BMW X5/X6 - Au sommet de leur art

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2022

Revus et améliorés il y a deux ans, le BMW X5 et son frère à la carrosserie de coupé, le BMW X6, entament la dernière étape de leur carrière sous leur forme actuelle, néanmoins, ils demeurent des choix qui se démarquent dans leur catégorie.

Il est fort probable que nous voyions une nouvelle génération des BMW X5 et X6 au courant de 2022, mais rien n’est confirmé encore. Le rival de toujours, le Mercedes-Benz GLE, a été complètement redessiné récemment tandis que l’Audi Q7, un autre compétiteur direct, est plus vieux que le X5 actuel. Ce dernier ne donne jamais l’impression d’être désuet, lui qui offre l’ensemble des technologies et caractéristiques qu’on s’attend à voir dans un véhicule de cette trempe. De plus, il propose plusieurs choix de motorisations, dont une version hybride enfichable absente du GLE et du Q7.

Équilibre exceptionnel

BMW a longtemps été reconnu pour la conduite et la sportivité de ses véhicules. D’ailleurs, la première génération du BMW X5 a reçu des critiques très positives pour son agrément de conduite et la marque allemande a souvent été louangée pour avoir réussi à transférer la sportivité de ses voitures à un format utilitaire. Les BMW X5 et X6 actuels ne font pas exception et procurent beaucoup de plaisir de conduite ainsi qu’une tenue de route aiguisée à leur propriétaire. Il est facile d’oublier que l'on conduit un VUS derrière le volant des X5 et X6 tellement leur direction s’avère précise et leur stabilité, rassurante. Enfiler les virages et les sorties d’autoroute à vitesse élevée demeure un réel plaisir et jamais le véhicule ne montre de limites en conduite quotidienne. C’est vrai, peu importe la version, que ce soit les xDrive40i d’entrée de gamme ou les monstrueux modèles M. Jamais on ne sent le poids du véhicule.

Les performances sont au rendez-vous également, même dans le modèle de base alimenté par un moteur six cylindres de 3 litres qui développe 335 chevaux et 331 lb-pi de couple. Capable d’atteindre 100 km/h en moins de 6 secondes, il s’agit certainement du modèle de base le plus performant du segment. Vient ensuite le M50i avec son très puissant V8 de 4,4 litres de 523 chevaux et 553 lb-pi de couple. Nécessitant seulement 4,3 secondes pour atteindre 100 km/h, ce moteur est plus puissant que celui du Porsche Cayenne S ou du Mercedes-AMG GLC 53 4Matic+, sans être plus dispendieux.

Évidemment, les rois de la famille, les BMW X5 et X6 M, ne proposent rien de moins que 617 chevaux et 553 lb-pi de couple. On atteint 100 km/h en 3,8 secondes en surprenant des Porsche 911 et des Chevrolet Corvette au passage. Ceci dit, les versions M du X5 et du X6 s’avèrent passablement plus sportives que les xDrive40i et M50i avec une tenue de route beaucoup plus aiguisée et une sonorité plus agressive. Inversement, le niveau de confort chute d’un cran dans les modèles M à un point tel qu’on peut se demander si la puissance supplémentaire, comparativement au M50i, vaut le compromis en matière de confort. Surtout sur les routes du Québec…

Car outre la variante M, les BMW X5 et X6 offrent un confort impressionnant malgré leur agilité déconcertante. Les deux véhicules restent toujours posés et stables tandis que le silence de roulement égale celui du GLE ou du Lexus RX. Il semble que BMW se soit donné comme mission d’accentuer le confort de ses modèles au cours des dernières années sans compromettre le côté sportif de la marque et les X5 et X6 en sont le plus bel exemple. Il y a quelques années, le X5 exigeait un certain compromis de ce côté, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

L’hybride

Contrairement à la grande majorité de ses rivaux, BMW propose une déclinaison hybride rechargeable baptisée xDrive45e. Disponible pour environ 6 000 $ de plus que le X5 à moteur six cylindres, la version PHEV propose une puissance combinée de 394 chevaux et 443 lb-pi. Cela dit, l’élément le plus intéressant de ce modèle est son autonomie annoncée de 50 kilomètres. C’est plus que le Volvo XC90 Recharge et le Porsche Cayenne E-Hybrid, deux rivaux du X5 PHEV pourtant plus dispendieux. Au quotidien, il est difficile de surpasser 40 kilomètres sans ajuster sa conduite, mais cela demeure tout de même intéressant.

Le BMW X5 a beaucoup de qualités et assez de versions pour répondre à tous les besoins. Son défaut principal reste le prix et plus particulièrement la façon dont on a configuré les groupes d’options. En effet, le X5 vient avec trois groupes d’options variant en prix d’environ 5 000 $ à 17 000 $, le prix du modèle grimpe rapidement lorsque bien équipé. Il n’est donc pas rare de voir chez votre concessionnaire des X5 à plus de 90 000 $ ainsi que des X6 à près de 100 000 $ et l'on parle toujours de déclinaisons avec le moteur de base. En revanche, les taux d’intérêt, les conditions de financement et de location sont assez avantageux.

Feu vert

  • Performances sportives
  • Confort intéressant
  • VUS polyvalent
  • Bonne autonomie (PHEV)

Feu rouge

  • Compromis sur le confort (X5 et X6 M)
  • Fiabilité parfois problématique
  • Prix des options

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéBMW commercialisera le X5 en version hydrogène
Le constructeur d’automobiles allemand BMW a annoncé mercredi la production d’une petite série d’un de ses modèles phare, le X5, en version hydrogène, une technologie qu’il juge prometteuse dans la transition vers la mobilité bas carbone. « La petite série de BMW iX5 Hydrogen entrera en service dans le monde …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires