Éditorial

19 mai 2014

Préparatifs printaniers avant la remise à l'eau de votre bateau

Photo: Sylvain Raymond

Envoyer à un ami

fermer

* champs obligatoires

Voici quelques conseils pratiques concernant les préparatifs de remise en fonction de votre bateau. La liste qui suit fait référence en particulier aux bateaux de plaisance mesurant entre 17 et 35 pieds. Cette liste n’est pas nécessairement exhaustive et ne tient pas compte de la particularité de certains modèles de bateaux ou certains moteurs. Il est donc recommandé de vérifier avec le manuel d’instruction des manufacturiers constructeurs ou de prendre conseil auprès d’un concessionnaire reconnu.

Enlèvement de la toile de remisage
Avec la fin des temps froids, lorsque les températures se font plus clémentes, il faut d’abord retirer les toiles de remisage. Afin d’éviter un excès de taches de moisissure et d’odeur d’essence, il est important de remplacer les épais canevas ou les films de plastique chauffés (shrink wrap) par des toiles dont les tissus respirent tels que la toile rapide ou le toit complet du bateau. La fin du mois d’avril et les premières semaines de mai marquent donc ce premier rendez-vous avec votre bateau.

Installation des batteries
Au printemps, la remise en fonction de votre bateau commence par la mise en marche de son moteur. Pour ce faire, il faudra donc s’assurer que les batteries sont bien rechargées, solidement fixées au plancher (aucune chance de verser sur le côté).

Afin d’avoir un bon contact au moteur, il faut aussi nettoyer les pôles de batterie à l’aide d’une queue de rat ou d’un papier sablé, et ce, avant d’installer et de resserrer les câbles de batterie. Par mesure de sécurité, et pour éviter tout contact dangereux, couvrir chacune des connexions de batterie par une capote désignée à cette fin (embout noir ou rouge inséré aux extrémités des câbles de batterie).

Vérification des conduits d’eau
Avant de mettre le moteur en marche, il faudra s’assurer de l’étanchéité de son système de refroidissement. Je conseille donc aux moins habitués de consulter d’abord le manuel d’instruction du manufacturier afin de mieux comprendre où sont situés les champlures du bloc moteur (drain plugs) et les bouchons des refroidisseurs (manifold). Chaque modèle de moteur est différent, mais en général, le système de refroidissement* est composé d’au moins quatre endroits de drainage qu’il faut bien refermer avant la remise à l’eau. Profitez-en pour resserrer les collets de tuyauterie qui mènent à la pompe à eau du moteur.

Les huiles moteur
Le printemps est une occasion bien choisie pour vérifier et changer les huiles et filtres. Encore une fois, le manuel du manufacturier** sera très utile pour respecter les niveaux d’huile et remplacer les filtreurs à huile et à essence (mieux connu sous le nom de séparateurs d’eau).

Embase  : huiles d’engrenage, anodes et hélices
L’huile d’engrenage recommandée par le manufacturier – généralement appelée « High Performance Gear Lube » – doit être remplacée chaque année. Ce changement d’huile est une bonne occasion de s’assurer de l’étanchéité de l’embase. Les anodes qui protègent le boitier métallique de votre embase contre la corrosion sont à examiner et peuvent être à remplacer. Si celles-ci sont réduites de plus de la moitié de leur poids original, il faut les remplacer. La condition et l’état de l’hélice font également partie d’une vérification printanière. Si l'une des pales de l’hélice est écorchée, le rendement du moteur en sera affecté. Il est donc conseillé de faire réparer l’hélice ou de la remplacer par une hélice de même dimension et du même pas.

Équipements et accessoires de sécurité
Que ce soit au printemps à la première remise à l’eau ou durant la saison, il ne faut jamais négliger de vérifier le contenu et le bon fonctionnement des équipements de sécurité. Voici donc une courte liste des incontournables printaniers concernant la sécurité :

- Assurez-vous que le bouchon de cale (drainage) du bateau est bien installé et solidement fixé.

- Vérifiez le fonctionnement de la pompe de cale en mode Manuel et en mode Automatique. Assurez-vous que cette pompe et son levier d’activation ne sont obstrués par aucun débris.

- Remplacer les extincteurs dont la date de fonctionnement est échue. Prenez également connaissance de l’emplacement des extincteurs afin de facilement y accéder en cas d’urgence.

- Assurez-vous de vous conformer aux règles et au contenu de sécurité émis par Transport Canada, particulièrement au chapitre des vestes de sauvetage, des bouées de sauvetage et ligne de vie, de l’ancre requise et de son chainon.

 *les systèmes de refroidissement interne (circuit fermé ou refroidissement à l’antigel) n’ont pas besoin d’être drainés à l’automne.
**Le concessionnaire de bateaux ou les techniciens de marina vous conseilleront quant aux pièces à remplacer.

🛈 En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×