BMW X7 2023 : poids lourd, pied léger

Points forts
  • Performances étonnantes (même avec le 40i)
  • Dynamique de conduite unique
  • Finition remarquable
Points faibles
  • Commandes de ventilation peu intuitives
  • Troisième rangée étriquée au niveau des jambes
Évaluation complète

Le BMW X7 est la contribution de constructeur bavarois au segment des fastueux (et très profitables) poids lourds sur roues, segment qui a été pratiquement inventé aux États-Unis. Il se bat dans la catégorie du Mercedes-Benz GLS, du nouveau Jeep Grand Wagoneer et, bien sûr, de l’indétrônable champion, le Cadillac Escalade. Même si le X7 ne porte pas de ceinture étincelante, sa popularité au pays de l’Oncle Sam est indéniable du point de vue du constructeur.

En effet, 47% de la production du X7 y est écoulée, comparativement à seulement 2% en Allemagne. C’est logique qu’il y soit donc assemblé, aux côtés des autres modèles de la gamme d’utilitaires X de la marque bavaroise, à l’usine de Spartanburg en Caroline du Sud.

C’est d’ailleurs là où Le Guide de l’auto s’est rendu pour faire l’essai du dernier opus de cet utilitaire à trois rangées, qui a reçu une série de nouveautés esthétiques, mécaniques et technologiques.

Photo: Louis-Philippe Dubé

Une nouvelle forme physique

Pour 2023, le X7 a reçu quelques itérations esthétiques qui lui donnent un nouveau visage avec des feux de jour affinés, une grille de calandre toujours aussi imposante, mais cette fois-ci éclairée (comme sur le X6), une foule de nouvelles technologies embarquées et de nouveaux groupes motopropulseurs pour le garder athlétique.

Pouvant accueillir jusqu'à sept personnes, le X7 est d’abord et avant tout un véhicule familial pour les bien nantis. Mais BMW tente à tout prix d'injecter sa philosophie de sportivité dans tous ses produits, et ça, ça doit inévitablement inclure le plus gros d’entre eux. Et alors que certains rivaux populaires utilisent des moteurs recyclés de camionnettes et font des compromis sur la dynamique de conduite, le X7 se distingue réellement.

La gamme de moteurs fait peau neuve cette année. Le moteur 6 cylindres turbocompressé du modèle de base 40i demeure le même mécaniquement, mais des modifications apportées notamment à son système d’hybridation légère lui permettent d'augmenter sa puissance de 40 chevaux (pour un total de 375), et son couple de 52 lb-pi, qui passe à 398 lb-pi.

Photo: Louis-Philippe Dubé

Le modèle M60i reçoit un tout nouveau moteur. Bien que le V8 de 4,4 litres conserve la même cylindrée que le moulin sortant, son design est renouvelé et il est désormais associé à une nouvelle transmission qui comprend un système hybride léger de 48V. Les performances sont impressionnantes, avec 523 chevaux et 553 lb-pi de couple.

Au sommet de la gamme X7 on retrouve XB7 ensorcelé des mains agiles du préparateur allemand Alpina, qui est parvenu à extirper 630 chevaux et 590 lb-pi de couple du moteur du M60i.

Côté châssis, la suspension pneumatique aux quatre coins est livrée de série dans tous les modèles, et le M60i reçoit les quatre roues directionnelles (optionnelles dans le 40i).

La variante M60i obtient un différentiel spécifique M Sport, ainsi que son propre ensemble de réglages de suspension avec des barres antiroulis adaptatives. Sa suspension est également dotée d’un système proactif de série qui anticipe les conditions de la chaussée grâce aux données provenant des caméras et du système de navigation pour ajuster le comportement en conséquence.

Photo: Louis-Philippe Dubé

Des écrans et des (tonnes de) gadgets

Des écrans incurvés et des gadgets à gogo, voilà la nouvelle tendance dans l’industrie des grands utilitaires cossus. Et le X7 se prête à l’exercice avec brio avec une nouvelle configuration à écran double composée d’un bloc d’instruments numérique de 12,3 pouces et un système d’infodivertissement de 14,9 pouces. Le véhicule passe au tout nouveau logiciel OS8 de BMW, qui comprend notamment une nouvelle interface d'infodivertissement. Il y a donc moins de leviers boutons que jamais dans ce X7.

L’interface en question peut s’avérer compliquée par moment. BMW n'a pas encore réussi à maîtriser le volet ventilation. Bien que les paramètres de température soient toujours affichés et puissent être ajustés au bas de l'écran, il faut toujours faire défiler le menu de la climatisation pour régler la puissance et d'autres fonctions clés, ce qui est un irritant. Le système dispose de réglages automatiques dynamiques qui tentent de fournir la température parfaite et, de fait, supprimer le besoin de passer par le menu. Mais ce système « intelligent » n’est toujours pas adapté à toutes les préférences ou à la température corporelle de chacun.

Photo: BMW

Le nouveau système donne accès à des gadgets en grande quantité, comme les systèmes d’assistance au stationnement avancé, des aides au remorquage et plusieurs autres éléments sont livrés de série ou en option. Ces derniers peuvent être plus ou moins utiles et fiables selon le mode de vie de tout un chacun.

Sur la console centrale, on a remplacé le gros levier de vitesse par un interrupteur à bascule comme sur le iX. Les garnitures en bois (dont la finition est sublime), la climatisation à quatre zones et le toit panoramique font partie de la longue liste d’équipements de série du modèle 40i.

Photo: BMW

Côté confort, la sellerie de série du X7 n’est rien de moins que princière. Sauf peut-être pour les passagers assis dans la troisième rangée, qui doivent composer avec 846 mm d'espace pour les jambes. À titre de comparaison, l'Escalade redessiné dispose de 886 mm (930 dans la variante ESV) et le Mercedes-Benz GLS réserve 878 mm à ces passagers.

Un jeu de jambes épatant

Une fois sur la route, on peut dire avec grande conviction que les systèmes 48V contribuent largement aux accélérations sur les deux modèles. En fait, pour vos besoins quotidiens, le 6 cylindres de la 40i fournit une quantité bien suffisante de puissance pour manier le mastodonte. Des accélérations vives suivies d'une livraison confortable tout le long de la bande de puissance et des reprises convaincantes caractérisent l’expérience en ligne droite du X7 de base.

Au chapitre du comportement, la suspension pneumatique est calibrée pour le confort et fait un excellent travail de compensation pour les imperfections de la route, mais également pour les énormes jantes de 23 pouces qui chaussent le X7. C’est d’ailleurs le premier véhicule de marque BMW à être équipé de roues d’un tel diamètre. Elles sont superbes, mais il faudra inévitablement planifier une surcharge financière pour les pneus d’hiver!

Photo: Louis-Philippe Dubé

Le modèle M60i est, pour sa part, un camion presque entièrement différent sur le plan de la conduite. Bien qu’il conserve bon nombre des qualités de son petit frère, il est résolument plus agressif. Les accélérations fournies par le V8 ne sont fulgurantes, mais le processus se fait de manière plus rustre. Le M60i est toujours paré aux virages serrés et est étonnamment solide sur ses appuis considérant sa corpulence.

Cela dit, quelle place a la sportivité dans un véhicule à trois rangées? Ce que l'on peut dire en tout cas, c'est que le X7 impressionne côté dynamique de conduite. Mais l’Escalade, reconnu pour son talent en ligne droite, n’a pas dit son dernier mot avec la variante V qui débarque sur le marché. Donc on y voit certainement une opportunité du côté des constructeurs…

Photo: Louis-Philippe Dubé

La variante 40i du BMW X7 offre suffisamment de performances pour la majorité des conducteurs, avec une conduite agréable agrémentée d’un parfait dosage de confort et de commodités. Et elle est disponible à partir de 108 500 $.

Ceux qui optent pour la M60i ne seront pas déçus côté tenue de route. Avec un prix de départ de 129 000 $, elle est plus dévergondée que la 40i et plaira aux pilotes dans l’âme qui doivent faire les commissions et se rendre à la pratique de soccer à temps.

À voir aussi : l'essai du BMW iX M60

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéMeilleurs achats 2022 du Guide de l’auto : Cadillac Escalade
Comme chaque année, le Guide de l’auto publie ses meilleurs achats dans toutes les catégories de véhicules. Les VUS pleine grandeur de luxe épatent par leur caractère ostentatoire et leur intégration technologique souvent très avant-gardiste. On parle ici de modèles dont le prix dépasse la barre des 100 000 $.
2022BMW X7 - Costauds, puissants et raffinés
BMW a pris tout son temps pour entrer dans la ronde des grands utilitaires sport de luxe. Élaborés sur l’architecture CLAR qui sous-tend les grandes berlines des séries 7 et 8, mais également le duo X5 et X6, les X7 ont réussi la fusion de ces genres pour offrir un …
EssaisBMW Alpina XB7 2021 : luxe et sport format XXL
Lorsque BMW a voulu décliner une variante plus performante de son X7 , pour rivaliser directement avec le Mercedes-AMG GLS 63 sur le marché nord-américain, la marque de Munich s’est tournée vers son partenaire de longue date Alpina. C’est ainsi qu’est né le rutilant XB7, qui ajoute à la fois …
ConcessionnairesUne BMW Série 8 toute spéciale dévoilée chez BMW Laval
Le concessionnaire BMW de Laval était plein à craquer hier dans le cadre du dévoilement d’une M850i xDrive décidément pas comme les autres. Cette berline de luxe a été personnalisée par nul autre que l’artiste Jeff Koons, qui en a fait une célèbre Art Car (voiture artistique) inspirée des superhéros …
ActualitéBMW Alpina XB7 2024 : le grand VUS poussé à 630 chevaux
Le grand BMW X7 a reçu une série de nouveautés esthétiques, mécaniques et technologiques pour l’année-modèle 2023. À la suite d’un premier contact sur la route à Spartanburg, en Caroline du Sud, où se fait son assemblage, nous avons aujourd’hui tous les détails (ou presque) de la version ultra puissante …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires