Cadillac Lyriq 2023 : une première incursion convaincante dans l’électrique

Points forts
  • Excellente autonomie
  • Silhouette unique
  • Véhicule silencieux et confortable
Points faibles
  • Il faudra attendre pour le rouage intégral
  • Choix de couleurs limité
Évaluation complète

Après des tentatives plus ou moins réussies dans le domaine de l’électrification avec l’Escalade hybride et l’ELR, Cadillac plonge tête première dans le 100% électrique avec le Lyriq pour 2023.

Plus tôt ce printemps, on a eu la chance de le voir de près dans le cadre du Salon du véhicule électrique de Montréal. Cette fois, Le Guide de l’auto s’est déplacé à Park City en Utah pour assister au lancement nord-américain de ce nouveau modèle qui marque un point tournant pour le prestigieux constructeur américain.

Une allure osée

D’emblée, précisons que le dictionnaire Larousse définit le terme « lyrique » de la manière suivante : se disait dans l'Antiquité grecque de la poésie chantée avec accompagnement de la lyre. Voilà clin d’œil intéressant pour un véhicule électrique et qui est, essentiellement, silencieux.

Bien que l’appartenance à Cadillac soit notable, le Lyriq a son style bien à lui. Il ne ressemble à aucun autre véhicule de la marque, ni même à rien d’autre sur le marché. À mi-chemin entre une grosse voiture à hayon et un véhicule utilitaire, le Lyriq rejoint les rangs de la catégorie fourre-tout des multisegments.

Photo: Germain Goyer

À l’avant, on note l’absence d’une grille de calandre, comme c’est souvent le cas avec les véhicules mus par l’électricité. Cadillac a cru bon d’y créer un motif lumineux. Est-ce que c’est beau? C’est subjectif. Est-ce que ça se démarque? Absolument. Aux extrémités de la calandre, on remarque la présence de phares verticaux, une signature stylistique de la marque. Ce qui saute également aux yeux, ce sont les énormes jantes de 22 pouces. En fait, il s’agit de la seule option proposée pour le moment. Elles coûtent environ 2000 $. Autrement, le Lyriq est livré sur des jantes de 20 pouces. Il est également à souligner que la peinture gris foncé est la seule offerte à l’heure actuelle. Le noir s’ajoutera éventuellement. Il n’y a pas à dire, on a restreint la gamme autant que possible.

Comme on peut le voir sur les photos, le Lyriq n’est pas équipé d’un essuie-glace à l’arrière. On espère sincèrement que les ingénieurs ont exécuté les essais en soufflerie avec rigueur avant de prendre cette décision. On a encore en tête les Hyundai IONIQ 5 et Kia EV6 qui en auraient franchement besoin.  

Photo: Germain Goyer

Un moteur unique pour le moment

Le Lyriq repose sur la nouvelle architecture Ultium, qui servira au développement d’à peu près tous les futurs modèles électriques de General Motors, dont le GMC Hummer EV et le Chevrolet Silverado EV.

Dans sa première mouture, le Lyriq ne sera livré qu’en version propulsée. Dans les faits, un moteur électrique est positionné sur l’essieu arrière. Il développe une puissance de 340 chevaux et un couple de 325 livres-pied. Il faut savoir que le Lyriq n’a rien d’un poids plume et que sa masse totale représente assurément son principal ennemi. En effet, le Lyriq pèse 2545 kilogrammes, soit seulement 50 kilogrammes de moins qu’un Cadillac Escalade.

Avec une masse si élevée et une telle puissance, il ne faut donc pas s’attendre à être catapulté lorsqu’on appuie à fond sur l’accélérateur. Certes, l’effet d’instantanéité de l’électricité est présent, mais on doit se faire à l’idée que la performance est écartée. La masse élevée se ressent également lorsqu’on emprunte un virage avec aplomb. Précisons qu’on peut opter pour la conduite à une pédale et qu’il est possible de maximiser la régénération d’énergie au freinage en appuyant sur la palette située à la gauche du volant.

Photo: Germain Goyer

Au début de l’année 2023, Cadillac débarquera avec une version à rouage intégral qui profitera, quant à elle, d’un second moteur. Celui-ci logera sur l’essieu avant. Dans le cas de cette version, la puissance grimpera à 500 chevaux. Voilà qui semble bien plus adapté à la masse du véhicule. Malheureusement, il faudra patienter encore un peu avant d’en faire l’essai. Cadillac promet que cette version dotée de deux moteurs pourrait remorquer une charge s’élevant jusqu’à 1588 kilogrammes (3500 livres).

En ce qui a trait à la batterie, elle comporte douze modules et sa capacité s’élève à 100 kWh. Ressources naturelles Canada annonce une autonomie de 502 kilomètres. Alors que nous nous apprêtions à prendre la route au volant du Lyriq, son tableau de bord affichait précisément cette autonomie tandis que la batterie était pleinement chargée.

Après avoir parcouru 223,5 kilomètres à son volant, l’autonomie restante était estimée 290 kilomètres. On a parcouru davantage de kilomètres que la différence entre l’autonomie initiale et l’autonomie restante. La consommation affichée de 4,7 kilomètres/kWh correspond à 21,28 kWh/100 kilomètres. Cette donnée de consommation n’impressionne guère puisque les conditions générales de l’essai étaient, à notre avis, plutôt favorables.

De la haute technologie

Comme bien des véhicules électriques de luxe qui arrivent sur le marché par les temps qui courent, le Cadillac Lyriq n’est pas qu’un bien commercial. C’est aussi une vitrine technologie pour la marque de prestige. Lorsqu’on prend place derrière le volant, ce qu’on remarque d’abord, c’est l’énorme écran incurvé de 33 pouces. Alors que l’Escalade propose une juxtaposition de trois écrans, le Lyriq est plutôt doté d’un seul écran. Seule la portion du centre, sur laquelle on peut notamment y lire la vitesse, n’est pas tactile. À gauche, on retrouve l’odomètre journalier et la consommation alors qu’à droite, sans surprise, c’est le système d’infodivertissement.

Photo: Germain Goyer

Afin d’offrir une expérience relevée à bord, Cadillac a équipé son nouveau véhicule électrique d’une chaîne stéréo AKG. Sans être révolutionnaire d’une quelconque manière, celle-ci performe très bien. Les ingénieurs ont également travaillé d’arrache-pied afin d’optimiser l’insonorisation à bord. Alors qu’ils sont habitués d’utiliser des matériaux isolants pour atténuer le bruit d’un moteur à essence, ils ont plutôt planché sur l’insonorisation de l’habitacle afin de limiter les bruits provenant de l’extérieur. Et c’est réussi.

On profite d’une expérience en tout confort avec le Lyriq. Les éléments suspenseurs effectuent bien le travail à ce chapitre et la douceur générale est celle à laquelle on s’attend d’un véhicule arborant le blason de Cadillac. On peut s’imaginer encore davantage de confort avec les jantes de 20 pouces. Cela étant, l’assise des sièges nous a paru trop courte. On aurait au moins apprécié que celle-ci soit modulable.

Sans surprise, la technologie Super Cruise est incluse dans ce premier véhicule électrique de la marque. En revanche, elle n’est pas encore utilisable. Elle le sera lors d’une éventuelle mise à jour à distance plus tard cette année, nous dit-on. 

Photo: Germain Goyer

Un prix compétitif  

Avec un prix d’entrée établi à 69 898 $ pour le marché canadien, Cadillac joue d’audace. En effet, il faut savoir que Genesis débarque au même moment avec le GV60 et qu’en version de base, on en demande 71 150 $. Dans le cas du GV60, on jouit des quatre roues motrices, mais on tire de l’arrière avec la puissance et l’autonomie. Une chose est certaine, Cadillac n’accorde aucune chance à ce chapitre au Tesla Model Y dont le prix de départ est de 86 990 $. Chez General Motors, d’ailleurs, on ne se cache pas qu’on vise précisément cette clientèle.

Pour l’heure, le prix de la version à quatre roues motrices demeure inconnu. Cela étant, on nous a fait savoir que le coût de l’option allait être négligeable dans l’équation. Inutile de dire que le Cadillac Lyriq n’est éligible ni à la subvention fédérale ni à celle du gouvernement québécois.

Photo: Germain Goyer

Armez-vous de patience

Si vous n’avez pas encore réservé votre exemplaire, ce n’est pas demain la veille que vous pourrez mettre la main sur un Lyriq. En effet, l’engouement entourant ce premier véhicule électrique de Cadillac est géant.

Cadillac a enregistré environ 3300 réservations au Canada, ce qui excède largement ce que le manufacturier peut produire et livrer. La situation actuelle du carnet de commandes fait désormais état de l’année 2024. La production des modèles de série débutera en août prochain. Les premières livraisons suivront sous peu.

En somme, le Lyriq nous apparaît comme une première incursion fort convaincante dans le domaine du véhicule électrique pour Cadillac. Il s’agit d’une alternative plus qu’intéressante par rapport au Tesla Model Y. En revanche, on déplore l’arrivée tardive de la version à quatre roues motrices. Avec sa puissance supérieure et ses qualités hivernales rehaussées, c’est elle qui nous semble le choix le plus intéressant.

En vidéo: Le Guide de l'auto visite le Salon du véhicule électrique de Montréal

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

SurvolCadillac LYRIQ 2023 : cinq choses à savoir
Le Cadillac LYRIQ 2023 est le premier véhicule entièrement électrique de la marque, qui compte n’offrir que des véhicules électriques d’ici 2030. Voici cinq choses à savoir à son sujet. Plus de 500 km d’autonomie À ses débuts, le LYRIQ ne sera offert qu’en une version à roues motrices arrière.
ActualitéPlus de 500 kilomètres d’autonomie pour le Cadillac Lyriq
Le Cadillac Lyriq , premier véhicule 100% électrique de la luxueuse marque américaine, sera doté d’une autonomie juste au-dessus de la barre psychologique des 500 kilomètres. L’autonomie officielle n’a pas encore été partagée par le constructeur, mais elle est visible sur le site de Ressources naturelles Canada, l’organisme gouvernemental en …
ÉlectriqueSalon du véhicule électrique : le Cadillac Lyriq arrive au Québec
Parmi les nouveautés qui seront présentées au Salon du véhicule électrique de Montréal (SVEM) du 22 au 24 avril, le Cadillac Lyriq risque d’attirer bien des curieux. Ce premier modèle 100% électrique commercialisé par Cadillac amorce un virage vers l’électrification qui prendra énormément d’ampleur au cours des prochaines années. Cadillac …
ActualitéLa Cadillac Celestiq aura un habitacle (et un prix) hallucinants
Le porte-étendard de la nouvelle génération de véhicules électriques de General Motors ne sera plus le GMC Hummer EV pour très longtemps. Le constructeur, qui préfère miser sur la marque Cadillac , se prépare à dévoiler une grande berline de luxe qui pourrait révolutionner le segment et qui en surprendra …
Nouveaux modèlesCadillac Celestiq : la nouvelle vision du luxe de Cadillac
Cadillac se prépare à doter sa gamme d’un nouveau porte-étendard, la Celestiq. Dévoilée vendredi sous la forme d’un concept, cette grande berline entièrement électrique incarne la vision future du luxe pour la marque qui fêtera son 120e anniversaire le 22 août et qui ne vendra plus de véhicules à essence …
Questions des lecteursDevrais-je attendre le Cadillac Lyriq à deux moteurs?
Je possède une Cadillac XTS 2014. Je m’étais promis qu’il s’agirait de ma dernière Cadillac à essence. J’ai lu beaucoup au sujet du Lyriq pour lequel j’ai donné un dépôt. Or, je me demandais si je devais patienter pour obtenir une version à deux moteurs. ------------------------- Bonjour Pierre, En effet, …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires