Ford Fusion 2016: La préférée des Américains

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

De toutes les nouveautés lancées par Ford au cours des dernières années, la Fusion a été le modèle qui a permis au constructeur américain de se bâtir une réputation en matière de véhicules hybrides et électriques. À cet égard, la Fusion a remporté de nombreux titres et récompenses à saveur écologique en annonçant le début d'une nouvelle ère chez Ford. Mais, les succès de la Fusion ne se limitent pas à sa motorisation essence/électrique. Elle dispose de plusieurs autres caractéristiques qui lui permettent de tirer son épingle du jeu dans le segment des voitures les plus populaires aux États-Unis, soit celui des berlines intermédiaires.

Au dernier recensement des ventes aux États-Unis pour une année complète, la Fusion se classait dans le top 10 des véhicules les plus vendus derrière ses rivales Toyota Camry, Honda Accord et Nissan Altima. En plus des populaires camionnettes Ford Série F, Chevrolet Silverado et Ram qui ont terminé respectivement du premier au troisième rang, la Fusion a été le seul autre véhicule américain à se classer dans les dix premières places.

Déjà 10 ans

Apparue en 2006, la Fusion avait comblé le vide laissé chez Ford suite à la disparition de la Contour en 2000. À l'époque, Ford ne misait que sur des camionnettes et VUS pour engranger des profits. Même si la Focus et la Taurus connaissaient un certain succès, Ford n'a jamais eu la main heureuse dans le segment des berlines intermédiaires. Frileux à l'idée de vivre un autre échec, Ford avait laissé mûrir son projet pendant de nombreuses années avant d'accoucher de la Fusion. 

Si la première génération paraissait sobre et discrète, la seconde mouture dévoilée il y a trois ans se plaît à jouer les «Bond Cars». Avec sa gueule d'Aston Martin, la dernière Fusion dégage beaucoup d'assurance et une certaine élégance. Il suffit de voir la version Vignale de la Mondeo, sa jumelle vendue en Europe, pour apprécier tout son classicisme lorsqu'elle s'habille en costume trois pièces. On peut juste espérer que Ford introduira chez nous cette Fusion de luxe qui se distingue par sa calandre en treillis, sa teinte de carrosserie exclusive, ses rétroviseurs extérieurs chromés et sa sellerie matelassée en cuir. Mais Ford doit hésiter, car elle ferait des ravages dans les platebandes de sa cousine Lincoln MKZ.

Si l'information vous a échappé, la Fusion est plus longue, plus large, plus haute et plus lourde que l’ancienne génération. Néanmoins, l'espace intérieur est pratiquement identique alors que le coffre a perdu un peu de volume.

Cinq motorisations

Sous le capot, on trouve un choix de cinq motorisations. De base, le vaillant quatre cylindres de 2,5 litres et 175 chevaux s'avère un choix judicieux  pour se déplacer du point A au point B. Si la technologie vous intéresse, le quatre-cylindres turbo de 1,5 litre ne vous laissera pas indifférent. Doté d'une puissance de 181 chevaux, ce moteur peut être équipé en option d'un système de coupure automatique à l'arrêt afin d'économiser du carburant. Si l'on ne tient pas compte des voitures de luxe comme les Acura TLX, Audi A4 et cie, la Fusion est la seule voiture de sa catégorie - avec la Subaru Legacy - à proposer la transmission intégrale. Ce mécanisme est offert en option avec le quatre-cylindres turbo de 2,0 litres. Développant 240 chevaux, le 2,0 EcoBoost demeure le propulseur le plus intéressant de la gamme. Toutefois, il est aussi le plus dispendieux à l'achat. Les trois moteurs sont couplés de série à une boîte automatique à six rapports. Quant à la boîte manuelle, elle a été supprimée en même temps que le moteur de 1,6 litre, il y a deux ans.

Pour faire des économies à la pompe, la Fusion Hybride est mue par un quatre cylindres à cycle Atkinson de 2,0 litres (141 chevaux) et un moteur électrique (118 chevaux) pour une puissance combinée de 188 chevaux. La Fusion Energi est équipée du même groupe motopropulseur à la différence que la puissance de la batterie au lithium-ion est de 7,6 kWh (au lieu de 1,4 kWh) et rechargeable sur une prise de courant domestique. Si la version Hybride peut parcourir entre 1 et 2 kilomètres en mode tout électrique, l'Energi est en mesure de franchir une distance de 32 kilomètres selon les conditions d'utilisation.

Peu importe la motorisation, la Fusion freine avec efficacité et aborde les virages avec confiance. Elle doit son aplomb à la précision de sa direction, la rigidité de son châssis et la fermeté de ses éléments suspenseurs. Au niveau du confort, l'insonorisation pourrait être meilleure et les amortisseurs plus souples.

Partager sur Facebook
Commentaires