Insight ou Prius 2010, quelle est la meilleure voiture hybride?

S’il y a bien des voitures qui se font férocement compétition, peu de ces modèles s’avèrent réellement au nez à nez lorsque vient le temps de faire un achat. Il a cependant des concurrents qui sont naturellement opposés et qui présentent sensiblement les mêmes caractéristiques. Par exemple, la Toyota Sienna et la Honda Odyssey, la Toyota Camry et la Honda Accord ou la Chevrolet Camaro et la Ford Mustang. Et pour clore le tout, que dire de la Toyota Prius et de la Honda Insight (décidément, Honda et Toyota ont beaucoup de modèles en commun!). C’est pourquoi il s’avère logique de comparer ces deux versions hybrides construites sur le même moule et par des ingénieurs japonais de surcroît.

Le look

Il ne faut pas chercher bien longtemps pour s’apercevoir que les deux voitures partagent les mêmes lignes. C’est en fait la forme qu’adopte la grande majorité de véhicules à vocation économique. Les lignes très aérodynamiques permettent un très bon écoulement de l’air tout autour du véhicule. Les deux versions présentent également une vitre de hayon arrière très horizontale mais proposent également une étroite vitre verticale permettant d’offrir une visibilité arrière à tout le moins minimale. Au niveau des jantes, Honda présente maintenant un design plus accrocheur mais c’est la Prius qui offre le design le plus stylisé.

C’est plutôt à l’intérieur que les différences sont les plus notables. Alors qu’Honda présente un amalgame des tableaux de bord de la Fit et de la Civic, Toyota a plutôt choisi de créer un tout nouveau concept afin d’épauler les lignes futuristes de la carrosserie et la vocation pure de la Prius. On offre donc au conducteur une console centrale à 45 degrés sur lequel trône le minuscule levier de vitesse bleu de la transmission. À la manière de la Yaris, un tableau central présente les données essentielles du véhicule mais contrairement à la Yaris, le tableau s’étire en largeur et semble s’incruster parfaitement à la console. Bref, la Prius est avant-gardiste et très inspirante à ce point.

La consommation

Les chiffres de consommation d’essence des deux véhicules sont assez impressionnants et surtout éloquents. La Prius réussit à faire du 3,7 litres au 100 km en ville, alors que sur la route, cette donnée augmente à 4 litres au 100 km. Du côté de la Insight de Honda, les chiffres sont plutôt de 4,8 et 4,5 litres au 100 km pour la consommation en ville et sur la route respectivement. On doit donc concéder un léger (quoiqu’un litre de moins au 100 km en ville s’avère tout un exploit) avantage pour la Prius.

Le prix

Évidemment, ceux qui font l’achat d’un véhicule hybride le font principalement pour l’économie d’essence. Toutefois, si le véhicule s’avère coûteux à l’achat, l’économie réalisée en essence s’estompe et l’effet n’est plus aussi satisfaisant. Et à ce chapitre, c’est la Honda Insight qui remporte allègrement la palme du véhicule hybride le plus abordable des deux. En fait, la Insight se vend 23 900$ en version de base, ce qui se résume à près de 3 600$ de moins que la Prius de Toyota. Si on opte pour les versions les plus cossues de deux véhicules, la Prius affiche un prix de 37 000$ alors que l’Insight ne dépasse pas les 28 000$.

La technologie

Sans entrer dans les détails du fonctionnement des véhicules hybrides, il convient de mentionner que les deux versions proposent une configuration hybride en série. Celle de Toyota a cependant l’avantage de voir se greffer une partie parallèle, ce qui permet à la Prius de démarrer en mode tout électrique jusqu’à une certaine vitesse. Au-delà de cette vitesse, la motorisation à essence s’enclenche et vient assister le moteur électrique. Cette manière de fonctionner explique donc le fait que la Prius consomme moins d’essence en ville que sur la route. Si vous êtes constamment en ville, la Prius vous conviendra alors totalement.

Chez Honda, on privilégie plutôt une approche standard et simple. Le moteur électrique vient donc en tout temps assister la petite motorisation à essence de 1,3 litre afin de donner plus de puissance au véhicule. Contrairement à la Prius, le moteur électrique ne peut mouvoir à lui seul le véhicule. Cependant, tout comme pour la Prius, la Insight a l’avantage de voir son moteur à essence s’éteindre lors d’un arrêt complet en plein bouchon de circulation ou simplement à un feux rouge.

Les deux technologies s’avèrent efficaces et fiables, mais on compte évidemment plus d’éléments mécaniques et électroniques sous le capot de la Toyota Prius, ce qui peut s’avérer problématique et coûteux lors de réparations ultérieures. Toutefois, avec la réputation de fiabilité du constructeur, il ne faut pas trop s’alarmer à ce sujet.

La route

On serait porté à croire que deux véhicules aussi similaires offrent la même tenue de route. On est cependant loin de ce constat puisque la Prius offre une tenue de route beaucoup plus incisive et sportive que sa concurrente, la Honda Insight. Chez Honda, on propose des pneus de dimensions 175/65R15 alors que la Prius est chaussée des pneus de 195/65R15 qui permettent à la voiture de mieux coller à la route. Somme toute, la Prius présente moins de roulis, absorbe mieux les imperfections de la route et offre une direction plus précise que la Insight.

Le verdict

Pour l’instant, Toyota propose une technologie plus avancée et plus complexe. Elle a l’avantage de procurer une consommation d’essence plus faible que la Insight de Honda mais se vend aussi plus chère que sa concurrente japonaise. La Prius de Toyota s’avère plus intrigante, plus étudiée, mieux ficelé et plus futuriste que la Insight. Cependant, Honda a cet avantage d’avoir réussi à produire un véhicule hybride simple et abordable. Son prix de départ sous les 24 000$ le confirme d’ailleurs et permettra surement à Honda de vendre plus de voitures. Toutefois, le montant de 3 500$ supplémentaire pour se procurer une Prius de base en vaut largement la chandelle puisque la 3ième génération de cette Prius est une réussite sur toute la ligne.

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires