Lexus RX 2023 : le changement dans la continuité

Points forts
  • Style plus moderne
  • Nouvel écran tactile
  • Gamme complète
  • Fiabilité assurée
Points faibles
  • Arrivée tardive du RX 450h hybride rechargeable
  • Moteurs 4 cylindres un peu rugueux en accélération franche
  • Dynamique peu relevée, sauf RX500h
  • Échelle de prix inconnue
Évaluation complète

Santa Barbara, Californie - L’année modèle 2023 salue l’arrivée de la cinquième génération du Lexus RX, lequel demeure le best-seller de la marque au pays, le Canada figurant au quatrième rang des marchés où le RX est vendu, derrière les États-Unis, la Chine et le Japon. Parmi les changements apportés lors de la refonte, on note que ce modèle adopte exclusivement des motorisations à quatre cylindres secondées par un turbocompresseur dans le cas du RX350 ou par des moteurs électriques dans le cas des variantes hybrides.

Pour le Canada, toutes les moutures du RX sont dotées du rouage intégral de série, et le lancement de ce nouveau modèle est programmé pour le mois de novembre 2022. Dans un premier temps, trois déclinaisons sont proposées. Le RX350 à moteur turbo, ainsi que les RX350h et RX500h à motorisation hybride.

Ceux-ci seront rejoints plus tard par le RX450h à motorisation hybride rechargeable, une première pour ce modèle, mais la direction canadienne de la marque n’est pas en mesure de préciser exactement quand il sera disponible au pays. Notons que la version L à trois rangées de sièges du RX ne sera plus offerte, les ventes s’étant avérées décevantes. Lexus proposera toutefois trois rangées de sièges dans un autre VUS de la marque.

Photo: Lexus

Sur le plan technique, le RX 2023 est construit sur l’architecture GA-K, une version de la plate-forme partagée avec les Toyota RAV4 et Lexus NX. La longueur du nouveau modèle est la même que celle de l’ancien, mais l’empattement a progressé de 60 millimètres. Ce RX est aussi plus large de 25 millimètres et la largeur de sa voie arrière compte 45 millimètres de plus. L’empattement bonifié fait en sorte que le dégagement pour les passagers arrière est meilleur qu’auparavant, et la voie arrière plus large a été retenue afin d’améliorer la dynamique, selon les ingénieurs. On revient sur cet aspect plus tard.

Un design plus consensuel

La calandre a été remaniée, et le RX 2023 affiche un look plus consensuel tout en conservant une certaine filiation avec le modèle antérieur, mais la véritable transformation s’est opérée à l’intérieur. L’exécrable pavé tactile, qui servait d’interface avec le système d’infodivertissement et exigeait que le conducteur déplace une flèche sur l’écran pour accéder aux diverses fonctionnalités, a été remplacé par un écran tactile de série de 9,8 pouces ou de 14 pouces livrable en option. Il était plus que temps! Aussi, la connectivité sans fil avec Apple CarPlay et Android Auto est au programme, et l’habitabilité est meilleure qu’avant, surtout aux places arrière, en raison de l’empattement accru.

Malgré le fait que la voie arrière soit maintenant plus large, le RX 2023 ne présente pas vraiment plus d’aptitudes pour la conduite dynamique. Sur les routes californiennes où s’est déroulé ce premier contact, le véhicule s’est avéré confortable et silencieux, mais pas sportif. Sur les quatre variantes du RX essayées ce jour-là, le quatre cylindres s’est montré un peu rugueux en accélération franche, mais relativement discret en conduite plus mesurée. Pour ce qui est du comportement routier, le nouveau RX est fidèle à la philosophie du modèle et met le confort à l’avant-plan.

Photo: Lexus

Multiplicité des solutions techniques

Le modèle de base RX350, avec un 4 cylindres turbocompressé de 2,4 litres, est équipé d’une boîte automatique à 8 rapports et son rouage intégral priorise le train avant, quoique la répartition du couple puisse devenir égale sur les deux trains lorsque les conditions d’adhérence l’exigent. Une configuration on ne peut plus classique. Les trois variantes hybrides du RX 2023, lesquelles seront assurément les plus populaires, ont trois motorisations différentes. Le RX350h est animé par le moteur de 2,5 litres à cycle Atkinson jumelé à une boîte CVT ainsi qu’un moulin électrique, ce dernier étant jumelé aux seules roues arrière. La puissance combinée est de 246 chevaux et le couple maximal est de 233 livres-pied, des valeurs qui sont en retrait de celles du RX350 (275 ch et 317 lb-pi respectivement).

Le RX450h, qui n’arrivera que plus tard, est probablement le plus intéressant du lot. Dans ce cas-ci, la motorisation est partagée avec le 350h, mais la batterie qui l’alimente a une capacité de 18,1 kWh, la même que celle du Toyota RAV4 Prime. Cela permet d’anticiper une autonomie supérieure à 50 kilomètres en mode électrique. Malheureusement, notre essai du 450h a été trop court pour valider son autonomie ou ses données de consommation.

Photo: Lexus

Au sommet de la pyramide, on retrouve le RX500h animé par le quatre cylindres de 2,4 litres, secondé par la motorisation électrique. Dans ce cas, la puissance est de 366 chevaux, alors que le couple maximal est de 406 livres-pied. C’est de loin la variante du RX 2023 qui s’est montrée la plus satisfaisante lors de ce premier contact. Sa dynamique est rehaussée d’un cran grâce à la direction aux quatre roues, et à sa suspension adaptative dont les calibrations sont plus fermes en mode Sport ce qui, de concert avec le rouage intégral avec moteur électrique arrière, permet de réduire l’effet de plongée lors de freinages intenses ou le transfert de masse vers l’arrière en accélération franche.

À l’occasion de ce premier contact, Lexus Canada n’était pas en mesure d’annoncer l’échelle de prix pour le RX 2023, celle-ci ne sera connue peu de temps avant le lancement prévu pour novembre 2022. Avec le nouveau RX, Lexus propose quelques changements dans la continuité, la philosophie du modèle étant respectée. On s’attend également à ce que la fiabilité et la qualité d’assemblage soient au rendez-vous.

À voir aussi : les premières images du Lexus RX 2023

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires