Ford Windstar, la fourgonnette de maman

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2003

Aux États-Unis, les fourgonnettes n'ont plus la cote de popularité qu'elles avaient. L'une des raisons de ce recul est la perception du public. Pour bon nombre de personnes, la fourgonnette est le véhicule de prédilection pour les « mamans soccer ». Dans l'esprit du public, ces véhicules ne servent généralement qu'à permettre aux mères de conduire leur marmaille au terrain de soccer ou à l'aréna. Une image beaucoup moins gratifiante que celle d'un VUS en pleine brousse.

Et comme plusieurs personnes n'achètent que pour imiter les autres, les fourgonnettes ne bénéficient pas d'une perception positive, même si elles sont éminemment pratiques. Curieusement, Ford ne tente pas de changer cette situation. Au contraire, la direction a nommé plusieurs femmes à des postes clés dans le développement et la mise au point de la Windstar afin que celles-ci y incorporent plusieurs éléments qui seraient justement appréciés par ces « mamans soccer ». Ce qui explique sans doute pourquoi ce modèle est le champion de la sécurité, ayant obtenu depuis plusieurs années une cote de sécurité 5 étoiles pour les impacts frontaux et latéraux lors de tests gouvernementaux. Parmi les autres éléments influencés par les « mères », soulignons la présence de veilleuses placées tout près du plancher afin de prévenir l'éblouissement des tout-petits par le plafonnier et d'un rétroviseur de conversation qui permet de voir ce qui se passe dans l'habitacle sans avoir à se retourner. Enfin, c'est une autre mère de famille qui a dirigé l'équipe de développement du nouveau système AdvanceTrac qui sera offert sur la Windstar au cours de l'année 2003. En passant, ce système avait été promis pour les modèles 2002.

Ce mécanisme est un système de stabilité latérale qui permet à Ford de reprendre quelque peu le terrain perdu par rapport à plusieurs concurrents. Comme dans tous les systèmes de ce genre, une perte de contrôle est compensée par une application sélective des freins et une réduction de la puissance du moteur. Toujours en matière de sécurité, signalons que la Windstar est équipée depuis l'an dernier d'un système de vérification de la pression des pneus avec témoins indicateurs au tableau de bord.

Un seul moteur

La fiche technique demeure inchangée cette année et ce n'est pas une surprise puisque cette fourgonnette devrait être renouvelée l'an prochain. Et, détail à noter, la division Mercury aura elle aussi sa fourgonnette. En attendant, seul le moteur V6 3,8 litres de 200 chevaux est au catalogue. Il est associé à une boîte automatique à 4 rapports. Et si ce moteur pollue peu, sa consommation est légèrement supérieure à la moyenne. Sur le plan mécanique, ce millésime demeure fidèle à la suspension arrière à poutre déformante et de type MacPherson à l'avant. Le freinage est confié à la combinaison disques/tambours tandis que l'ABS est de série de même que le système électronique de répartition du freinage.

Cette année, les améliorations et modifications sont rares. En plus de l'AdvanceTrac, il faut mentionner une meilleure insonorisation de l'habitacle, des rétroviseurs extérieurs plus aérodynamiques, des glaces latérales avant plus épaisses et des retouches très mineures à la calandre.

Cette fourgonnette plaira à ceux qui aiment les véhicules sobres et simples. Ford a beau lui intégrer une foule de gadgets tels le pédalier réglable, la lumière stroboscopique d'ouverture des portières, des flèches clignotantes intégrées dans les rétroviseurs et un équipement de série fort complet, la Windstar ne suscite pas de grandes passions. Il suffit de jeter un coup d'?il à la planche de bord pour avoir une idée du comportement du véhicule. C'est bien disposé, mais d'une sagesse à faire bâiller. De plus, l'affichage des cadrans indicateurs est d'une banalité qui a dû faire grincer des dents J. Mays, le styliste en chef de Ford, un maniaque des beaux tableaux de bord. L'espace intérieur n'est pas aussi généreux que celui d'une Honda Odyssey ou d'une Dodge Grand Caravan, tandis que les sièges amovibles sont plus lourds que la moyenne. Comme dans la plupart des autres modèles de cette catégorie, il est possible de commander des portes coulissantes motorisées et un lecteur DVD avec écran à cristaux liquides.

Vivement la relève !

Avec sa sécurité étoilée, son équipement complet et ses multiples options qui peuvent faire grimper son prix de vente à plus de 40 000 $, la Windstar nous laisse sérieusement sur notre appétit en fait d'agrément de conduite. C'est vraiment un véhicule plus pratique qu'agréable à conduire. Le rendement du moteur est adéquat sans plus, tout comme celui de la boîte de vitesses. En fait, dans ce véhicule, tout est dans la bonne moyenne, sans jamais la dépasser.

À peu près tout dans cette fourgonnette est en demi-teintes. Sans vouloir être méchant, c'est un bon véhicule familial qui plaira à maman et papa pour conduire les jeunes au terrain de jeu et aller faire les courses, mais comme tous les véhicules de ce genre, il exige une conduite attentive. Sur la grand-route, la Windstar est relativement stable ; seule la suspension avant se met à sautiller quelque peu lorsque la route est mauvaise. Pour le reste, rien de négatif à souligner, mais rien de très positif. C'est le moyen de transport familial moyen, pour la famille moyenne.

En fait, les seuls moments un peu excitants proviendront des films d'aventure que les enfants vont visionner par l'intermédiaire du lecteur DVD. La piètre fiabilité de ce véhicule au cours des années est un autre facteur qui a fait monter la pression des propriétaires. Heureusement, cette tendance à l'autodestruction est en régression.

Partager sur Facebook
Commentaires