne sont même pas des aubaines pour des budgets limités. Ils sont au même prix et ne sont pas à la hauteur. Les résultats aux tests sont les pires et nous ne voyons pas comment on pourrait justifier leur achat. Bien des choix plus performants sont offerts dans les groupes précédents. Il existe beaucoup de ces produits qui arrivent et qui disparaissent du marché au cours des années et le consommateur doit être vigilant.

Imperial Snowdragon 2

Parmi les douzaines de propositions, c’est au hasard que nous avons choisi cette marque que nous avions remarquée en Europe auparavant. La bande de roulement du Imperial Snowdragon 2 est à la base la même d’un quatre-saisons qu’on aurait doté de lamelles dans les blocs de la semelle. Les résultats ont été bien en dessous de la moyenne lors de toutes les phases du test. Le facteur économique ne peut être que la seule raison de son achat. Réseau très limité de distribution.

Weathermaxx / Weathermate HW501

En plus de certaines marques populaires, Walmart possède sa marque maison : Weathermaxx ou Weathermate. Cette marque privée est manufacturée en Chine pourtant par une compagnie qui a un certain renom, Giti Tire. On offre quelques pneus d’hiver comme les Arctic Winter ou le HW501 dans les succursales assorties d’un centre d’auto. Les performances sont nettement décevantes dans toutes les parties du test, bien que le design confonde le consommateur. Cette chaîne propose d’autres marques plus connues et plus fiables.

Jinyu YW51 S

Voici le type de produit qui est offert un peu partout dans plusieurs pays, sans égard aux conditions climatiques, et dont les seules caractéristiques sont d’avoir le logo flocon/montagne et d’être le moins cher. Il a présenté un comportement routier général en bas de ce qu’un automobiliste doit s’attendre en tout temps. Certains quatre saisons font nettement mieux. Il est rarement annoncé et offert en dernier recours à cause d’un prix réduit. Petites grandeurs seulement. Distribution aléatoire.

Crédits : Nous remercions les manufacturiers qui ont participé à ces essais. Honda Canada pour le prêt de deux Honda Civic. La dimension retenue est la plus populaire au Québec, soit 205/55R16. Nous remercions Atelier Yvon Lanthier pour l’entreposage et le montage des pneus. Nous remercions également l’Association de Protection des Automobilistes pour son aimable participation.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

PneusTop 10 des pneus d'hiver pour petit budget
Pneus d'hiver pour voitures de tourisme et la plupart des VUS Il fut une époque où le seul souci des automobilistes québécois durant la saison hivernale était de posséder une trousse de dépannage pour faire face aux tempêtes de neige. Si l’on convient que ces articles coûtent cher, la pression …
PneusLes pneus d’hiver : obligatoires mais…
Inutile de vanter les mérites des pneus d’hiver pour vous convaincre de vous en procurer, ils sont obligatoires au Québec du 15 décembre au 15 mars. Là n’est pas la question. Mais se contenter d’utiliser des pneus affichant le logo des pneus d’hiver n’est pas toujours simple. En effet, les …
PneusLe top 10 des meilleurs pneus d'hiver selon le GUIDE DE L'AUTO
L'automne dernier, à pareille date, nous avons publié notre top 10 des meilleurs pneus d'hiver de l'industrie, et ce, après avoir fait l'essai d'une trentaine de modèles. Or, après avoir testé une dizaine de pneus supplémentaires l'hiver dernier, toutes catégories confondues, notre top 10 des meilleurs pneus d'hiver ne change …
BlogueLes accidents et sorties de route, jamais la faute des conducteurs?
Depuis quelques années, on a l’impression que pour beaucoup de gens, conduire un véhicule automobile n’est plus une activité, mais un mal nécessaire. À voir comment certains conducteurs se comportent sur les routes, il semble que plusieurs ont oublié que la conduite d’un véhicule est une activité fort agréable qui …
PneusMichelin X-ICE Xi3, le pneu d’hiver sous le signe de la performance
C’est la saison des pneus d’hiver et si vous ne les avez pas déjà fait installer, vous êtes en retard! Pour plusieurs, ce n’est jamais agréable d’acheter des pneus d’hiver ou de les remplacer. Ils perçoivent le tout comme une dépense qui ne leur apportera guère plus. Ils aimeraient mieux …
PneusMichelin LTX Winter, le pneu d’hiver des camionnettes!
Vous croyez qu’au volant d’une camionnette quatre roues motrices, des pneus de bonne qualité ou d’hiver ne sont pas nécessaires? Au contraire! Un rouage à quatre roues motrices transmet plus efficacement la puissance au pavé, mais il ne crée pas d’adhérence supplémentaire. Ce sont vos pneus qui vous collent à …
PneusCooper Weather-Master WSC : les performances sans le prix élevé?
La saison des pneus d’hiver approche à grands pas et il n’est pas facile de parmi le vaste choix de modèles. Certains pneus offrent des performances sans équivoque, mais leur prix plus élevé les rend moins accessibles. Est-ce possible de trouver un pneu qui soit efficace et dont le prix …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires