Chevrolet Silverado / GMC Sierra 2011: À l'aube d'une refonte

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2011

C’est à l’automne 2006 que GM nous présentait la nouvelle génération de son tandem Silverado et Sierra, une camionnette qui, à l’époque, innovait à plusieurs chapitres, et qui a reçu plusieurs honneurs bien mérités. Quatre ans plus tard, force est d’admettre que la compétition féroce qui sévit dans ce créneau commence à désavantager GM face à une concurrence rafraîchie. Alors que GM nous présente sa nouvelle gamme de modèles HD en 2011, la refonte de la camionnette légère devrait suivre l’an prochain.

Tout d’abord, il faut avouer que, dans le segment des camionnettes, il existe une loyauté peu commune à un logo. Peu importe les avantages d’un véhicule par rapport à l’autre, chaque marque possède son lot d’irréductibles prêts à défendre haut et fort les vertus de sa camionnette. Voilà un élément bien apprécié des constructeurs, sauf qu’à l’opposé, il devient plus difficile de voler des ventes à la concurrence. Malgré l’âge de cette génération, GM a su conserver sa compétitivité en apportant quelques changements à ses véhicules au fil des ans. Il n’est pas évident de rivaliser avec le Ford F-150, le ténor du segment en matière de ventes, ni avec le Dodge Ram, deux camionnettes qui ont profité d’une refonte complète il y a peu de temps.

Un style moins macho

Outre le logo, le style est certainement l’un des éléments qui influencent le plus l’achat d’une camionnette. Si le Ram offre des lignes très sportives, le F-150 de son côté mise sur la robustesse avec son style imposant. Quant à GM, sa camionnette propose un style un peu plus classique et sophistiqué. D’ailleurs, ce style change au gré des versions et des équipements que vous choisissez, ce qui transforme une camionnette au design peu emballant, en un véhicule beaucoup plus agréable à l’oeil. L’élément sans doute le plus distinctif de cette camionnette est la caisse avec ses passages de roue en relief, apportant un peu plus de sportivité. Si l’on se fie à l’évolution de la version HD au chapitre du style, le Sierra et le Silverado devraient conserver passablement le même style, avec peut-être des accents plus robustes. Difficile de décrire les multiples déclinaisons, mais tout comme la concurrence, le Sierra/Silverado propose un choix de trois cabines (Classique, Allongée et Multiplace), jumelées à trois longueurs de caisse. Il faut ici faire un choix : plus d’espace dans la cabine ou plus d’espace dans la caisse. Voilà qui déterminera la combinaison idéale pour vous.

Bien choisir son moteur Vient ensuite le moteur. Voilà sans doute le principal élément à considérer puisqu’il détermine principalement les capacités de la camionnette. Dans le cas de GM, on retrouve un choix de moteurs plus qu’exhaustif : pas moins de cinq motorisations sont proposées. Le V6 de 4,3 litres est offert avec quelques versions de base à deux roues motrices. Vient ensuite le V8 de 4,8 litres qui équipe la majeure partie des versions et qui développe une puissance de 302 chevaux. Optionnel à bord de plusieurs versions et de série sur la version plus cossue, le V8 de 5,3 litres nous semble le plus intéressant du lot. Ce n’est pas ses quelque douze chevaux supplémentaires qui le rendent aussi intéressant, mais plutôt le fait qu’il est marié à une boîte automatique à six rapports, plutôt qu’à quatre rapports. En fait, en plus d’offrir des chiffres plus éloquents, ce moteur comporte une meilleure économie de carburant que le V8 de 4,8 litres, soit près de 1,0 l/100 km de moins en moyenne.

Au sommet de la gamme trône le V8 de 6,2 litres qui développe 403 chevaux. Jumelé à la boîte automatique à six rapports, il offre les capacités maximales de remorquage du véhicule, soit 10 400 lb dans la version à quatre roues motrices. Cette mesure passe à 9 600 lb en présence du moteur de 5,3 litres. Le dernier V8 du lot, celui de 6,0 litres, est réservé à la version hybride, une motorisation unique à GM dans le segment. Ce moteur à essence se voit couplé à un moteur électrique de 300 volts qui entraîne une consommation de carburant sous la barre des 10 l/100 km. Cependant, il faut composer avec des capacités de chargement et de remorquage bien moindre.

À bord, on remarque un peu plus l’âge de cette génération. Le tableau de bord est beaucoup moins moderne que ce que l’on retrouve dans les nouveaux véhicules du constructeur qui, de plus, disposent des derniers gadgets et accessoires de connectivité. Il faut avouer qu’au chapitre de l’habitacle, la barre a été rehaussée avec les nouveaux produits de Ford et Chrysler, surtout dans le cas du Ram qui remporte la palme à ce chapitre. Étonnant de la part de Dodge qui n’est pas réputé pour ses habitacles !

Du reste, le Sierra/Silverado adopte sur la route un comportement très confortable qui nous fait rapidement oublier que l’on est à bord d’une camionnette. Sa suspension inhibe bien les défaits de la route, tout en réagissant avec aplomb en virage. Au chapitre des dernières déceptions, on note, contrairement à la concurrence, l’utilisation de freins à tambour à l’arrière, moins efficaces que des freins à disques. Seules la version Denali et celles équipées de l’ensemble Remorquage Max bénéficient de quatre freins à disques.

Feu vert

Bon choix de moteur
Comportement agréable
Choix de modèles impressionnant

Feu rouge

Modèle de nouvelle génération à venir
Version hybride peu intéressante
Boîte automatique à quatre rapports
Freins à tambour à l’arrière

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Matchs comparatifsLes meilleures camionnettes scrutées à la loupe
Il suffit de sortir des grands centres urbains pour constater à quel point les camionnettes pleine grandeur sont populaires et utiles à certains. Véritables outils de travail et de loisirs, elles se sont raffinées au fil des années, si bien que certaines versions offrent un niveau de luxe et de …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires