Hyundai devient 5ième constructeur mondial

En 1999, le constructeur sud-coréen Hyundai occupait la 11ième place des manufacturiers automobiles mondiaux, au niveau de ses ventes à travers le monde. En 2004, ce nouveau géant qui regroupe également la marque Kia avait pris l’engagement de devenir le 5ième constructeur mondial dès 2010. Or, selon les derniers chiffres dévoilés par la bible du monde de l’automobile, le magazine  Automotive News dans l’édition 2008 de son rapport intitulé  ‘Global Market Data’, dans lequel il est annoncé que le groupe Hyundai-Kia s’est hissé au 5ième  rang, parmi les plus importants constructeurs automobiles au monde.

Cela signifie que ce dernier a dépassé le constructeur Honda et qu’il a pris deux années de moins que prévues, pour atteindre cet objectif. Son prochain défi est d’aller chercher la 3ième place dès 2012 et pour ce faire, il devra supplanter Ford qui est 4ième  et Volkswagen qui détient actuellement, cette place convoitée.

Après les Japonais, c'est maintenant au tour des Sud-Coréens

Pour réaliser cet exploit, il devra augmenter ses ventes mondiales de plus de 2 millions d’unités pour déloger Ford et d’en ajouter quelques 300 000 unités de plus pour prendre le 3ième rang face à Volkswagen, par rapport aux chiffres de ventes globales de 2007.

Si l’on regarde la situation économique actuelle, dépasser le constructeur Ford qui peine de plus en plus à vendre ses produits peu économiques, sans pour autant pouvoir offrir des véhicules moins gourmands, il est clair que si la tendance se maintient, comme dirait Bernard Derome, Hyundai ne devrait pas avoir beaucoup de mal à dépasser ce dernier au cours des prochaines années, car les voitures de catégorie compacte, sous-compacte et hybride ont présentement la cote en Amérique et que le ‘Big Three’ accuse un sérieux retard dans ces créneaux de plus en plus achalandés, notamment par les Asiatiques, dont la réputation en matière de fabrication de petites voitures économiques, n’est plus à faire. Malheureusement, ceci me rappelle la situation chaotique vécue par ces mêmes acteurs lors de la crise du pétrole de 1973, mais cette fois-ci elle semble nettement plus alarmante pour ces derniers.

Déloger Volkswagen de sa 3ième place, risque d’être beaucoup plus compliqué, même si ce dernier n’a vendu que 300 000 unités de plus que Ford en 2007. Tout simplement, parce que ces deux géants de l’automobile ont vus leurs ventes s’élever de façon vertigineuse au cours des dernières années, grâce tout particulièrement aux marchés asiatiques en nette croissance, surtout en Chine et en Inde, où ces deux gladiateurs du monde de l’automobile se livrent une bataille de tous les instants.

Les pays d'Europe de l'Est

La Russie est également un terrain très fertile pour tous les constructeurs. Bon nombre d’entre eux vendent leurs produits là-bas, voire jusqu’à assembler certains de leurs véhicules. Hyundai jouit d’une grande popularité dans cette région du monde, notamment dans les pays dits de l’Europe de l’est, sans oublier que Volkswagen y est également très engagée. Et ce n’est pas tout, puisque à compter de maintenant, on doit prendre en considération l’entente signée en 2008 entre les constructeurs Renault-Nissan et AvtoVaz (Lada) à dessein de développer et de fabriquer conjointement de nouveaux produits annoncés à prix dérisoires, afin de pouvoir rejoindre une plus large clientèle, notamment dans les marchés émergeants en Europe de l’est.

Bien que les trois Grands des États-Unis gagnent et gagneront eux aussi beaucoup de terrain sur ces marchés en ébullition, Volkswagen et Hyundai-Kia demeurent les plus agressifs à ce chapitre, même face à Super Toyota…

Classement mondial des ventes en 2007

1. Toyota 9 366 000
2. GM  8 902 252
3. Volkswagen 6 191 618
4. Ford  5 964 000
5. Hyundai-Kia 3 961 629
6. Honda  3 831 000
7. Nissan 3 675 574
8. PSA/Peugeot3 428 400
9. Chrysler 2 676 268
10. Fiat  2 620 864

Source : Automotive News

Partager sur Facebook
Commentaires