MINI Countryman 2015: Toujours plus gros et plus grand

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2015

La Mini est née durant l'été 1959. Sa fiche de naissance indiquait une longueur de 3 054 mm, une largeur de 1 410 mm et un empattement de 2 032 mm. Toute menue, elle pesait tout juste 585 kg. Cinquante-six ans plus tard, les héritières de la Mini ont évolué et pris du coffre puisque les Clubman, Countryman et Paceman pèsent chacune plus du double du poids de leur ancêtre.

L'idée d'engendrer des modèles plus gros et plus grands à partir de la p'tite Mini ne date pas d'hier. Dans les années 1960, il y a eu les Austin Countryman et Morris Traveller alors que les années 1970 ont vu apparaître la Clubman. On connaît la suite. Puis, une nouvelle génération de Clubman a vu le jour en 2008, s'ensuivirent les Countryman en 2011 et Paceman en 2013. Quant à la Clubvan dévoilée l'an dernier – une Clubman utilitaire sans fenestration ou siège à l'arrière –, elle n'est plus vendue chez nous, la faute à la fameuse taxe américaine sur l’importation de véhicules commerciaux.

La Countryman et la Paceman

D'une longueur dépassant 4 mètres, les Countryman et Paceman dérogent aux préceptes de la marque avec leur suspension à long débattement et la possibilité d'opter pour un rouage à traction intégrale. Les deux modèles se différencient au niveau des portières : la Countryman en compte 4 comparativement à 2 pour la Paceman. La ligne de toit et le design des feux arrière sont d'autres caractéristiques qui les démarquent l'une de l'autre, au premier coup d'œil.

Cette année, la Countryman et la Paceman sont l'objet d'un léger restylage. On trouve : une calandre et des boucliers redessinés, des phares antibrouillard aux DEL, de nouvelles jantes et de nouvelles teintes de carrosserie. À l'intérieur, le « mobilier » demeure inchangé. Toutefois, l'équipement de série est plus complet et devrait comprendre un volant multifonction, un régulateur de vitesse, un régulateur automatique de la climatisation, des essuies-glace avec détecteur de pluie, et un système audio à 5 haut-parleurs avec lecteur MP3 et port USB.

Parmi les autres améliorations, l'équipement multimédia a été modernisé grâce au système MINI Connected, lequel propose un large éventail de fonctions d'infodivertissement. Il suffit de télécharger l'application MINI Connected sur un iPhone et de la brancher au système pour voir ce qui se passe sur Twitter et Facebook, ou pour faire une recherche Internet via Google (à l’arrêt, on le souhaite).

Côté motorisation, le nouveau moteur à trois cylindres est réservé à la MINI « originale » et le trio Clubman / Countryman / Paceman conserve les trois variantes du quatre cylindres de 1,6 litre dont la puissance a été augmentée cette année – une version atmosphérique dans la Cooper de base et deux autres à turbocompresseur dans les Cooper S et John Cooper Works. Pour transmettre la puissance aux roues motrices avant, l'acheteur a le choix entre une boîte manuelle à 6 vitesses ou une automatique à 6 rapports. En optant pour le rouage à traction intégrale, il faut obligatoirement passer aux versions turbocompressées.

Les réglages du châssis, des suspensions et de la direction permettent aux Countryman et Paceman d'enchaîner les virages avec aplomb. Toutefois, les coups de volant sont moins précis que ceux des p'tites MINI à cause de leur centre de gravité plus élevé et de la souplesse des amortisseurs. En contrepartie, la mollesse de la suspension agrémente le confort – surtout que les deux modèles profitent cette année d'une meilleure insonorisation. En ville, ces petits VUS urbains se faufilent avec aisance dans la circulation. Cependant, les manœuvres de stationnement sont handicapées par un diamètre de braquage un peu trop long.

Malgré la présence du système ALL4 à traction intégrale, les habiletés des Countryman et Paceman sont limitées en terrain accidenté. Leur garde au sol est moins élevée que les Subaru XV Crosstrek et BMW X1 par exemple, et on se surprend à râper le sol au moindre dénivellement. Quant au mécanisme à 4 roues motrices, il s'agit d'un dispositif d'appoint qui fonctionne de façon intermittente et non pas en permanence. Les roues arrière s'animeront seulement lorsque les roues avant perdront de l'adhérence. Somme toute, ces véhicules sont plus à l'aise sur la neige que dans les sentiers boueux.

La Clubman

Le concept Clubman présenté dans différents salons automobiles laisse supposer que la prochaine génération sera plus imposante et deviendra la plus logeable des MINI. Plus long, plus large et plus haut que l'actuelle Clubman (une MINI allongée avec une troisième demi-porte à droite), le futur modèle devrait enfin se trouver une place bien à lui au sein de la gamme.

Depuis la commercialisation des Countryman et Paceman, il était devenu difficile pour la Clubman de définir son rôle. Mesurant plus de 4,2 mètres et dotée de 4 larges portières latérales, tout laisse croire que la mission première du prochain modèle sera de transporter 5 personnes en tout confort. Pour accéder au coffre, la future Clubman devrait conserver sa double porte arrière à ouverture antagoniste – sa marque de commerce.

Partager sur Facebook
Commentaires