Ma première voiture électrique

Il est assez drôle de constater que je conseille souvent les gens sur leur prochain achat en mettant de côté mes allégeances personnelles. Combien d’entre eux se sont ainsi procuré suite à mes conseils des véhicules que jamais je n’oserais acheter personnellement, parce qu’ils ne me disent rien? Un Hyundai Santa Fe, un Ford Ranger, un Toyota Highlander ou une Nissan Sentra. Ce qui, en résumé, revient à dire qu’il faut faire ce que je dis, mais pas ce que je fais!

Eh bien cette semaine, c’est différent. En effet, je peux affirmer que bon nombre d’automobilistes roulent aujourd’hui en Chevrolet Bolt EV, suite à mes recommandations. Des gens qui ont parfois hésité, qui ont été échaudés par le rappel entourant les batteries de la Bolt, ou encore qui ne pouvaient arrêter leur choix entre une Soul EV, un Kona EV ou une Nissan Leaf.

Ainsi, et après avoir dirigé plusieurs automobilistes vers ce modèle, j’ai moi aussi choisi de faire le saut. Me voilà donc propriétaire d’une Chevrolet Bolt EV 2023, que j’aurais souhaité obtenir d’une autre couleur, mais qui est arrivée plus rapidement que prévu. En fait, beaucoup plus rapidement. C’est pourquoi j’ai choisi de la prendre même si j’ai horreur des autos noires ou blanches, en me disant que sinon, je patienterais probablement un an de plus.

Un choix rationnel

Alors, pourquoi la Bolt EV? Parce que cette voiture peut aisément faire le trajet de Montréal à Québec sans nécessiter de recharge, même en hiver. Parce qu’elle est amusante à conduire, décemment équipée et étonnamment spacieuse. Aussi, parce qu’à l’inverse de plusieurs autres véhicules électriques, elle a su prouver sa grande fiabilité au fil des ans. Et surtout, parce qu’il s’agit de la voiture électrique la moins chère que l’on puisse se procurer, me permettant de croire qu’elle ne perdra pratiquement pas un sou de valeur au cours des prochaines années. En fait, si les gens sont prêts à patienter de 12 à 18 mois pour l’obtenir, c’est signe que l’engouement est encore très fort.

Il me faut admettre qu’en achetant ce véhicule, j’ai également fait un choix écologique. Certes, elle me permettra d’économiser beaucoup d’argent en énergie, mais je me suis dit qu’il était temps pour moi de compenser ma passion des vieilles voitures (polluantes), bien que les miennes ne servent que rarement. D’ailleurs, le jour même où je faisais l’acquisition de ma nouvelle Bolt EV, j’ai aussi déniché une jolie Mazda Miata 1991, qui reposera au garage jusqu’au printemps.

Le geste écologique est surtout significatif dans la mesure où j’ai troqué ma camionnette pleine grandeur à moteur diesel contre cette voiture. Celle-ci est moins polyvalente, mais pour transporter une poche de hockey et pour effectuer quelques voyages annuels à l’écocentre, je me suis dit qu’elle ferait l’affaire.

Des frais d'assurances démesurés

Cela dit, j’ai été sidéré par le coût des assurances de la Chevrolet Bolt EV. Pratiquement deux fois plus élevé que pour ma camionnette, dont la valeur était deux fois plus élevée. Et les assureurs à qui j’ai demandé des soumissions ont en plus osé me dire qu’ils appliquaient le rabais pour véhicule vert! Est-ce que les assureurs ne profiteraient pas du fait que l’on économise partout avec un véhicule électrique pour remplir leur coffre? Parce qu’entre vous et moi, une Bolt EV n’est pas recherchée par les voleurs ni achetée par des jeunes qui vont les détruire comme des GTI, ni très coûteuse à réparer. Bref, le prix des assurances pour cette bagnole se justifie difficilement.

En terminant, si j’ai choisi la Bolt EV et non la Bolt EUV, c’est qu’en ce qui me concerne, je ne vois aucun bénéfice à débourser davantage uniquement pour un look différent, surtout en considérant que l’espace de chargement est quasiment identique. Parce que tout l’attrait de la Bolt, hormis les qualités qu’on lui connaît, réside en son prix et son éligibilité aux subventions gouvernementales. 

En vidéo: quel avenir pour la Chevrolet Bolt EV?

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

BlogueUne électrique livrée maintenant, c'est possible
De retour d’un périple aux États-Unis, mon œil aiguisé a pu constater que les concessionnaires de marques américaines comme japonaises avaient pour leur part un bel inventaire. Je pense notamment à cette concession Honda qui devait avoir en sa possession une bonne vingtaine de Passport et de Pilot , chose …
ActualitéMeilleurs achats 2022 du Guide de l’auto : Chevrolet Bolt EV et Bolt EUV
Comme chaque année, le Guide de l’auto publie ses meilleurs achats dans toutes les catégories de véhicules. Les véhicules électriques tiennent une place de plus en plus importante dans l’industrie automobile. L’augmentation soudaine du prix du carburant a renforcé l’intérêt des consommateurs, mais l’offre ne suffit malheureusement pas à la …
EssaisChevrolet Bolt EV 2022 : l'électrification à bon prix
L’achat d’un véhicule électrique (VÉ) peut encore rebuter bien des consommateurs, surtout lorsque l’on entend parler des prix faramineux exigés pour plusieurs modèles. Prenez les premières camionnettes Silverado EV qui seront livrées au Canada. Leur prix de base frôle les 120 000 $! C’est à croire que Chevrolet n’est plus …
RappelsChevrolet Bolt EV : un autre rappel pour risque d'incendie
General Motors a émis un nouveau rappel de sécurité pour risque d'incendie qui vise toutes les Chevrolet Bolt EV des années-modèles 2017 à 2023. Au Canada, 19 898 exemplaires sont concernés. Rappelons que GM a précédemment émis un rappel pour l’ensemble des Bolt EV (et Bolt EUV) afin de remplacer …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires