Hyundai Sonata 2018: De verte à (presque) folle

La Sonata hybride rechargeable peut rouler 43 kilomètres en mode électrique uniquement, selon Hyundai. Et c’est vrai!

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2018

Au moment de lire ces lignes, une Hyundai Sonata revampée, maintenant dotée d'une boîte automatique à huit rapports et d'une allure rafraîchie, dedans comme dehors, fait son arrivée chez les concessionnaires. Toutefois, il faudra patienter pour que ces modifications rejoignent les versions « vertes » que sont les hybride et hybride rechargeable.

La Hyundai Sonata hybride rechargeable est débarquée à l'automne dernier pour faire concurrence aux Ford Fusion Energi et Kia Optima hybride rechargeable. Elle mise sur un quatre cylindres 2,0 litres à injection directe et sur une automatique à six rapports. Pris comme une tranche de jambon entre ces deux composantes bien connues de la famille se trouve le moteur électrique agissant à titre de convertisseur de couple, pour une puissance de 202 chevaux. Ce dernier organe électrique de 50 kW est allié à des batteries qui emmagasinent cinq fois plus d’énergie que celles de la consoeur Sonata hybride.

Reprenant les qualités, mais aussi les limites de la Hyundai Sonata conventionnelle, l’hybride rechargeable se montre une bonne routière, avec un comportement stable et agréablement rehaussé par l'une des suspensions les plus feutrées de la marque. Tout au plus, peut-on regretter que la direction manque sérieusement d'âme – au point de faire oublier qu'on est en train de conduire!

Nadine Filion

-----------------------------------------------------------

De son côté, les Sonata hybride, bien qu’elle soit technologiquement moins poussée que la livrée rechargeable, demeure tout de même fort intéressante. Ne serait-ce que parce qu’elle coûte près de 15 000 $ de moins! Son quatre cylindres 2,0 litres turbo développe ici 154 chevaux. Son moteur électrique, lui, fait 51 chevaux pour un total combiné de 193 chevaux. La batterie ne fournit que 1,62 kWh, ce qui laisse bien peu d’énergie pour rouler en mode électrique seulement.

Outre le prix vraiment plus bas que celui de l’hybride rechargeable, l’hybride ajoute de précieux litres dans le coffre. En effet, il peut contenir 377 litres, 97 de plus. Évidemment, le coffre des versions à moteur à essence les bat à plate couture avec ses 462 litres.

Cette année, les Sonata à motorisation conventionnelle connaissent divers changements, les plus visibles se situant à l’avant, alors que les phares, la grille et les feux de positions ont été sérieusement revus. La partie arrière n’est pas en reste avec, surtout, des feux revisités et du plus bel effet. Dans l’habitacle, les changements sont beaucoup plus discrets et les plus notables ont trait à l’écran central des versions de base qui passe de cinq à sept pouces.

Cependant, les améliorations apportées sous la carrosserie sont bien plus intéressantes. Par exemple, la boîte de vitesses associée au 2,0 litres turbo passe de six à huit rapports tandis que les ingénieurs (de grand talent tel que précisé dans le communiqué de presse de Hyundai… Pourquoi Hyundai sent-elle le besoin de le mentionner?), donc les talentueux ingénieurs de Hyundai ont aussi revu la calibration de la direction pour la rendre plus rapide et améliorer le « feedback » au centre. La suspension arrière a aussi été bonifiée pour moins s’écraser lorsque le coffre est rempli d’objets lourds.

Nous n’avons pas encore pu conduire le modèle 2018, mais outre la boîte à huit rapports, le comportement de la Sonata ne devrait pas changer du tout au tout. Les versions dotées du quatre cylindres 2,4 litres, dont le couple à bas régime compense pour la puissance un peu en retrait, continuera à siroter de l’essence avec modération. Ces Sonata ne sont pas les plus enjouées, sans doute à cause des pneus de 16 pouces d’origine, d’une qualité généralement très douteuse. Si vous voulez négocier avec le représentant des ventes, demandez donc des pneus de qualité!

Les Sonata mues par le 2,0 litres turbo sont d’une autre race et l’on pourrait presque parler d’une conduite sportive. Les principaux reproches vont à la direction, trop vague et trop peu communicative, qui ne cadre pas avec la puissance du moteur. Toutefois, ça risque de changer en 2018. Rouler en Sonata est rarement une expérience grisante (je dirais plutôt qu’elle est grisonnante…), mais elle satisfait à coup sûr ceux qui recherchent un excellent niveau de confort, gracieuseté d’un habitacle vaste et silencieux.

Avec les changements apportés cette année et avec des versions hybride et hybride rechargeable très réussies, Hyundai tient, avec sa Sonata, une voiture mature et sérieuse. Dommage que la popularité de ce créneau du marché diminue à vue d’œil au profit des VUS…

Alain Morin

Feu vert

  • Confortable routière
  • Version hybride rechargeable réussie
  • Plus d’équipement technologique qu’avant
  • Puissance plus qu’adéquate (2.0T)

Feu rouge

  • Direction sans âme (2017)
  • Quelques plastiques rêches
  • 2,4 litres en manque de puissance
  • Coffre très petit (hybride rechargeable)

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

guideauto.tvEn studio : devrais-je changer mon Hyundai Sonata pour un Kona?
La hausse des ventes des véhicules utilitaires sport est impressionnante depuis quelques années. On constate que les VUS grugent les parts de marché aux berlines. Mais est-ce qu’un VUS a toujours la même signification qu’il y a une dizaine d’années? Irène, une lectrice du Guide de l’auto se demande si …
Commentaires