Saturn VUE, passage au vert

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2009

Depuis l’introduction de la précédente génération en 2002, je dois avouer que, chez les VUS compacts, le Saturn Vue faisait très rarement partie de mes recommandations. Pas parce qu’il était dénué d’intérêt, mais disons qu’il n’était simplement pas à la hauteur de ce que la concurrence nous proposait. Fort de l’arrivée d’une nouvelle génération l’année passée, le Vue devient cette fois beaucoup plus compétitif. En fait, il constitue maintenant un des choix les plus intéressants de son créneau.

Mais il n’y a pas que le Vue qui redonne ses lettres de noblesse à Saturn. Le constructeur a entièrement revu sa gamme en peu de temps et il nous propose plusieurs nouveaux véhicules drôlement intéressants. L’année dernière, le Vue a fait peau neuve, ne conservant que quelques éléments de la génération précédente. Même ses panneaux en polymère, élément typique des produits Saturn, sont passés au couperet. S’inscrivant donc dans la tendance des VUS plus urbains, le Vue dispose d’un châssis monocoque, ce qui lui assure un comportement plus adapté pour la route puisque de toute manière, peu de gens ont réellement besoin d’un VUS doté d’un châssis de camionnette et offrant une robustesse à toute épreuve.

Nouveau système hybride

Pour 2009, c’est principalement l’arrivée d’une nouvelle version hybride qui retient l’attention. Voilà un nouveau système qui diffère énormément de l’ancien Vue Green Line – GM laisse d’ailleurs tomber cette appellation pour 2009 – puisque ce dernier bénéficiait essentiellement d’une assistance électrique légère. Cette fois, on a droit à un rouage hybride complet et beaucoup plus technologique. Similaire à celui de Toyota, il permet au Vue de circuler uniquement en mode électrique à basse vitesse, d’où son appellation bimode. Comparable à la version XR, le Vue Hybrid dispose sous le capot d’un moteur V6 de 3,6 litres utilisant la technologie de calage variable des soupapes pour plus d’économie. Ce V6, combiné à un moteur électrique, procure ainsi une puissance totale de 255 chevaux, ce qui, selon le constructeur, devrait apporter une consommation inférieure de 50 % en ville. Faudrait voir… Peut-être 30 %, en restant optimiste.

Grand choix de moteurs

Le Vue dispose probablement du plus grand choix de moteurs dans sa catégorie. Le tout débute par un quatre cylindres de 2,4 litres développant 169 chevaux, qui équipe le modèle de base XE à traction et qui sera jumelé à un moteur électrique dans le cas du Saturn Vue hybride à mode simple. Eh oui, malgré l’arrivée du Vue bimode, Saturn va continuer à nous proposer l’ancien modèle. Voilà qui risque par contre d’ajouter à la confusion, ce qui devrait toutefois être temporaire. On n’a pas vraiment intérêt à opter pour ce modèle qui est désormais beaucoup moins intéressant. Deux V6 sont ensuite au catalogue, soit un 3,5 litres de 222 chevaux pour la version XE à traction intégrale et un 3,6 litres développant 257 chevaux pour les versions plus haut de gamme XR et Red Line. Une boîte automatique à quatre rapports est jumelée au moteur quatre cylindres, alors qu’une autre à six rapports équipe les modèles à moteur V6. On distingue à l’avant la grille typique aux modèles Saturn alors qu’à l’arrière, la ligne du toit plongeante lui donne un style plus sportif. Cet élément de design apporte cependant une visibilité plus réduite vers l’arrière. Il faudra donc être prudent en manoeuvre de stationnement.

Revu et amélioré

Lorsque l’on porte notre regard à l’intérieur du Vue, on remarque la similarité du tableau de bord avec celui des autres produits du constructeur. Bonne nouvelle, l’habitacle dispose également d’une finition nettement améliorée, même si quelques éléments ne s’emboîtent toujours pas d’une manière optimale. L’ergonomie est excellente, tout est rapidement accessible et simple à comprendre au premier coup d’oeil. Les sièges sont confortables et offrent un bon support latéral. Cependant, j’aurais aimé pouvoir davantage les ajuster en hauteur, histoire d’atténuer encore plus l’effet VUS. Le Vue offre une conduite beaucoup plus similaire à celle d’une voiture qu’auparavant. Toutefois, on a toujours le sentiment d’être au volant d’un VUS, justement en raison de la position élevée du siège qui ne s’abaisse pas suffisamment. La suspension minimise bien les transferts de poids tout en se comportant de façon souple sur route. On apprécie également la rigidité accrue du châssis, ce qui nous procure un sentiment de solidité.

La version à traction équipée du moteur quatre cylindres est intéressante en raison de son prix alléchant, et elle favorise une bonne économie d’essence. Si vous vous orientez vers un modèle à moteur V6, je vous suggère fortement le moteur 3,6 litres qui est beaucoup plus puissant et moderne que le 3,5 litres. Combiné avec la boîte à six rapports, il offre des accélérations puissantes tout en demeurant doux. GM a certainement réussi un bon coup avec la refonte du Vue. Ce dernier est maintenant beaucoup mieux outillé pour rivaliser avec la concurrence féroce des autres véhicules de ce créneau.

FEU VERT

Plusieurs modèles offerts
Couple généreux
Bon diamètre de braquage
Véhicule agile

FEU ROUGE

Consommation élevée
Pas de V6 offert
Certains plastiques un peu ternes

Partager sur Facebook
Commentaires