Le Guide de l'Auto – Tout sur l'automobile depuis 49 ans

Mercedes-Benz Sprinter 2014: Nouveau look et sécurité améliorée

  • Imprimer
  • RSS

Dans le créneau très spécialisé des véhicules commerciaux légers, le Sprinter de Mercedes-Benz fait figure de leader à l’échelle mondiale. Mais il doit maintenant faire face à une concurrence plus affutée de la part de véhicules comme le récent NV de Nissan mais surtout du Transit de Ford qui sera renouvelé prochainement ainsi que du Ram Promaster dont l’arrivée est imminente. Pour actualiser son offre, le constructeur allemand mise sur la plus récente évolution de son Sprinter qui sera disponible au Canada à l’automne 2013 avec deux motorisations turbodiésel et
plusieurs équipements de sécurité optionnels.

Changement de style aussi pour le Sprinter. Son devant assure désormais une certaine filiation avec les véhicules utilitaires sport de la marque par le biais de nouveaux blocs optiques avant ainsi que d’un parechoc avant et un capot redessinés. La transformation se poursuit dans l’habitacle : les sièges sont habillés de nouveaux revêtements qui améliorent le confort et les buses de ventilation sont pourvues d’inserts en chrome. De plus, un volant avec boutons de commande multifonctions permettant d’interagir avec le système de navigation, la chaine audio et le téléphone sera offert en option.

Un turbodiésel 4 cylindres
La première grande nouvelle c’est l’ajout du moteur 4 cylindres turbodiésel de 2,1 litres développant 161 chevaux et 265 livres-pied de couple entre 1 400 et 2 400 tours/minute. Sur notre marché, il sera exclusivement jumelé à la boite automatique à sept rapports, ce qui représente une première pour ce créneau. En termes de puissance spécifique et de couple, il affiche d’excellents résultats. Outre l’optimisation du poids, la réduction de la cylindrée a permis de réduire la consommation de carburant et les émissions. Le moteur quatre cylindres turbodiésel est également pourvu d’un système d’équilibrage de type Lanchester, avec deux arbres tournant en sens contraire, ce qui aide à contrer les vibrations typiques d’un moteur à quatre cylindres.

Le V6 de 3,0 litres déployant 188 chevaux et 325 livres-pied de couple entre 1 600 et 2 600 tours/minute est aussi au programme, mais il ne sera disponible qu’avec la boite automatique à six rapports. En Europe, le Sprinter sera encore et toujours proposé avec une boite manuelle, mais cette transmission ne sera pas offerte au Canada en raison d’une demande jugée insuffisante. En fait, selon la direction de Mercedes-Benz Canada, ce n’est qu’au Québec que la boite manuelle serait souhaitée par moins de 10 % des clients, ce qui ne représente pas un volume de ventes assez élevé pour l’instant. Aussi, le rouage quatre roues motrices du Sprinter en Europe ne sera pas au catalogue des modèles offerts au Canada.

La seconde grande nouvelle, c’est l’intégration de nombreux dispositifs de sécurité déjà vus sur les voitures de la marque. On retrouve donc, en équipement de série, le système ESP (Electronic Stability Program) dont le calibrage est établi en fonction de la charge transportée, mais tous les autres dispositifs de sécurité seront offerts en option. Du nombre, il y a le radar anticollision (COLLISION PREVENTION ASSIST), l’avertisseur d’angle mort et l’assistant de feux de route (Blind Spot Assist et Highbeam Assist) ainsi que l’avertisseur de franchissement de ligne (Lane Keeping Assist). Le prix de ces options n’a pas encore été établi pour le marché canadien mais, à titre de comparaison, l’ensemble coutera 1 780 dollars aux clients américains.

Il ne ventera pas au Canada en 2014?
Curieusement, Mercedes-Benz n’offrira pas immédiatement sur les modèles vendus au Canada un système de sécurité qui représente une première mondiale, développé exclusivement pour le Sprinter, et faisant partie de l’équipement de série sur les modèles vendus en Europe. Appelé Crosswind Assist, ce dispositif de stabilisation contrecarre les effets des bourrasques et rafales de vent latéral en mettant à contribution le système ESP (Electronic Stablity Program) par un freinage ciblé des roues du véhicule sur le côté qui est exposé au vent. Selon Mercedes-Benz, les capteurs du ESP peuvent faire la distinction entre un vent latéral d’intensité constante et des rafales soudaines tout en étant capables d’enregistrer la force du vent et son angle d’attaque. Pour doser ses interventions, le système tient compte de la vitesse du véhicule (il n’entre en fonction qu’à partir de 80 kilomètres/heure), de son état de charge et du comportement du conducteur. Il nous a été donné de faire l’essai de ce dispositif avancé sur une piste où d’immenses ventilateurs avaient été installés afin de reproduire l’effet d’une bourrasque. Au volant d’un Sprinter actuel qui n’était pas équipé du Crosswind Assist, nous avons été littéralement soufflés jusqu’au milieu de la voie opposée, alors que nous sommes demeurés dans notre voie lors du même test effectué avec un Sprinter 2014 équipé du Crosswind Assist. La direction de Mercedes-Benz Canada a cependant tenu à préciser que ce dispositif innovateur fera partie de l’équipement de série des modèles 2015 du Sprinter qui seront vendus au Canada.

Au cours d’un bref essai de quelque 80 kilomètres, nous avons pu constater que la vitesse maximale du Sprinter était de 165 kilomètres/heure sur l’autobahn. À cette vitesse, le moteur tournait à un régime de 3 600 tours/minute et notre consommation moyenne sur l’ensemble de notre trajet s’est chiffrée à 15,3 litres aux 100 kilomètres. Évidemment, ces conditions n’ont aucun lien avec l’usage typique d’un Sprinter chez nous, et Mercedes-Benz fait plutôt état d’une consommation établie à 6,3 litres aux 100 kilomètres selon le cycle européen qui brille toujours par son optimisme. Le Sprinter 2014 sera disponible au Canada dès l’automne 2013.

Envoyer à un ami
FacebookPartager sur Facebook

Commentaires