Audi A5 2017: L’élégance renouvelée

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

Dans le Guide l’auto 2016, nous avions annoncé qu’Audi lancerait une version renouvelée de l’A5 pour l’année-modèle 2017. En réalité, elle sera plutôt considérée un modèle 2018, mais elle arrivera tout de même chez nous dès le premier trimestre de 2017. En attendant, Audi écoulera les A5 et S5 sous leur forme actuelle.

Le très élégant coupé allemand est entièrement renouvelé pour 2018. Il repose sur une nouvelle plate-forme dérivée de celle de l’A4, elle-même redessinée l’an dernier. Pour l’A5, il s’agit de la première refonte majeure depuis son lancement initial en 2007. À l’extérieur, les changements sont subtils, mais on remarque notamment la calandre plus large et les ailes avant légèrement bombées qui donnent un style plus musclé.

Un peu plus grande de partout

La nouvelle A5 a gagné 4,7 cm en longueur et 1,3 cm en empattement (pour atteindre 276,4 cm). Malgré ce léger gain de volume, elle a perdu jusqu’à 60 kg dépendamment des déclinaisons. À l’intérieur, on gagne 2,6 cm pour les épaules et 2 cm de dégagement pour la tête.

L’habitacle est richement aménagé et la finition est impeccable. Au toucher, tous les matériaux respirent la qualité — cuirs souples, aluminium, Alcantara très doux — et vous pouvez aussi choisir différentes garnitures optionnelles. Le tableau de bord virtuel d’Audi à écran couleur configurable de 12,3 pouces est maintenant optionnel dans l’A5 (il est livré de série dans la S5, renouvelée elle aussi).

La suspension a été revue et dotée de composantes plus légères, montées sur des supports en caoutchouc plus rigides. À l’arrière, on trouve un système à cinq bras au lieu du dispositif trapézoïdal de l’ancienne génération… encore vendue ici! La direction est munie d’un nouveau dispositif d’assistance électromécanique qui tient compte de la vitesse, et un système à ratio variable est offert en option. En mode Dynamic, la réponse de la direction est bien calibrée et elle transmet une rétroaction directe et efficace.

Les A5 et S5 2018 sont disponibles avec une suspension à contrôle électronique qui fait constamment varier l’amortissement en fonction des conditions de conduite. On peut également ajuster cette suspension par l’entremise du système Audi Drive Select qui permet de choisir différents modes de conduite : Dynamic, Comfort, etc. La suspension est suffisamment ferme pour garder l’auto en contrôle et bien à plat en conduite agressive dans les courbes, tout en livrant un roulement confortable en ville.

Le quatre cylindres en ligne de 2,0 litres, suralimenté par turbocompresseur, est de retour dans l’A5 2018. Il livre 252 chevaux (au lieu de 220) et un couple de 273 lb-pi (un gain de 15 lb-pi). La puissance est transmise aux roues par l’intermédiaire d’une boîte automatique à sept rapports.

Le plus gros changement se trouve cependant du côté de la S5. Son V6 suralimenté par compresseur a été remplacé par un tout nouveau V6 turbo de 3,0 litres. Ce moteur comprend plus de 800 nouvelles pièces et est relié à une boîte automatique à huit rapports. Il déballe 354 et un couple de 369 lb-pi (contre 333 chevaux et 352 lb-pi pour l’ancien). Avec ce gain de puissance et la réduction de poids, la S5 passe maintenant de 0 à 100 km/h en 4,7 secondes, une amélioration de 0,4 seconde. La S5 concède désormais seulement un dixième de seconde à la S6 et à son moteur V8.

Les A5 et S5 2018 sont vendues uniquement avec le système de transmission intégrale quattro. En conduite normale, celui-ci applique 60% du couple aux roues arrière. Au besoin, toutefois, il peut fournir jusqu’à 85% du couple aux roues arrière, et jusqu’à 70% aux roues avant. Sur la S5, on peut également opter pour un différentiel arrière à vecteur de couple.

Vous devrez attendre jusqu’au printemps 2017 pour prendre le volant de la nouvelle A5 2018. Avec ses performances à la hausse et son style renouvelé, elle devrait continuer à séduire les amateurs de coupés sport européens.

Les 2017 ne sont pas vilaines non plus…

En attendant, la A5, et sa version sportive S5, les deux de la génération actuelle, continuent leur petit bonhomme de chemin avec nous. Même après plusieurs années avec la même robe, elle est toujours aussi séduisante. Le quatre cylindres 2,0 litres de 220 chevaux et de 258 livres-pied procure à la A5 des performances très correctes tout en s’avérant assez économique, surtout si l’on prend soin de ne pas écraser le champignon a tout moment!

De son côté, la S5 en rajoute toute une couche avec un V6 3,0 litres de 333 chevaux parfaitement bien adapté à son caractère à la fois sportif et luxueux. La RS 5 et ses 450 chevaux sont disparus du catalogue l’an dernier.

La A5 (et S5) est toujours offerte en modèles coupé et cabriolet. Oui, vous pouvez attendre le modèle 2018. Mais le 2017 n’est pas vilain non plus!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisMercedes-Benz E400 Coupé 2018 : beauté égoïste
Il existe des individus qui priorisent l’apparence par-dessus tout. Perfectionnistes et adeptes de tout ce qui est élégant, ces êtres, que certains qualifieraient de superficiels, sont prêts à débourser des sommes phénoménales sur des biens matériels simplement parce que ce sont des objets attrayants. La Mercedes-Benz Classe E, en déclinaison …
Commentaires