Kia Rio5, une coréenne dans la neige

Nous tentons toujours de prendre possession de nos véhicules d’essais à long terme à l’automne afin de pouvoir les conduire au cours de la période hivernale. Il est alors possible de découvrir leurs capacités face au froid intense, à la conduite dans la neige et également leur comportement en général alors que tout est frigorifié.

Pas besoin de vous expliquer bien longtemps que nous avons été comblés cette saison alors que les chutes de neige sont de beaucoup supérieures à la moyenne et que le mercure a connu plus de bas que de hauts. Et il ne faut pas oublier non plus les brusques variations de température et de fortes averses de temps à autre. Bref, notre Kia Rio 5 d’essai a affronté tout un hiver.

La voiture affiche 4 634 km au compteur au moment d’écrire ces lignes, soit à la mi février, et nous avons débuté notre essai au cours de la dernière semaine d’octobre 2007 alors que l’odomètre affichait 228 km. Notre modèle d’essai est la version EX Sport dont le niveau d’équipement est fort relevé allant des roues en alliage de 15 pouces en passant par le toit ouvrant et la climatisation de série. Curieusement, le régulateur de croisière ne fait pas partie de l’équipement et ne semble pas être offert en option. Par contre, les sièges chauffants sont très confortables. Il faut de plus souligner que ceux-ci ont fière allure avec leur tissu doté de surpiqûres qui soulignent l’attention au détail. Le volant de l’EX sport est gainé de cuir, une touche de luxe sur un modèle à vocation économique. Par contre, le tableau de bord est correct sans plus mais tout est bien placé et d’assez bonne qualité. Enfin, la finition est très bonne pour une voiture de cette catégorie et de ce prix.

Impatients s’abstenir

Avec son moteur quatre cylindres 1,6 litres de 110 chevaux couplé à une boîte automatique à quatre rapports, cette Kia est plus agréable à conduire qu’elle est sportive. Cette motorisation ne permet pas des accélérations capable de vous écraser dans votre siège, ce n’est d’ailleurs pas la vocation de cette voiture. Il a fallu 12,7 secondes pour boucler le 0-100 km, ce qui permet de suivre le flot de la circulation sans problème. Par contre, le niveau sonore de ce moteur est assez élevé lorsqu’on tente de vouloir trop lui en demander. Cela a également pour effet de nous faire réaliser que l’insonorisation est perfectible. Et à défaut de bénéficier de performances impressionnantes, la consommation de carburant enregistrée a été de 8,5 litres au 100 kilomètres et ce même en hiver. Pas surprenant que la Rio 5 ait été très en demande parmi nos essayeurs depuis le début de cet essai avec des prix de l’essence fort élevés.

Compte tenu de la piètre qualité de nos routes en hiver, la suspension assez souple a été appréciée de même que la tenue de route sans histoire. Une fois encore, cette voiture se fait apprécier aux vitesses légales.Il faut en outre préciser que les sièges sont confortables, l’accès à bord facile et la plupart des commandes à la portée de la main. Nos essayeurs ont bien apprécié les commandes de la climatisation simples et facile d’accès. La configuration en modèle cinq portes à hayon ajoute à la polyvalence de cette voiture et permet de transporter des objets relativement encombrants. Enfin, au chapitre de la fiabilité, rien à signaler. Elle a toujours démarré au quart de tour et aucun pépin mécanique quelconque n’est venu entacher cet essai. Nous abordons maintenant la seconde étape et nous vous tiendrons informé de l’évolution au fil des kilomètres.

Et il y a les pneus

Cette année, sans doute par prémonition, nous n’avons pas attendu l’arrivée des premières neiges pour équiper notre voiture d’essai de pneus à neige et c'est une décision qui a été plus que pertinente. Les pneumatiques montés sur notre coréenne sont des Marangoni Meteo HP. Ces pneus d’hiver à semelle asymétrique sont fabriqués d’une gomme fort sophistiquée à base de silice qui assure une excellente adhérence sur les pavés humides ou glacés ou bien recouverts d’une fine couche de neige. De plus, ils sont étonnamment silencieux et doux Les conducteurs ont bien apprécié leur précision dans les changements de voie, leur stabilité à haute vitesse et leur adhérence en général. Le design de la semelle n’est pas agressif, ce qui explique le silence de roulement, mais cela crée une certaine limite dans la neige profonde. Malgré tout, plusieurs personnes ont piloté la voiture lors de fortes chutes de neige et tous en ont vanté les qualités. Relativement nouveaux sur notre marché, les pneus Marangoni commencent à peine à être connus. Mais ils le deviendront davantage car ces pneumatiques fabriqués en Italie dans des usines ultramodernes sont des produits de qualité vendus à un prix bien conséquent.

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires