Honda Pilot 2015: Inébranlable

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2015

Le Honda Pilot est un véhicule qui n’enthousiasme personne, qui ne séduit pas par sa silhouette et qui ne propose rien de bien spécial au chapitre de la technologie. Pire encore, on annonce depuis des lunes son remplacement par un modèle plus jazzé et en mesure de concurrencer une meute de modèles tous plus modernes et plus affûtés les uns que les autres, et pourtant…

Malgré les annonces les plus pessimistes quant à son avenir, le Honda Pilot est de retour pour un autre tour de piste. Comme pour plusieurs véhicules en fin de carrière, Honda peaufine l’offre en proposant un modèle « Édition spéciale ». Ce Pilot comprend des jantes exclusives de 18 pouces et constituées de cinq rayons, un système d’info divertissement pour les places arrière, la radio satellite, un toit ouvrant et des écussons spéciaux. Bref, c'est la recette traditionnelle pour mousser les ventes. Quant au reste, il n’y a aucun changement notable et l’on retrouve la même silhouette taillée au couteau qui a pour but de donner un air de costaud au Pilot. Mais on peut rêver, les ingénieurs sont à parachever un modèle de remplacement.

Sans flafla
Les stylistes de Honda sont capables des pires excentricités ou d’un conservatisme extrême. C’est ce dernier cas qui nous concerne en ce qui a trait à ce VUS intermédiaire qui ressemble pratiquement à un véhicule blindé qui aurait été transformé en utilitaire sport… À part une grille de calandre chromée encadrée par des feux de route rectangulaires assez imposants, tout le reste est l’anthologie du design drabe. C’est à peine si les passages de roues en relief viennent ajouter un peu de piquant. On serait presque porté à croire que c’est un styliste ayant oeuvré chez Volvo dans les années 70 qui a dessiné la carrosserie. On ne sait jamais…

Ironie à part, le dessin est intemporel et fortement utilitaire. Cette approche plaît aux gens rationnels qui se préoccupent des qualités pratiques d’un véhicule et non de sa silhouette.

Sur une note plus positive, l’habitacle est moins austère et force est d’admettre que c’est bien réussi dans l’ensemble. L’écran d’affichage est d’une bonne grandeur, les boutons de commande sont nombreux, mais leur disposition est pratique tandis que la qualité des matériaux et de la finition est sans reproche. On s’est même payé une petite touche de fantaisie avec des cadrans indicateurs à fond blanc dont les aiguilles semblent flotter dans le vide. Grâce à son boudin de bonnes dimensions, le volant se prend bien en main. Les commandes placées sur les rayons horizontaux sont conviviales et gèrent le régulateur de croisière, le système audio et le téléphone cellulaire relié au système Bluetooth. Par contre, la commande de téléphone mains libres est trop facile à activer par erreur.

Les sièges avant sont confortables tout comme ceux de la seconde rangée, à l’exception de la place centrale. Quant à la troisième rangée, elle semble davantage servir à répondre à des exigences de marketing qu'à accueillir des êtres humains. Enfin, l’habitacle regorge d’espaces de rangement.

Confort et solidité
À l'égal de son image, le Pilot est un véhicule qui accomplit du bon travail sans pour autant éblouir par ses performances. Le moteur V6 de 3,5 litres à cylindrée variable est un incontournable... puisqu’il est le seul ! Ses 250 chevaux permettent de tracter une remorque pouvant totaliser 4 500 livres (2 040 kilos), ce qui est correct pour la catégorie. Signe d’une certaine vétusté, la boîte automatique est à cinq rapports seulement alors que certains modèles concurrents ont des boîtes automatiques à huit rapports. Il est certain que les ingénieurs de Honda auront su remédier à la situation lorsque la prochaine génération sera dévoilée, si jamais cela se produit un jour… cela fait au moins deux ans qu’on annonce son arrivée!

Le modèle à traction avant est décevant et il est plus logique de choisir la traction intégrale offerte en option. De plus, un ingénieux système de verrouillage du rouage intégral permet d’aborder des sentiers assez intimidants. La direction est précise pour un VUS de cette taille tandis que la tenue de route est sans surprise compte tenu du poids bien que la suspension soit relativement ferme. En outre, les freins sont moyennement puissants. Soulignons au passage que l’insonorisation est perfectible.

En résumé, ce véhicule à tout faire ne brille pas par sa silhouette, mais c’est un VUS bien conçu, de fabrication soignée qui devrait assurer des années de service.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsHonda Pilot 2016 - Sans complexe
Le Pilot de Honda, sur le marché depuis quelques années était de moins en moins compétitif. Au cours des six dernières années, le gros VUS avait bénéficié très peu de modifications techniques et esthétiques. Tant et si bien que sa silhouette très carrée ne répond plus aujourd’hui aux canons esthétiques …
Commentaires