Votre véhicule est-il bien prêt pour l’hiver?

L’hiver frappe à nos portes et si votre véhicule ne fait pas partie des quelque 835 000 qui sont remisés chaque année au Québec durant la saison froide, il faut bien le préparer à affronter les rigueurs du climat.

Ainsi, après un bon entretien automnal vient une préparation hivernale adéquate. Qu’est-ce que ça signifie? Dans cet article, nous allons passer en revue les grands points importants et d’autres auxquels vous n’avez peut-être pas pensé.

Pneus

Vos pneus d’hiver sont-ils déjà installés? Espérons que vous avez préalablement vérifié leur usure. Pour être conforme à la loi, la bande de roulement doit avoir une épaisseur minimale de 1,6 mm, mais si l’épaisseur de la bande est inférieure à 4,8 mm, il est fort possible que votre pneu ne soit pas en mesure de passer l’hiver au complet, surtout si vous roulez plus de 10 000 kilomètres pendant la saison froide.

Photo: pexels

Par ailleurs, songez à utiliser de l’azote pour le gonflage de vos pneus en hiver, ce qui procurera une pression plus constante à l’intérieur par temps froid. En fait, l’azote est idéal pour maintenir la pression d’air en hiver, favorisant ainsi l’économie de carburant. Si vous avez l’habitude de rouler beaucoup, vous serez gagnant.

Mise au point

Ne tardez plus à faire réparer ce qui doit l’être, car l’hiver est intraitable. Même si tout semble bon, une inspection générale avec mise au point s’impose. Celle-ci doit idéalement comprendre un changement d’huile et de filtre, une inspection des freins (qui seront très sollicités et redoublent d’importance sur les chaussées glissantes) de même qu’une vérification et une mise à niveau de vos liquides de refroidissement, de direction assistée, de freins, de transmission ainsi que du lave-glace. Le froid use les tuyaux, alors demandez à votre garagiste de les vérifier aussi.

Vous aurez l’esprit plus tranquille si vous avez éclairci tous les problèmes potentiels qui pourraient s’aggraver avec les grandes variations de température et les conditions routières brusques de l’hiver.

Batterie

On le répète chaque année : la batterie est l’un des éléments que vous ne devez surtout pas négliger avant l’hiver et il est important de la tester, une opération qui ne prend que quelques minutes. « La batterie d’une auto est une petite bête sournoise : elle se dégrade l’été pendant qu’il fait chaud, mais ne montre aucun signe de faiblesse tant que sa puissance n’est pas trop sollicitée. Jusqu’au premier matin froid… où elle refuse soudainement de collaborer », explique CAA-Québec.

Photo: Alain Morin

Sachez qu’il existe quelques trucs pour ménager votre batterie d’auto, peu importe la saison. Par exemple, évitez les trajets courts et rassemblez vos courses en une seule sortie. Utilisez un chauffe-moteur par temps froid. Finalement, n’essayez pas de démarrer le moteur pendant plus de 10 secondes et attendez au moins 30 secondes entre chaque tentative.

Visibilité

Les feux de signalisation et les phares sont essentiels lorsqu’il est question de sécurité routière. En hiver, la noirceur est plus présente et la neige réduit souvent la visibilité. Assurez-vous que les lentilles soient claires et que les éléments lumineux fonctionnent parfaitement.

Par ailleurs, les conditions hivernales rendent l’entretien du pare-brise plus difficile. Il existe des essuie-glaces conçus spécialement pour la saison froide qui travaillent plus efficacement. Procurez-vous ce bon allié et vous ne le regretterez pas. De plus, n’oubliez pas de faire le plein de liquide lave-glace qui résiste à des températures de -40 degrés Celsius.

Photo: Adobe Stock

Protection

Si vous avez fait vos devoirs, votre véhicule a reçu son traitement antirouille pour le protéger des ravages du sel et de l’humidité en hiver. Mais qu’en est-il du sable et des petites roches qui couvrent les routes? Une pellicule de plastique, communément appelée wrap, est un bon investissement pour préserver la belle apparence de la carrosserie à l’avant.

Dans l’habitacle, des tapis d’hiver sont également conseillés pour protéger les tapis d’origine contre les traces de calcium et autres saletés engendrées par l’hiver.

Trousse d’urgence hivernale

Enfin, si jamais vous tombez en panne ou restez coincé dans la neige, vous serez bien content d’avoir dans votre coffre une trousse d’urgence hivernale. Elle pourrait même vous sauver la vie!

La trousse en question devrait inclure un contenant de liquide lave-glace, un jeu de câbles de survoltage, une pelle, un tapis de traction ou de la litière pour chat, une fusée éclairante, des allumettes ou un briquet, une lampe de poche (avec batteries de rechange), des aliments non périssables, des couvertures ou vêtements chauds et du matériel de premiers soins.

Ça y est, vous voilà bien armé et prêt à affronter l’hiver sur la route en toute sécurité!

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires