Ford Flex 2014: Un hybride d’un autre genre

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2014

De nos jours, le terme « hybride » sert à désigner un véhicule dont le groupe propulseur est constitué d’un moteur thermique et d’un moteur électrique qui travaillent soit conjointement ou individuellement. Mais, il n’y a pas si longtemps, ce même terme était utilisé pour évoquer un véhicule qui était un amalgame de deux catégories associées dans une même unité. C’est justement le cas du Ford Flex qui combine les caractéristiques générales d’une fourgonnette dotée de portières à charnière à celles d’un véhicule utilitaire sport.

Ce qui explique sans doute la silhouette très peu orthodoxe avec une carrosserie très allongée mais relativement basse compte tenu de sa longueur. Cela lui confère un aspect assez particulier, accentué par une section avant dont qui ne ressemble à rien d’autre sur le marché. Si l’on s’en tenait uniquement à sa silhouette, le Flex n’aurait probablement aucune chance de survivre. Mais, heureusement, il offre un amalgame de qualités et caractéristiques intéressantes.

Une salle de séjour sur roues

L’un des éléments les plus appréciés des propriétaires de ce modèle est le caractère très convivial de l’habitacle. Tout d’abord, compte tenu des dimensions extérieures passablement grandes du Flex, il y a beaucoup d’espace à l’intérieur de sorte que tous les occupants peuvent prendre leurs aises. Et c’est l’un des rares véhicules sur le marché à proposer des ceintures de sécurité gonflables pour les passagers de la deuxième rangée. Soulignons au passage qu’il est équipé de série d’une troisième rangée de sièges. Vous pouvez commander en option le fonctionnement motorisé de ces sièges, ce qui permet de les remiser encore plus facilement. De plus, on peut renverser l’assise pour qu’elle soit face à l’arrière. Une caractéristique appréciée lors des tailgate parties si populaires aux États-Unis. À l’avant toutefois, le conducteur est moins choyé puisque l’espace réservé pour les pieds est assez limité. 

Comme il s’agit d’un véhicule à vocation familiale, il est possible de commander des écrans placés sur la partie supérieure des sièges avant afin de visionner des films ou de jouer à des jeuxvidéo. Et les concepteurs n’ont pas négligé les amateurs de toit panoramique. Les occupants des trois rangées peuvent en profiter. Ceux assis à l’avant ont droit à un toit vitré ouvrant, ceux de la seconde rangée peuvent regarder le ciel à travers deux ouvertures vitrées tandis que ceux de la troisième rangée ont un puits de lumière de bonne grandeur. Bien entendu, parmi les options les plus populaires, il y a ce petit réfrigérateur qui est relativement spacieux compte tenu de son utilisation dans un véhicule moteur. Il faut également souligner les multiples espaces de rangement ici et là dans l’habitacle.

La planche de bord présente le système tactile MyFordTouch et SYNC à commandes vocales. Ceux-ci permettent de gérer la climatisation, les principaux réglages audio et plusieurs autres éléments, dont la navigation. Toutefois, même si ces deux dispositifs ne sont pas faciles à apprivoiser, quelqu’un qui prend la peine de potasser le manuel du propriétaire peut y arriver sans trop de problèmes. Mais comparés à plusieurs autres gadgets proposés par la concurrence, ceux-ci ne sont pas tellement intuitifs et ont la mauvaise habitude de « planter » de temps à autre...

Turbo ou pas?

Puisque le Flex a été l’objet de modifications esthétiques l’an dernier, l’apparence est reconduite. Il en va de même pour la motorisation. Les modèles de base sont propulsés par un V6 de 3,5 litres qui produit 285 chevaux. Et il vous faudra payer un supplément si vous désirez commander la transmission intégrale. Par contre, celle-ci est de série si vous choisissez le moteur V6 turbo EcoBoost. Celui-ci crache 365 chevaux et ses accélérations sont similaires à celle d’un moteur V8. Selon Ford, la consommation de ces deux groupes propulseurs est pratiquement identique. Toutefois, à l’usage, l’EcoBoost s’est révélé plus gourmand. Il faut donc conduire plus posément avec ce dernier afin d’obtenir une consommation similaire à celle du V6 régulier. Si vous avez le pied droit trop pesant, vous payerez à la pompe... Une seule transmission est au programme, il s’agit d’une boite manumatique à six rapports.

Malgré son centre de gravité élevé et des dimensions assez généreuses, le comportement routier du Flex n’est pas mauvais. La stabilité directionnelle sur la grande route est bonne, tandis que la position de conduite ne se prête à aucun reproche. D’ailleurs, il est facile pour le conducteur de trouver une position qui lui convient puisque le pédalier est ajustable et le volant est réglable en hauteur et en profondeur. Cependant, il ne faut pas conduire vigoureusement, car l’on se rend compte que le transfert des masses peut avoir des conséquences ennuyantes en certaines circonstances. C’est un véhicule à vocation familiale qui doit être conduit dans cette optique.

Bref, c’est un choix à considérer si vous prévoyez effectuer de longs voyages en famille.

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires