Subaru Impreza WRX STI 2008, la bête apprivoisée !

Dans notre métier, il y a des véhicules qui nous marquent, et la Subaru WRX STI en fait certainement partie. Voilà un bolide qui m'aura fait sourire chaque fois que j'enfonçais l'accélérateur tant sa puissance et son couple était étonnant. Pas mal pour une petite berline offrant des performances dignes des grandes sportives, mais vendue bien souvent à la moitié du prix. Véritable icône de performance du constructeur, la Subaru WRX STI fait peau neuve pour 2008 et se présente même sous de nouveaux traits. Le résultat : plus de technologies destinées à maximiser les performances dans un format plus civilisé.

Dérivée de la WRX régulière, la STI se veut en fait une édition survitaminée, transformée d'un bout à l'autre afin d'en faire un vrai bolide. Ce modèle, lancé initialement en 1994, a obtenu ses lettres de noblesse en rallye automobile, là où il a remporté plusieurs championnats. C'est en 2004 que la STI a été introduite au Canada et elle n'a cessé de susciter l'intérêt de nombreux amateurs depuis. Toutefois, elle aura bientôt un peu plus de compétition puisque son éternelle rivale, la Mitsubishi Lancer Evolution fera son apparition au Canada dès l'an prochain.

Une portière supplémentaire

Subaru a pris une importante décision quant à son modèle phare puisqu'elle passe d'une berline à quatre portes à une familiale à hayon. Voilà tout un pari, surtout chez nos voisins du Sud qui ne sont normalement pas friands de ce type de configuration. Cependant, les temps changent. Mais pourquoi ce changement aussi drastique ? Simplement pour améliorer l'habitabilité de la voiture ainsi que ses performances. Cette nouvelle plate-forme améliore les dynamiques de la voiture grâce à un empattement plus important et à une voie élargie.

Du reste, j'aime bien son nouveau style. On aura rendu la voiture un peu moins extravertie en réduisant d'une part son immense béquet arrière ainsi que la prise d'air sur le capot. Elle conserve tout de même plusieurs éléments esthétiques rehaussant son caractère, notamment un ensemble aérodynamique et des jantes BBS de 18 pouces offertes de série. Bref, la voiture conserve son ADN, mais s'avère un peu plus de bon goût.

Simple et sobre à l'intérieur

Outre des performances rehaussées, le nouveau style de STI améliore plusieurs éléments à l'intérieur. L'espace de chargement est plus généreux et permet de transporter des objets de plus grande dimension. Les passagers arrière obtiennent un dégagement supérieur aux jambes et à la tête alors que ceux d’en avant jouissent également d’un peu plus de confort. Du reste, on apprécie les diverses touches ici et là rehaussant le caractère de la voiture, notamment un pédalier en métal et des sièges sport favorisants le maintien en conduite plus sportive. Bref, la WRX STI est maintenant plus pratique et confortable, voilà un élément que ses propriétaires apprécieront. Quant aux gadgets électroniques, ce n'est pas le lot de la STI. Son système de sonorisation n'a rien pour réveiller le voisinage et les éléments de divertissement et de connectivité peu nombreux. Pour 2008, on note l'ajout d'un système de navigation, probablement optionnel. Malheureusement, les prix n'ont pas encore été dévoilés au moment d'écrire ces lignes. La génération précédente était vendue aux environs de 48 000 $, alors on s'attend à un prix similaire.

Un véritable bolide

Déjà bien nantie en terme de chevaux-vapeur, la WRX STI 2008 bénéficie d'un peu plus de puissance, soit 12 chevaux. Son moteur quatre cylindres à plat de 2,5 litres développe 305 chevaux à 6 000 tr/min pour un couple de 290 lb-pi à 4 000 tr/min. Cette force est transmise aux roues par le biais d'une boîte manuelle à six rapports, la seule offerte et c'est tant mieux ! C'est toute une puissance pour une voiture de cette catégorie. Subaru a aussi augmenté les dimensions de son refroidisseur d'air, éliminant ainsi la fameuse commande qui nous permettait d'envoyer un jet d'eau froide sur celui du modèle antérieur.

Du reste, on aura reconduit la commande manuelle de réglage du différentiel, mais plus efficace et intuitive. Trois modes manuels sont maintenant proposés en plus d'un automatique. Efficace peu importe les conditions routières, la STI peut compter sur un rouage intégral à prise constante comportant un différentiel avant autobloquant hélicoïdal et un différentiel arrière autobloquant Torsen sensible au couple. En termes simples : le couple est réparti aux quatre roues d'une manière optimale selon les diverses conditions d'adhérence.

Plus civilisée

Les principaux reproches faits à l'ancienne génération étaient certainement la fermeté extrême de sa suspension et son inconfort en conduite prolongée. J'ai d'ailleurs croisé plusieurs propriétaires retournant chez le concessionnaire quelques mois après l'achat de leur STI pour quelque chose d'un peu moins extrême. Voilà un élément qui a été fortement amélioré puisque le constructeur fait appel à une nouvelle suspension à double triangulation à l'arrière contrairement à la suspension à jambes inversées avec bras parallèles sur la génération précédente. De quoi contribuer aux performances tout en rendant la STI plus civilisée.

En conduite sportive, la voiture livre des performances peu communes. Sa direction précise permet d'inscrire la voiture en virage au millimètre près, alors que son moteur suralimenté confère des reprises énergiques, vous clouant au siège. Son rouage intégral lui procure un aplomb en toute condition et donne un rendement supérieur même sur pavé sec. Si vous deviez la pousser un peu trop, son système de contrôle de la traction vous ramènera efficacement dans la bonne trajectoire. Cette année, ce dernier dispose de plusieurs modes.

Dans la fourchette de prix de la STI, il y a une panoplie de modèles plus luxueux ou plus prestigieux. Il faut avouer que Subaru a réussi là où plusieurs constructeurs ont échoué, soit vendre un bolide principalement axé sur les performances face à des rivaux plus talentueux à plusieurs autres égards. Quant à cette nouvelle génération, elle conserve l'ADN typique à la STI, mais dans un format vous torturant un peu moins.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéSubaru Canada revient aux rallyes avec sa WRX STI 2008
Subaru Canada, Inc. (SCI) est ravie d’annoncer que l’année 2008 marquera le retour tant attendu du constructeur sur la scène canadienne des rallyes. Subaru a conclu une entente avec l’écurie Rocket Rally Racing de Squamish, en Colombie-Britannique, pour la construction de deux nouveaux bolides de rallye Impreza WRX STI 2008.
EssaisSubaru Impreza WRX 2009, réaction à la critique et au dollar US !
Force est d'admettre qu'après seulement un an sur notre marché, l'Impreza de troisième génération connaît une carrière jusqu'ici plutôt brillante. Les chiffres de vente montent en flèche et on voit apparaître chez les concessionnaires une nouvelle clientèle qui n'aurait autrefois jamais considéré un produit Subaru. Cependant, Subaru a fait l'objet …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires