BMW Série 5, la magie du turbo

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2008

Pour l’année-modèle 2008, BMW présente l’évolution de la Série 5 : de nouvelles motorisations, dont l’une ajoute la turbocompression au catalogue de la berline allemande. Le modèle M5 demeure essentiellement inchangé et la 550i retient ses caractéristiques de redoutable berline sport, alors que les modèles 528i et 535i, également vendus en version à traction intégrale, sont les plus transformés.

Le bloc-moteur de la 528i est maintenant plus léger, parce que réalisé en un alliage d’aluminium et de magnésium. Il développe 15 chevaux de plus que celui de la défunte 525i, donnant ainsi un peu plus de corps aux performances de ce modèle. Mais la grande vedette est sans contredit la nouvelle 535i qui adopte le moteur turbocompressé six cylindres en ligne de 3,0 litres déjà vu sur le coupé 335i. Fort de 300 chevaux et de 300 livres-pied de couple, ce moteur permet à la berline de Série 5 d’abattre le 0-100 en six secondes, soit en seulement 3 dixièmes de secondes de plus que le V8 de 4,8 litres qui équipe la 550i (360 chevaux et 360 livres-pied de couple). Bien que la 550i demeurera sans aucun doute la voiture de prédilection pour les mordus de performance, la 535i deviendra rapidement celle des connaisseurs qui profiteront de performances légèrement en retrait par rapport à celles livrées par le V8, mais qui économiseront aussi la bagatelle d’environ 14,000 dollars… Ceci est d’autant plus vrai que l’ensemble sport est aussi optionnel sur la 535i, plus légère de 130 kilos comparée à la 550i, ce qui bonifie la tenue de route. Cette berline 535i est donc une proposition plus qu’alléchante.

L’ajout de la traction intégrale (535xi) annule cependant cet avantage concernant le poids de la voiture, et comme ce modèle possède une garde au sol un tantinet plus élevée, ce qui a une incidence directe sur le centre de gravité, les performances en tenue de route ne sont pas aussi intéressantes que celles de la berline 535i à propulsion. Toutefois, l’ajout de la traction intégrale fait en sorte que la 535xi sera une voiture idéale pour affronter l’hiver québécois, l’accent étant alors placé sur la sécurité plutôt que sur les performances. La 535xi arrive également en version familiale (Touring), et devient de facto la familiale la plus puissante proposée par BMW au pays.

Changements subtils

Visuellement, la Série 5 adopte de très subtiles retouches apportées principalement aux phares et à la calandre, mais dans l’ensemble les modèles 2008 ressemblent énormément à ceux des années antérieures. Sur les modèles à boîte automatique, un nouveau levier de vitesse à commande électronique, emprunté au véhicule sport utilitaire X5, ne demande que très peu d’efforts et sa course est beaucoup plus courte. Les mordus de technologie y trouveront leur compte, puisqu’un système de visualisation à tête haute, en option sur les 535, 550 et M5, permet au conducteur de lire, sans quitter la route des yeux, les indications relatives à la vitesse du véhicule ou encore celles du système de navigation assisté par satellite qui sont projetées sur la base du pare-brise. Par ailleurs, la 550 propose également en option un système de vision nocturne qui fonctionne avec une caméra thermique permettant de « voir » la chaleur dégagée par les animaux ou par les individus présents près de la route bien avant que ces derniers n’apparaissent dans le faisceau des phares.

Quant à la très puissante M5, précisons qu’elle livre toujours des performances carrément explosives, mais difficilement exploitables dans un contexte nord-américain. Une boîte manuelle à six vitesses est désormais de série sur cette voiture, la boîte séquentielle SMG à sept vitesses étant reléguée au catalogue des options.

Dans la boule de cristal

À l’intention de ceux qui conduisent déjà une Série 5 et qui veulent agencer la fin de leur contrat de location actuel avec l’arrivée de la toute prochaine génération, précisons que cette voiture sera entièrement renouvelée et qu’elle verra le jour au printemps 2010. Cette future Série 5 mettra l’emphase sur les technologies de pointe avec l’adoption d’un système automatique Start & Stop qui coupera le moteur aux feux rouges afin de réduire la consommation. De plus, il faut s’attendre à ce que les nouveaux modèles adoptent une boîte automatique à huit rapports, histoire d’égaler Lexus, et que la M5 hérite alors d’une boîte à double embrayage, calquée sur celle d’Audi.

Feu vert

Moteurs performants (535i,550i,M5),
très bonne tenue de route, direction précise,
freinage performant

Feu rouge

Prix élevés, coût des options,
système iDrive perfectible,
style controversé

Partager sur Facebook
Commentaires