Dodge fait enregistrer le nom Tomahawk et la machine à rumeurs s'emballe

L’été s’annonce chaud et excitant pour Dodge et ses amateurs, plus particulièrement à la mi-août. Au cours d’un événement d’une semaine consacré à la vitesse et à la performance (littéralement appelé « Speed Week »), la marque procédera à trois grands dévoilements.

Il y aura une nouveauté concernant la gamme actuelle (peut-être une dernière célébration du moteur à essence avant le passage à l’électrification), l’ajout d’un modèle d’entrée de gamme (vraisemblablement le Dodge Hornet) et un aperçu du futur.

Dans ce dernier cas, on devine assez facilement que Dodge fait référence à son muscle car électrique attendu sur le marché en 2024. Elle a d’ailleurs promis de nous montrer un concept dès cette année. Quoi de mieux que l’événement estival de Pontiac, au Michigan, où tous les projecteurs sont braqués sur elle?

Photo: Stellantis

Tomahawk

Maintenant, on apprend que FCA US, une entité qui demeure partie du groupe Stellantis, vient tout juste de déposer une demande pour faire enregistrer le nom « Tomahawk » aux États-Unis. À quoi celui-ci servira-t-il? Bonne question.

L’un des scénarios les plus probables à notre avis est que Dodge l’utilise pour une de ses nouvelles voitures ou du moins la motorisation qui succédera au moteur Hellcat, qu’elle soit hybride ou électrique. À défaut d’une Dodge Tomahawk, il pourrait donc y avoir éventuellement une Dodge Challenger Tomahawk. Avouez que ça sonne bien.

Le site Carbuzz évoque aussi la possibilité que ce nom soit employé par Jeep dans la lignée des Trailhawk et Trackhawk, ce qui ne serait pas fou non plus. Chose certaine, on en aura le cœur net le 17 août. À suivre!

À propos, il y a déjà eu un concept SRT Tomahawk totalisant jusqu'à 2 590 chevaux... pour un jeu vidéo Gran Turismo. On se rappelle aussi la Tomahawk du fabricant québécois Dubuc Motors, qui n'a malheureusement pas percé le marché.

En vidéo: notre essai du Dodge Durango Hellcat 2021

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéLa fin pour les voitures à essence de Chrysler et Dodge en Ontario
Stellantis a annoncé vendredi que la production des Chrysler 300 , Dodge Challenger et Dodge Charger cessera lorsque son usine de Brampton, en Ontario, sera transformée à compter de 2024. Une fois que la chaîne de montage sera de nouveau opérationnelle, quelque part en 2025, ce sera pour fabriquer des …
Nouveaux modèlesDodge Hornet : un dévoilement prévu cet été
Dodge est sur le point d’ajouter un quatrième modèle à sa gamme, un petit VUS qui ressuscitera le nom Hornet . Ce véhicule a fait l’objet de plusieurs rumeurs et spéculations depuis deux ans environ, mais tout sera bientôt clair pour tout le monde. Le chef de la direction de …
ActualitéUn nouveau moteur biturbo de plus de 500 chevaux chez Stellantis
Stellantis ajoute à son catalogue un nouveau moteur baptisé Hurricane. Il s’agit d’un moteur à six cylindres en ligne biturbo de 3,0 litres décliné en deux versions : SO (Standard Output) et HO (High Output). Le Guide de l’auto a assisté cette semaine à une présentation virtuelle menée par Micky …
ActualitéFini le moteur Hellcat après 2023
Après avoir affirmé en début d’année que les jours du moteur Hellcat étaient comptés, le chef de la direction de Dodge , Tim Kuniskis, annonce maintenant une date d’expiration concrète. « Ce moteur tel que nous le connaissons restera au menu jusqu’à la fin de 2023. Vous avez encore deux …
ActualitéRumeur : 909 chevaux pour souligner la fin du V8 Hellcat?
Comme on le sait, le fameux V8 surcompressé de 6,2 litres de Stellantis, surnommé Hellcat et principalement employé chez Dodge, ne sera pas de retour après 2023 en raison des normes d’émissions de plus en plus strictes à respecter. D’ici ce temps-là, le constructeur des Dodge Charger , Challenger et …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires