En vidéo : le Festival of Speed de Goodwood vu par Antoine Joubert

De passage à l’émission Salut Bonjour, le chroniqueur du Guide de l’auto Antoine Joubert a raconté son périple au Royaume-Uni au Goodwood Festival of Speed.

« C’est un évènement qui a débuté pour la première fois en 1993. Il y a un riche britannique qui avait racheté le circuit de Goodwood, sur lequel il y a eu beaucoup de courses à l’époque », explique Antoine Joubert

Incapable d'obtenir un permis pour tenir un évènement officiel, il a fait acquisition des terres avoisinantes pour organiser un rassemblement réunissant certaines des voitures les plus exclusives de la planète. Initialement privé, le festival est devenu tellement populaire qu’il attire aujourd'hui plus de 50 000 personnes par jour.

Kiosque Porsche

Sur place, Antoine a pu notamment assister à des courses ainsi qu'à plusieurs expositions et concours d’élégance.

Mais un élément — parmi les nombreux — a attiré l’attention de notre chroniqueur : c’est l’espace alloué pour les constructeurs. Porsche avait érigé un immense kiosque de 4 400 mètres carrés.

« Là-bas chez Porsche, c’est gigantesque. Il y a des [jeux] pour enfants, un café pour discuter avec les représentants et un espace rétro », énumère Antoine. De plus, tous les modèles de la marque étaient présents.

Pour plus de détails à propos du Festival de vitesse de Goodwood, visionnez la capsule vidéo au haut de cet article.

À voir aussi : Le Guide de l'auto visite le Festival of Speed de Goodwood

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéLa Fenyr Supersport de 789 chevaux sera dévoilée à Goodwood
W Motors forge lentement mais surement sa renommée au royaume des superbolides, une chose jamais facile à faire. Chaque année, certains constructeurs tentent de percer le marché, mais beaucoup échouent. Les Pagani et Koenigsegg de ce monde ne sont pas légion, mais W Motors, basé à Dubaï, a eu tout …
ActualitéUne nouvelle mouture de la Toyota Supra dévoilée à Goodwood
Il y a déjà quelque temps, Toyota s’est donné pour objectif de ne plus construire de voitures ennuyeuses. On apprenait d’ailleurs il y a quelques semaines que le constructeur japonais travaille à la réalisation d’une supervoiture qui offrirait au-delà de 1 000 chevaux! Mais avant, on prévoit annoncer la production …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires