Mazda, un peu d'histoire

Même si ce constructeur est relativement bien connu au Canada et au Québec en particulier, ses origines demeurent assez nébuleuses pour le commun des mortels. La plupart d’entre nous se souviennent que les premiers véhicules de la marque vendus au Canada à la fin des années 60 et au début des années 70 étaient propulsés par des moteurs rotatifs, mais pour le reste, ce n’est pas très clair. Une brève visite au Musée Mazda à Hiroshima nous a permis de découvrir d’intéressants véhicules qui ont marqué les débuts de cette compagnie. Voici donc quelques éléments clés dans l’histoire de Mazda.

Mais avant de parler produit, voici un résumé très succinct de l’historique de la marque. En 1920, M. Juhiro Matsuda fonde la Toyo Cork Kogyo Litée à Hiroshima. Puis, un peu plus tard, il se porte acquéreur avec un groupe d’investisseur de l’Abemaki Tree Cork Cpny. La nouvelle compagnie devient alors la Toyo Kogyo Kaisha et elle produit sont premier véhicule moteur en 1929, le « Mazda Go-A », un tricycle motorisé vendu en Chine et au Japon. Puis, en 1934, Toyo Kogyo identifie ses produits sous le nom de Mazda, sans toutefois changer officiellement le nom de la compagnie elle-même. Ce qui se produira dans les années 70. Quant à l’origine du mot Mazda lui-même, il semble que la mauvaise prononciation du nom du fondateur, M. Matsuda, serait à l’origine de cette identification. Selon d’autres, le fondateur aurait décidé d’identifier ses produits en utilisant le nom du dieu ‘Ahura Mazda’. À vous de choisir, mais il est certain que l’utilisation des termes Zoom-Zoom et Vroom-Vroom pour identifier la personnalité des produits de la marque est une création moderne issue des officines des agences de publicité.

Peu importe les origines, À partir de 1934, tous les véhicules  fabriqués par Toyo Kogyo sont des Mazda.

1- Mazda Go

Tricycle de livraison que plusieurs appellent le premier rickshaw motorisé. Il est propulsé par un moteur monocylindre et sa conception est robuste et quelque peu élémentaire. Il faut remarquer l’identification Mazda sur le réservoir de carburant. La compagnie produit plusieurs variantes en plus de fabriquer différentes machines servant à la fabrication de produits manufacturés.

2= Mazda R360 1960

Il s’agit de la première auto fabriquée par Mazda. Ce minuscule deux places/ deux portes est propulsé par un moteur V2 de 356 cc d’une puissance de 16 chevaux. La vitesse de pointe était de 84 km/h ! L’acheteur pouvait opter pour une boîte automatique à deux rapports ou se fier à la boîte manuelle à quatre rapports. Une version 2+2 et un cabriolet, tous deux dérivés du coupé ont été produits par la suite.

2- Mazda P600 Carol 1962

La première berline quatre portes jamais produite par Mazda était la P600 Carol qui était propulsé par un moteur arrière quatre cylindres de 358 cc, l’un des plus petits dans l’histoire de l’automobile. Par la suite, un moteur de 586 chevaux l’a remplacé et c’est sous cette version que la P600  Carol (notre photo)a connu du succès.

3- Familia Presto 1970

Ce véhicule a été dévoilé à la fin des années 60 au japon et a été distribué au Canada  en tant que modèle R100. Il s’agissait de la première voiture à moteur rotatif de la marque qui a obtenu la licence d’utilisation en raison d’une entente avec la compagnie allemande NSU. Les décideurs de Mazda ont eu la bonne idée de ne pas retenir la désignation nippone. Cette voiture était propulsée par un moteur rotatif birotor de 491 cc produisant 100 chevaux.

4- Cosmo Sport 1967

Cette voiture est le premier modèle sportif à moteur rotatif jamais produit. La silhouette semble quelque peu redondante de nos jours, mais il est impossible de ne pas déceler une similitude avec l’Alfa Romeo Spider de l’époque. Ce modèle est l’ancêtre de la RX-7 ou Savanna. Originalement propulsé par un moteur rotatif de 491 cc, sa puissance était de 110 chevaux, ce qui était fort optimiste selon les spécialistes.

5- Savanna 1972

La silhouette de ce coupé vous semble familière, du moins aux personnes d’un certain âge, c’est que ce modèle a connu une grande popularité en Amérique du Nord au début des années 70 en tant que RX-3. Avec son moteur birotor de 1146 cc et sa puissance de 110 chevaux, la RX-3 était aussi offerte en berline et en familiale. Elle a été abandonnée pour faire place à la RX-7

6- Roadpacer 1975

Si cette berline vous fait penser à un produit GM, vous n’êtes pas loin de la vérité. Cette grosse berline de plus de 1500 kg était achetée du producteur australien Holden, une filiale de GM. Une fois au Japon, Mazda y greffait son moteur rotatif de 110 chevaux. Inutile de préciser que les performances étaient atroces tandis que la consommation était de plus de 25 litres au 100 km. Il n’est nullement surprenant d’apprendre qu’il a été limogé en 1977.

7- Savanna RX-7 1983

Lancée en 1979, la première génération de la RX-7 – appelée Efini RX-7 sur certains marchés- fait partie de ces incontournables classiques. Ses lignes étaient élégantes, son moteur rotatif original tandis que son prix de vente était fort compétitif. Les premières versions étaient dotées d’un moteur rotatif birotor de 1146 cc produisant 100 chevaux. Au fil des années, la puissance a été portée à 135 chevaux avant l’arrivée d’une version de remplacement en 1985.

Partager sur Facebook
Commentaires